" Le serpent et le dragon mettront un jour Grenoble en sablons... " VI.855   
Le Club
 • Accueil
 • News
 • Livre d'or
 • Logos
 • Historique
 • La Marmite

Championnat
 • Classement VI.855
 • Equipe
 • Buteurs
 • Calendrier
 • Saisons    précédentes (29)
 • Saisons    précédentes (26-28)

Un peu d'histoire
 • Cularo
 • Draco
 • Mandrin
 • Les 7 Merveilles
 
     Eté 2005, grâce à poney73 des zizis de poney je découvre cette drogue qu'est Hattrick (hattrick.org) sur notre lieu de travail (oulala que c'est pas bien ça !!!).

     Le 12 juillet 2005 à 14h07, toujours sur mon lieu de travail, je décide de m'inscrire sous le pseudo de Mandrin. Le Draco Cularo naît officiellement le 22 août, pendant la saison 26, et joue en Division : VII.12.

     Le 24 août, premier match (amical) et première défaite. Trois jours plus tard, premier coup d'éclat du Draco Cularo qui, pour son premier match de championnat (qui est également le dernier de la saison), va lamentablement perdre 4-5 chez le dernier, qui du coup fini avant dernier. Merci qui ?!

     Le Draco Cularo termine 5e de sa première saison (saison 26) en VII.12. Précisons que l'équipe n'a joué que le dernier match de championnat, heureusement pour elle.

     Le Draco Cularo remporte sa première victoire en championnat le 17 septembre 2005 (journée 1, saison 27), 5-1. Après un bon début de championnat (traduction : après avoir joué tous les derniers de la classe) et avoir cru un moment en ses chances de montée, l'équipe se stabilise finalement au classement et finit à la 3e place de VII.12, saison 27. L'objectif de début de saison ayant été le maintien, cette session a grandement satisfait le manager-président-directeur-général-entraîneur-comptable-jardinier, c'est à dire moi.
     Le Draco Cularo est éliminé lors du premier tour de coupe de France.

     Le Draco Cularo remporte son premier titre, celui de champion de la DVII.12 saison 28, et par la même occasion obtient sa montée en DVI. L'objectif fixé en début de saison par le manager-président-directeur-général-entraîneur-comptable-jardinier était la montée et si possible le titre. Après un excellent début de saison et une série de huit victoires consécutives, l'équipe trébucha par deux fois chez ses deux poursuivants immédiat, le Stade de Reimss et surtout Izakaya, puisque le club des buveurs de Champagne, après un gros recrutement en début de saison, fut abandonné et "botifié". Mais les joueurs surent se resaisir et reprirent leur marche en avant pour finalement finir sur quatre belles victoires. Après ces quatorze matchs, le Draco Cularo acheva donc le championnat en tête avec notamment les meilleures attaque et défense, ainsi que le titre de meilleur buteur pour ce diable de Laurent Dubar. Avec 23 buts au compteur, il bat par ailleurs le record des buteurs de la poule de DVII.12.
     Inutile de préciser que toutes ces performances et récompenses ont rendu le manager-président-directeur-général-entraîneur-comptable-jardinier extrêmment heureux.
     Le Draco Cularo est éliminé lors du deuxième tour de coupe de France, après avoir brillament éliminé...un bot.

     Pour la première saison jouée en D.VI, de son histoire, le Draco Cularo, a brillamment rempli tous les objectifs fixés par le manager-président-directeur-général-entraîneur-comptable-jardinier, à savoir le maintien. Le club a en effet terminé le championnat à la 3è place, !!! Certes, 4 équipes ont été botifiées en cours de saison, mais les joueurs, alliant envie, courage, et bénéficiant des talents de tacticien de leur manager-président-directeur-général-entraîneur-comptable-jardinier réussirent l'exploit de battre toutes les équipes de la poule au moins une fois. C'est ainsi que le FC Fronto, à la défense de fer, et les Castors, futur champion au milieu surpuissant, sont tous deux venus perdre à La Marmite aux 7 Merveilles sur le score de 1-0, démontrant encore que contrairement aux idées reçues, le milieu ne fait pas tout.
     Le Draco Cularo a également réussi son parcours en coupe de France avec une élimination au 3è tour.