" Le serpent et le dragon mettront un jour Grenoble en sablons... " VI.855   
Le Club
 • Accueil
 • News
 • Livre d'or
 • Logos
 • Historique
 • La Marmite

Championnat
 • Classement VI.855
 • Equipe
 • Buteurs
 • Calendrier
 • Saisons    précédentes (29)
 • Saisons    précédentes (26-28)

Un peu d'histoire
 • Cularo
 • Draco
 • Mandrin
 • Les 7 Merveilles
 


     Né en 1724 à St Etienne de Saint-Geoirs, dans l'Isère, Louis Mandrin doit très tôt s'occuper de sa mère, veuve, et de ses frères et sœurs. Compromis dans une rixe en 1753, il réussit à se soustraire à la justice et devient contrebandier, à la tête d'un groupe de 300 hommes. Pendant quinze mois, il effectue le passage, entre la Suisse et la France, de produits normalement soumis à des droits d'entrée (sel, étoffes, tabac), pour les revendre ensuite, à bas prix, aux gens du peuple. Il force les prisons, dépouille les employés de la Ferme Générale chargés de récolter l'impôt, et acquiert une popularité grandissante dans les campagnes.
     Arrêté en 1755 par des mercenaires à la solde des fermiers de l'impôt, il est condamné à Valence à être roué, et mourra avec courage, après des tortures horribles et publiques.