Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 88
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Pour l'instant, c'est un sans faute ! 24/08/2022 
Désireux de continuer sur leur lancée, les Hérissons se préparaient à un match difficile en recevant Baugy 60 car cette équipe joue bien et leur a déjà posé des problèmes. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli, ce sont d'ailleurs les visiteurs qui ouvraient rapidement le score, mais le travail effectué à l'entrainement ne tardait pas à payer et une belle combinaison sur coup franc permettait à Thomas Bally d'égaliser. Quelques instant après, Patrice Séchet faisait parler son sens du but en donnant l'avantage à son équipe, mais les visiteurs frappaient à nouveau en convertissant une contre attaque fulgurante et la pause était atteinte sur un score de parité. En seconde période, les Hérissons accentuaient leurs efforts et ils parvenaient à contrôler le match, ce qui finissait par se concrétiser grâce à Yves Le Hegarat à vingt minutes de la fin. Le gardien adverse avait beau multiplier les parades (notre photo) il ne pouvait empêcher Julien Coindet d'ajouter un nouveau but à un quart d'heure du coup de sifflet final.


Celui-ci intervenait sur un score de 4 - 2 pour nos amis et chacun se félicitait de la victoire, mais aussi du beau spectacle offert aux supporters. Le samedi suivant, il s'agissait de rendre visite à Strokes Academy et le staff ne manquait pas de se renseigner sur cette équipe fraîchement promue, ce qui permettait aux Hérissons de savoir comment la contrer efficacement. Les joueurs locaux défendaient leurs chances avec un bel acharnement et il fallait une erreur de la défense centrale pour permettre à Thomas Bally d'ouvrir le score avant la pause. Après le repos, la fatigue se faisait pourtant sentir et les Hérissons allaient en profiter pour prendre le match à leur compte : un peu avant l'heure de jeu, Julien Coindet faisait admirer sa technique en marquant d'un superbe ciseau retourné qui lui valait un tonnerre d'applaudissements. Un peu plus tard, Maxence Dumaine était bien content de voir son poteau le sauver sur une action dangereuse des joueurs locaux, puis c'était au tour de Jérémie Paillart de se mettre en évidence en marquant à son tour au terme d'une rapide contre attaque. Malgré le courage des joueurs adverses, plus rien n'était marqué et c'est avec un succès 3 - 0 que les Hérissons prenaient le chemin du retour. Avec quatre victoires en autant de matches, on peut dire que nos amis ont jusque là réussi un sans faute et on espère que ça va durer, mais ne vendons pas la peau de notre ligue avant de l'avoir remportée !
Un petit commentaire ?
Du spectacle et beaucoup de buts ! 08/08/2022 
Après une saison plutôt réussie et quelques jours de vacances, les Hérissons sont retournés à l'entrainement sous la houlette de Julien Borgès pour essayer de faire encore mieux cette saison. Pour leur reprise, le calendrier leur avait réservé un déplacement sur le terrain de ESSGB 72 un club qui leur avait posé pas mal de problèmes lors de leurs précédentes confrontations. Dès le coup d'envoi, les deux équipes proposaient du beau jeu et les occasions se succédaient de part et d'autre, mais les Hérissons étaient plus réalistes et ils prenaient un net avantage grace à Stéphane Poirot et Julien Coindet. La sortie sur blessure de Florian Parisseaux perturbait l'équilibre de la défense et le club local en profitait pour revenir au score, mais son remplaçant Clotaire Le Bozec ajoutait un but à l'heure de jeu. Un peu plus tard, Mathieu Cros sortait à son tour et un nouveau but de l'équipe locale semait le doute chez les supporters des Hérissons, mais plus rien n'était marqué et le reporter de HT Actu pouvait annoncer un succès 3 - 2 à ses fidèles auditeurs (notre photo) avant de rendre l'antenne. Le samedi suivant, les nuages qui encombraient le ciel n'empêchaient pas le Jardin des Hérissons d'afficher complet pour la réception de Thoran et les supporters du champion en titre faisaient


presque autant de bruit que ceux des Hérissons. La première pérdiode allait être de toute beauté avec des buts signés Patrice Séchet et Yves Le Hegarat, puis c'est Florian Parisseaux qui fêtait son retour en concrétisant un bon échange de passes sur le côté droit. Pour les visiteurs, le coup était rude mais il n'était pas question pour autant de baisser les bras et ils réduisaient l'écart peu après, mais Patrice Séchet plaçait un bon coup de tête sur un centre venant de la droite et signait là un joli doublé. Déterminés à jouer le jeu jusqu'au bout, les joueurs de Thoran marquaient à nouveau juste avant la pause et on s'attendait à une seconde période haletante. Un superbe tir de Patrice Séchet était repoussé par le poteau, puis les visiteurs revenaient à une longueur en inscrivant un nouveau but et il fallait ensuite tout le talent de Maxence Dumaine pour les empêcher d'égaliser. Le suspense était étouffant et le stade toute entier retenait son souffle, mais le coup de sifflet final de l'arbitre délivrait les supporters locaux et cette victoire 4 - 3 était fêtée comme il se doit. Le début de cette saison était donc marquée par du spectacle et beaucoup de buts, et on espère maintenant qu'il en sera de même pour la suite !
Un petit commentaire ?
À nouveau au pied du podium ! 12/07/2022 
Sortis de la course pour le titre à cause d'une défaite incompréhensible (voir news précédente) les Hérissons avaient à cœur de terminer la saison sur une bonne note pour remercier leurs supporters. Le déplacement sur le terrain du Stade Malherbe Caen allait leur donner l'occasion de faire le spectacle car cette équipe, malgré le fait qu'elle soit déjà mathématiquement reléguée, continue de jouer le jeu avec une admirable sportivité. Ce sont eux qui ouvraient le score après une demie heure de jeu avant de doubler la mise dans la minute suivante, et il fallait une habile combinaison sur coup franc pour que Florian Parisseaux ne réduise l'écart avant la pause. En seconde période, le jeu offensif des Hérissons se mettait enfin en place et nos amis ne laissaient que peu de ballons aux joueurs locaux, ce qui leur permettait d'inscrire quatre nouveaux buts. On signalera pour l'anecdote le joli doublé réalisé par le fidèle Stéphane Poirot et la nette victoire 5 - 2 était célébrée comme il se doit par l'ensemble de l'équipe. Pour le dernier match de la saison, le Jardin des Hérissons avait fait le plein pour recevoir l'équipe de Thoran et le public réservait un accueil chaleureux aux visiteurs pour saluer leur titre, ce qui lançait le match sous un bon signe. Patrice Séchet faisait parler son expérience en ouvrant le score après avoir trouvé une faille dans la défense centrale adverse, mais la barre transversale repoussait ensuite un coup franc tiré par Yves Le Hegarat et l'écart restait mince à la pause.


À l'heure de jeu, les visiteurs parvenaient à égaliser mais, sur le coup d'envoi, Julien Coindet trompait la défense adverse d'une superbe feinte avant de propulser le ballon au fond des filets. C'est à ce moment que se produisait le tournant du match : averti une deuxième fois pour des fautes inutiles, Yves Le Hegarat devait quitter le terrain et les Hérissons allaient terminer le match avec un joueur de moins. Contre le leader de la ligue, ça ne pardonne pas et les visiteurs profitaient de cette supériorité numérique pour poser leur jeu, ce qui leur permettait d'égaliser avant d'inscrire deux nouveaux buts. Défaits 2 - 4 au terme d'un match plaisant à suivre, les Hérissons avaient toutefois la satisfaction de voir Yves Le Hegarat recevoir le titre de meilleur buteur et le superbe ballon qui lui était offert en guise de trophée (notre photo) lui permettra sûrement d'améliorer encore sa frappe de balle. La saison se terminait donc sur une note positive et on espère que la prochaine sera encore meilleure pour ne pas terminer, une fois encore, au pied du podium !
Un petit commentaire ?
Faut pas chercher à comprendre ! 29/06/2022 
Tous ceux qui les ont affrontés le savent : les Hérissons ont le même respect pour tous leurs adversaires, quel que soit leur niveau ou leur expérience. Par contre, le respect qu'ils pouvaient avoir pour le moteur du jeu en a pris un sacré coup après le match à domicile disputé il y a quelques jours dans un Jardin des Hérissons quasiment plein. En recevant un US Orléans 45 courageux mais mal en point au classement, nos amis espéraient remporter une victoire importante dans la course au titre, mais au lieu de ça ils ont subi le match en ayant l'impression que rien ne pouvait se passer normalement. Trimballés d'un bout à l'autre du terrain sans pouvoir réagir, ils voyaient le ballon leur échapper comme si il était animé d'une vie propre, à l'image de Mathieu Cros qui ne peut s'empêcher de crier de dépit (notre photo) après une course dans le vide. Pendant ce temps, les joueurs adverses réussissaient tout ce qu'ils entreprenaient et ils ne tardaient pas à concrétiser cette réussite au tableau d'affichage. Deux buts en première période et autant après la pause : incapables de réagir face à des visiteurs qui n'en demandaient pas tant, les Hérissons s'inclinaient 0 - 4 devant des supporters dépités.


Plutôt que de se laisser abattre, nos amis choisissaient de mettre les bouchées doubles à l'entrainement pour bien préparer le match suivant et c'est avec une belle détermination qu'ils se présentaient sur le terrain d'un ESSGB 72 lui aussi en lutte pour le titre. Devant leur public, les joueurs locaux montraient leur talent et ils finissaient par trouver l'ouverture juste avant le repos, mais les Hérissons ne renonçaient pas et, à quelques minutes de la fin, un coup franc permettait à Yves Le Hegarat d'égaliser d'un magnifique tir brossé. C'est donc avec le point du match nul 1 - 1 que nos amis prenaient le chemin du retour, mais ce bon résultat ne parvenait pas à leur faire oublier le match précédent. Finalement, comme le disait un fidèle supporter dans les tribunes : faut pas chercher à comprendre !
Un petit commentaire ?
Les matches se suivent.... 13/06/2022 
....et ne se ressemblent pas : voilà ce que doivent se dire les Hérissons alors que la fin de la saison approche à grands pas. Toujours en course pour le titre, ils avaient l'occasion de prendre l'ascendant sur un de leurs concurrents directs en recevant Baugy 60 dans un Jardin des Hérissons plein comme un œuf malgré le ciel nuageux. Malchanceuse au match aller, cette équipe voulait montrer son vrai niveau de jeu et, malgré un but inscrit par Yves Le Hegarat après un quart d'heure, elle y parvenait plutôt bien. Pendant une heure, les deux formations faisaient jeu égal et les spectateurs appréciaient à leur juste valeur les mouvements collectifs qui se succédaient de part et d'autre. La sortie sur blessure de Stéphane Poirot entamait le moral de ses coéquipiers, mais le jeune Mathias Lardon, entré à sa place, ne tardait pas à se mettre en évidence en déposant le ballon sur la tête de Charles Lantz et ce dernier doublait l'écart. On sentait que la victoire était à portée de piquants, mais les joueurs de Baugy 60 continuaient de lutter avec vaillance et ils étaient récompensés en inscrivant deux buts coup sur coup dans le dernier quart d'heure. Le temps de remettre le ballon en jeu et le chef d'orchestre Julien Coindet donnait un coup de baguette : il se faufilait dans la défense adverse et trompait le gardien pour donner un avantage décisif aux Hérissons. Plus rien ne sera marqué et c'est


une courte mais précieuse victoire 3 - 2 qui s'affichait le lendemain dans le "Qui-Pique" pour la plus grande joie de ses lecteurs (notre photo) qui voyaient nos amis en tête du classement. Mais cette joie était de courte durée car le samedi suivant, les Last Action Heros montraient à leurs supporters qu'il fallait aussi compter sur eux et les Hérissons étaient dominés dans tous les secteurs du jeu. Malgré leur volonté de jouer, ils subissaient la loi des joueurs locaux et la défaite 0 - 3 qui sanctionnait ce match était tout sauf imméritée. À dix minutes de la fin, le malchanceux Merlin "Pantelis" Nativel rejoignait Stéphane Poirot à l'infirmerie et les deux compères pouvaient commencer à calculer les chances de tel ou tel club de s'adjuger le titre. On espère bien évidemment que ce sont les Hérissons qui vont s'en emparer, mais cette fin de saison est plus incertaine que jamais !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112