Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 72
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Un début de saison satisfaisant 24/05/2017 
Une fois oubliée la déception de la saison dernière, les Hérissons se sont rapidement remis au travail sous les ordres du coach Philippe Fouquet et la nouvelle saison n'a pas tardé à pointer le bout de son nez. Le premier match nous emmenait sur le terrain d'un Ajax Normandie solide et bien organisé, ce qui promettait une rencontre difficile à maitriser. La réalité du terrain n'a pas tardé à confirmer cette impression et les joueurs locaux ont su imposer leur jeu quand il le fallait : un premier but après un quart d'heure de jeu, un autre à l'heure de jeu et l'affaire était faite. Leur gardien complétait le travail en stoppant de façon spectaculaire un missile expédié par Stéphane Blondin et c'est donc un score de 0 - 2 qui s'affichait après le coup de sifflet final. Un peu déçus, les intrépides Hérissons retrouvaient le sourire à l'occasion du match suivant car il s'agissait de recevoir Olimpija Ljubljana pour un derby zanimo qui promettait d'être bien sympathique. Dans un Jardin des Hérissons baigné de soleil, le public avait répondu présent et les supporters des Dragons rivalisaient de ferveur avec ceux des Hérissons dans une joyeuse cacophonie. L'ambiance était donc au beau fixe et les deux capitaines avaient le sourire au moment d'échanger la traditionnelle poignée de mains (notre photo) sous le regard d'un arbitre détendu et de trois caméras de télévision. Bien décidés à faire valoir leur jeu très offensif, les


joueurs locaux prenaient rapidement un net avantage par Sébastien Petiot et Jean Melle mais les visiteurs répliquaient sans perdre de temps et ils inscrivaient trois buts avant la pause. Le temps de remettre les choses en place pendant la pause et les intrépides Hérissons repartaient de plus belle : Samir Ben Slimene égalisait avant que Marc Francisco ne donne l'avantage à nos amis, puis c'est Jean Melle qui augmentait cette avance en signant un joli doublé. Dans les dernières minutes, les fougueux Dragons réduisaient l'écart et faisaient planer l'ombre d'une égalisation sur nos amis mais le score en restait finalement à 5 - 4 pour la plus grande joie des supporters locaux. Le coup de sifflet final était suivi d'une longue salve d'applaudissements pour remercier les deux équipes du très beau jeu qu'elles venaient de proposer et on espère forcément que ce genre de spectacle se reproduira souvent dans les semaines à venir !
Un petit commentaire ?
Un dernier sursaut d'orgueil ! 26/04/2017 
On se doutait bien que la relégation était quasiment inévitable, mais il fallait pouvoir partir la tête haute et nos amis peuvent dire qu'ils s'y sont bien employés. La réception du Gumi FC allait permettre de montrer qu'il ne faut jamais vendre les piquants des Hérissons avant de les avoir battus : le futur champion menait rapidement de deux buts, mais il ne s'attendait sûrement pas à se voir remonter à la marque par Xavier Lèbre et Florent Charretier pour arriver à la pause sur un score de parité. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli malgré les nuages, le leader devait attendre l'heure de jeu pour reprendre l'avantage et il fallait un sauvetage miraculeux pour empêcher Thomas Félix d'égaliser une nouvelle fois. En fin de rencontre, les visiteurs prouvaient que leur titre n'était pas usurpé en inscrivant deux nouveaux buts, mais les intrépides Hérissons avaient fait mieux que se défendre et la défaite 2 - 5 n'empêchait pas le public d'applaudir longuement le jeu qui venait de leur être proposé. Pour la dernière rencontre de la saison, il s'agissait de rendre visite au Macarel United Occitania et les Hérissons avaient envie de montrer qu'ils valent mieux que leur mauvaise place au classement.


Les joueurs locaux avaient visiblement décidé de montrer eux aussi du beau jeu, ce qui nous a donné un match totalement débridé. Les occasions se multipliaient d'un coté comme de l'autre et les deux gardiens devaient parfois se faire aider par leurs défenseurs (notre photo) pour empêcher le score de s'envoler. Malgré ça, on assistait à un festival de buts et une fois encore, c'est Samir Ben Slimene qui se mettait en évident en signant un superbe triplé, mais ses coéquipiers n'étaient pas en reste et le vaillant défenseur Jérémie Morel inscrivait son premier but depuis son arrivée au club. Devant un public déchainé, le match se terminait sur un score de parité 5 - 5 qui ne changeait rien au classement final, mais peu importe : le vrai gagnant de ce match était le football et ce dernier sursaut d'orgueil permettait aux Hérissons de descendre en division inférieure la tête haute !
Un petit commentaire ?
On aura besoin d'un miracle ! 13/04/2017 
Plus la fin de saison approche et plus les Hérissons croient que seul un coup du destin pourrait les sauver. Cette idée peut aisément se comprendre quand on voit à quel point leurs efforts sont mal récompensés et le match à domicile contre les Prédateurs n'a fait que confirmer cette impression. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli malgré la pluie, nos amis ont été saisis à la gorge d'entrée de jeu et ils avaient beau multiplier les efforts, le ballon semblait les fuir. Au contraire, les visiteurs n'avaient qu'à s'en approcher pour qu'il se précicpite au fond des filets et le malchanceux Wandifing Diallo ne pouvait que retarder l'échéance. Arrivés à la pause avec trois buts de retard, les Hérissons avaient droit à un sévère remontage de bretelles par leur coach Philippe Fouquet et au moment de revenir sur la pelouse (notre photo) ils arboraient un air motivé qui en disait long sur leurs intentions. Leurs efforts allaient enfin être récompensés avec un but signé Stéphane Blondin et leur habileté tactique se concrétisait ensuite par deux


autres buts inscrits par Thomas Félix et Marc Francisco qui montraient à cette occasion que les ailiers savent aussi se changer en buteurs. Le public avait beau pousser, plus rien n'était inscrit et il fallait se contenter de ce match nul 3 - 3 qui n'arrangeait personne, d'autant plus qu'un déplacement périlleux était au programme de la semaine suivante. En effet, il s'agissait de rendre visite à un US Puissalicon assez revanchard après la défaite du match aller et bien déterminé à laver l'affront. Épuisés par les efforts consentis à domicile, les intrépides Hérissons n'avaient plus que leur bonne volonté à opposer aux joueurs locaux et ce n'était hélas pas suffisant. Le rusé Marc Francisco permettait de sauver l'honneur en reprenant de la tête un corner bien tiré par Florent Charretier mais c'était la seule éclaircie dans ce match. Les joueurs adverses faisaient preuve de détermination et comme la réussite était de leur coté, le score final 1 - 7 n'était pas vraiment exagéré. La relégation pointe donc son nez en direction des Hérissons et pour lui échapper, ces derniers savent qu'ils auront besoin d'un miracle, mais ce miracle aura-t-il lieu ?
Un petit commentaire ?
Une bouffée d'oxygène.... 31/03/2017 
....mais guère plus : c'est ce qu'ont reçu les Hérissons lors de ces dernières journées. Le match à domicile contre les Chattes Noires s'annonçait délicat après les défaites précédentes et le temps nuageux n'arrangeait rien. Et pourtant, malgré la mauvaise passe traversée par le club, les supporters étaient venus en nombre aux guichets du Jardin des Hérissons pour acheter leurs tickets (notre photo) et assister au match. En première période, plusieurs occasions étaient à signaler mais seul Florent Charretier parvenait à glisser le ballon au fond des filets adverses, pour la plus grande joie de ses admirateurs. Un peu après la reprise, son compère Samir Ben Slimene se faisait un plaisir de l'imiter après une belle action collective. C'est à ce moment que les Chattes Noires décidaient de se révolter et il ne leur fallait que quelques minutes pour réduire l'écart avant d'égaliser dans un silence glacial. On pensait que la malédiction qui pèse


sur les Hérissons depuis le début de la saison allait encore frapper, mais nos amis puisaient dans leurs dernières ressources pour assiéger le but adverse et c'est finalement Sébastien Petiot qui inscrivait le but du 3 - 2 à un quart d'heure de la fin. Arrachée de haute lutte, cette victoire était saluée par un public enthousiaste et cette bouffée d'oxygène permettait à chacun de respirer un peu mieux, mais le match suivant allait ramener tout le monde à la réalité. En déplacement sur le terrain du FC Istres 13 dans un stade plein à craquer, les vaillants Hérissons n'allaient pas peser bien lourd face à l'armada adverse. Les efforts de Wandifing Diallo ne faisaient que retarder l'échéance et la maitrise des joueurs locaux ne tardait pas à se concrétiser au tableau d'affichage. Un peu après l'heure de jeu, c'est encore Florent Charretier qui permettait de sauver l'honneur mais la défaite 1 - 6 était quand même lourde à digérer. Plus la saison avance et plus les chances de se maintenir s'amenuisent mais les Hérissons restent déterminés à jouer le jeu jusqu'au bout. Reste à savoir si ce sera suffisant....
Un petit commentaire ? (1)
La dégringolade continue ! 15/03/2017 
Quand rien ne veut fonctionner, même les efforts les plus méritoires ne servent à rien : voilà le constat qu'ont pu faire les Hérissons après le tournant de la saison. On pensait pourtant que recevoir le dernier dans un Jardin des Hérissons bien rempli serait l'occasion de renouer avec la victoire, mais la désillusion fut terrible. Après la rapide ouverture du score par les visiteurs, c'est le poteau qui empêchait Stéphane Blondin d'égaliser alors que le gardien du FC Illimited était battu et à partir de là, tout allait s'enchaîner dans le mauvais sens. Ne s'avouant pas vaindu, Stéphane Blondin finissait par trouver le cadre mais les visiteurs ne tardaient pas à reprendre l'avantage. Et puis, un peu avant la pause, un coup terrible allait s'abattre sur nos amis : en moins d'une minute, ce sont Wandifing Diallo et Charles Brunet qui sortaient sur blessure et le jeu des Hérissons se trouvait fortement perturbé. Un quart d'heure avant la fin, Samir Ben Slimene pensait avoir fait le plus difficile en égalisant mais les joueurs adverses trouvaient le moyen d'inscrire un autre but et c'est sur le score de 2 - 3 que se terminait le match. Un peu perturbés par ce revers, ce qui peut se comprendre, les Hérissons ne savaient


pas trop à quoi s'attendre pour le match retour et le jeune Arnaud Chouteau n'était pas très rassuré en testant le ballon (notre photo) dans le tunnel qui mène à la pelouse. On allait vite comprendre qu'il avait raison de s'inquiéter : dès que le ballon arrivait dans les pieds des joueurs adverses, ça faisait un but et les efforts des Hérissons n'y changeaient strictement rien. La possession de balle était équitablement partagée mais aucun occasion n'en sortait du coté des Hérissons alors que leurs adversaires n'avaient qu'à taper dans le ballon pour marquer. Plus personne ne comprenait ce qui se passait et si le courageux Sébastien Petiot sauvait l'honneur en fin de match, c'est parce qu'il ne restait vraiment rien d'autre à sauver. Lourdement défaits sur le score de 1 - 7 sans avoir pu faire quoi que ce soit, les Hérissons se demandent maintenant si il ne vaudrait mieux pas accepter la relégation et attendre la saison prochaine pour avoir enfin le droit de jouer....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89