Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 79
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Un savoureuse revanche ! 06/05/2020 
À l'approche de la fin de la saison, les Hérissons semblaient avoir trouvé leur rythme de croisière et les supporters devenaient de plus en plus optimistes pour le titre, malgré les déclarations de Fawzi Dimassi dans la presse locale. Manière de prouver que le coach ne se trompait pas, le déplacement chez le solide AS Angelu allait se révéler plus compliqué que prévu : au bout d'un quart d'heure, le jeune attaquant Yves Le Hegarat sortait sur blessure, ce qui permettait à l'expérimenté Samir Ben Slimene de briller une nouvelle fois sous le maillot de son club de toujours. Son sens du placement aidait les Hérissons à résister aux contres fulgurants lancés par les joueurs locaux et on approchait de la pause quand Patrice Séchet décida de contourner le dispositif défensif local et d'y aller seul : survolté, le jeune ailier ouvrait le score dans un silence de cathédrale. Le silence se fit encore plus pesant quand Florian Parisseaux doubla le score un peu avant l'heure de jeu et le sympathique défenseur comprit alors qu'il venait de donner un avantage décisif à son équipe. Malgré la tenacité des joueurs adverses, les Hérissons s'imposaient 2 - 0 en ayant le sentiment d'avoir échappé de justesse à un redoutable piège. Le samedi suivant, le match avait un parfum de revanche car il s'agissait de recevoir le Hobbit FC qui, on s'en souvient, avait battu nos amis au match aller. Dans un Jardin des Hérissons rempli à ras bord, l'ambiance était joyeuse malgré la pluie battante et


même si le terrain ressemblait davantage à un champ de patates qu'à un terrain de football, ça n'empêchait pas les Hérissons de prendre d'assaut le but adverse (notre photo) dès le coup d'envoi. C'est donc logiquement qu'on voyait Patrice Séchet ouvrir rapidement le score, puis c'est Jérémie Paillart qui doublait la mise de la tête un peu avant le repos. Ensuite, les vaillants Hobbits parvenaient à équilibrer le jeu, mais le dernier quart d'heure allait leur être fatal : Jérémie Morel imitait son coéquipier en marquant lui aussi de la tête, puis Charles Lantz marquait à son tour malgré une bonne sortie du gardien adverse et, en toute fin de match, c'est Yves Le Hegarat qui signait son retour de blessure en clôturant la marque au terme d'un exploit individuel. Victorieux 5 - 0 au terme d'un match disputé dans un très bon esprit, les Hérissons prenaient une solide option sur le titre en venant à bout de leur principal concurrent, mais Fawzi Dimassi ne manquait pas de rappeler que tant que la saison n'est pas terminée, rien n'est définitivement joué !
Un petit commentaire ?
La réussite est du coté des Hérissons ! 22/04/2020 
Bien déterminés à ne pas se laisser doubler, les Hérissons abordaient le match sur le terrain du FCO Dijon avec tout le sérieux nécessaire et avec leur habituel respect de l'adversaire. Devant leur public, les joueurs dijonnais ouvraient le score après un ¼ d'heure de jeu, mais Stéphane Poirot ne tardait pas à égaliser d'une superbe reprise de volée (notre photo) et c'est alors que la réussite décida de favoriser les Hérissons : c'est tout d'abord le poteau qui sauvait Fabrice Cherrier sur une belle action des joueurs locaux, puis ils perdaient un de leurs défenseurs sur blessure. En seconde période, le jeu offensif des Hérissons était récompensé par quatre nouveaux buts et l'inarrétable Franck Hérisson s'offrait un doublé, histoire de montrer qu'il fallait toujours compter sur lui. Obtenue avec un brin de réussite, cette victoire 5 - 1 permettait


de disputer le derby zanimo contre les Anguilles dans d'excellentes dispositions et la réussite allait encore favoriser nos amis. Gorgée de pluie, la pelouse du Jardin des Hérissons ressemblait davantage à un champ de patates qu'à un terrain de football, mais les Hérissons voyaient avec soulagement le poteau repousser un joli tir adverse, puis c'est la ligne d'attaque qui se mettait en action et personne ne pouvait l'arrêter. Devant un public enthousiaste, les buts se succédaient à vitesse accélérée et en plus, les malchanceuses Anguilles tombaient sur un Fabrice Cherrier très inspiré lors de leurs incursions dans le camp adverse. En seconde période, la fougue offensive de nos amis permettait à Charles Lantz d'inscrire son premier triplé sous le maillot des Hérissons et la fin du match approchait lorsque Jean-Luc Point fut obligé de sortir après s'être tordu le genou droit. Malgré ce coup du sort, la large victoire 8 - 0 permettait de consolider la place de leader et le titre se rapproche peu à peu, même si chacun est bien conscient que rien n'est encore fait....
Un petit commentaire ? (1)
Un virage parfaitement négocié ! 09/04/2020 
Arrivés au tournant de la saison avec un bilan très positif, les Hérissons attendaient la double confrontation avec l'équipe de Maxime avec tout le respect sportif dû à l'adversaire, mais sans appréhension. Courageuse et bien déterminée à tenter sa chance à la moindre occasion, cette équipe paie au prix fort son manque d'expérience et contre nos amis, ça pardonne rarement. Ça n'allait déjà pas être le cas au match aller avec une belle démonstration de jeu offensif de la part des Hérissons devant un public nombreux et attentif (notre photo) et, comble de malchance pour l'équipe locale, un de leurs milieux de terrain devait sortir en première période à cause d'une blessure à la cheville droite. Faisant feu de tout bois, les intrépides Hérissons inscrivaient sept buts par sept joueurs différents et le préposé au tableau d'affichage, débordé de travail,


était content d'entendre l'arbitre siffler la fin de la partie sur une victoire 7 - 0 de nos amis. Au match retour, le ciel nuageux n'avait pas découragé les supporters et le Jardin des Hérissons était bien rempli au moment du coup d'envoi. La logique allait une fois encore être respectée, malgré le refus d'abdiquer des joueurs de Maxime qui tentaient de se créer des occasions, mais sans succès. Déjà auteur d'un but à l'aller, le très actif milieu de terrain Jérémie Paillart signait cette fois un joli doublé, histoire de bien montrer que son intégration est désormais achevée. Le toujours vaillant Franck Hérisson marquait lui aussi dans les deux rencontres et ce match retour se soldait par une victoire 5 - 0 pour nos amis. Plus que jamais en tête après ce virage bien négocié, les intrépides Hérissons espèrent conserver cette dynamique jusqu'à la fin de la saison, mais nos adversaires ne l'entendent sûrement pas de cette oreille !
Un petit commentaire ?
Du grand spectacle au Jardin des Hérissons ! 24/03/2020 
Après la courte défaite chez les Hobbits le samedi précédent, les intrépides Hérissons se sont vite remis au travail sous la houlette de leur coach Fawzi Dimassi afin de bien préparer le déplacement chez les Anguilles car on sait que cette équipe n'a pas son pareil pour se faufiler vers le but adverse. La rencontre démarrait de façon équilibrée et il fallait attendre la ½ heure de jeu pour voir Patrice Séchet ouvrir le score, mais le buteur local ne tardait pas à égaliser. Par la suite, les habiles joueurs locaux étaient bien neutralisés par la défense piquante de nos amis dont le jeu offensif pouvait alors se mettre en place : juste avant la pause, Stéphane Poirot donnait l'avantage à nos amis, puis ce sont Franck Hérisson et Jérémie Paillart qui se chargeaient d'assommer définitivement des Anguilles pourtant valeureuses. Après cette importante victoire 4 - 1 c'est un autre match décisif qui attendait les Hérissons car il s'agissait de recevoir le Dijon FCO et ce n'est pas par hasard que cette équipe occupait pas le fauteuil de leader. Dans un Jardin des Hérissons plein comme un œuf, ce sont d'ailleurs les visiteurs qui marquaient les premiers avant que Jérémie Paillart n'égalise au terme d'un exploit individuel. À la ½ heure de jeu, nouveau but des visiteurs et nouvelle égalisation par Franck Hérisson qui profitait habilement d'une erreur de la défense adverse. Le troisième but du club dijonnais faisait monter la moutarde au nez des Hérissons et, au retour des vestiaires, c'est un Franck Hérisson littéralement déchaîné qui donnait le signal de la révolte. Le buteur breton Yves Le Hegarat plaçait une feinte dont il a le secret (notre photo) pour égaliser, puis les ailiers Patrice Séchet et Stéphane Poirot inscrivaient chacun un but pour bien montrer qu'en plus d'avoir des


piquants, les Hérissons ont des ailes très efficaces. Et c'est donc Franck Hérisson qui posait la cerise sur le gâteau en inscrivant deux nouveaux buts, ce qui lui permettait de compléter un joli triplé. Dans les tribunes, l'ambiance tournait à la folie pure, supporters locaux et visiteurs se mélangeaient pour célébrer le magnifique spectacle que les deux équipes venaient de leur offrir. Au terme d'un match d'anthologie, les Hérissons signaient un magnifique succès 7 - 3 et s'installaient en tête du classement en compagnie de leur adversaire du jour. On ne sait pas combien de temps ils vont y rester, mais une chose était sûre chez tous les observateurs présents : le vrai gagnant de ce match, c'était le football lui-même !
Un petit commentaire ? (1)
Courte défaite chez nos amis aux pieds poilus.... 10/03/2020 
Après un début de saison réussi, les Hérissons voulaient continuer sur leur lancée malgré l'absence de Charles Lantz qui souffrait toujours de sa blessure à la cheville gauche, mais leurs hôtes ne l'entendaient pas de cette oreille : malgré leur petite taille, les joueurs du Hobbit FC sont de redoutables manieurs de ballon, sans doute à cause des longs poils soyeux qui protègent le dessus de leurs pieds. On en avait la preuve avec la rapide ouverture du score par leur buteur maison Jérôme Colle mais les Hérissons ne paniquaient pas et serraient le jeu jusqu'à la pause pour empêcher le score de s'aggraver. Mieux : à l'heure de jeu, ils égalisaient par Yves Le Hegarat qui se faufilait dans la défense locale, puis ils prenaient l'avantage grace à Patrice Séchet qui exploitait une erreur de cette même défense. On commençait à entrevoir un succès inattendu, mais les Hobbits refusaient de lâcher prise et leur buteur se déchaînait dans le dernier quart d'heure : en inscrivant deux buts coup sur coup, il infligeait aux Hérissons une défaite 2 - 3 avant d'aller arroser la victoire avec ses coéquipiers (notre photo) dans la taverne la plus proche. Un peu dépités par ce revers mais désireux de se rattraper devant leur


public, les Hérissons étaient très motivés en entrant sur la pelouse du Jardin des Hérissons et c'est le malchanceux AS Angelu qui allait en faire les frais. Malgré un temps couvert, nos amis allaient faire une démonstration de football offensif en choisissant de passer par les ailes pour contourner la solide défense des visiteurs, ce qui allait leur permettre de donner du travail au brave préposé au tableau d'affichage. Les buteurs Yves Le Hegarat et Samir Ben Slimene inscrivaient chacun un but, ce qui incitait le toujours vaillant Xavier Lèbre à en faire autant, mais c'est Nathanaël Roblot qui allait se mettre en évidence : en signant un superbe triplé, l'ancien élève de la prestigieuse École des Petits Hérissons faisait une nouvelle fois la preuve de son talent. Ce large succès 6 - 0 permettait aux Hérissons de se replacer dans la course au titre et il va maintenant falloir continuer dans cette voie !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99