Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 70
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Une page est tournée.... 12/08/2011 
Après avoir perdu leurs deux premiers matches, les Hérissons espéraient bien se reprendre lors des matches suivants et la confrontation à domicile avec Paris 1981 avait valeur de test. Mais il était décidément écrit que rien ne tournerait rond pour nos amis et malgré un bon match avec des buts signés Martin Hérisson et André Salomé ils devaient s'incliner sur un score de 2 - 3 qui commence à sonner comme une malédiction. Une semaine après, le déplacement sur le terrain de Cleebourg ne s'annonçait pas plus facile même si Bruno Carouge donnait l'exemple
en ouvrant le score d'un boulet de canon bien placé. Mais les joueurs locaux prenaient vite conscience des doutes qui empêchent les Hérissons de jouer sereinement en ce moment et leurs attaques faisaient mouche après la pause. Une nouvelle fois défaits sur le score de 1 - 3 nos malchanceux amis se retrouvaient à la dernière place du classement sans avoir inscrit le moindre point en quatre rencontres. Après la séance de remise en forme du lendemain, la nouvelle tombait comme un coup de tonnerre : Florent Hitrik annonçait à la presse qu'il quittait ses fonctions d'entraineur et désignait son adjoint Didier Breton pour lui succéder. Pour ne pas semer le trouble dans les esprits, le fidèle Super Papy ajoutait aussitôt qu'il allait désormais travailler en tant que journaliste sportif et qu'il était détaché par le célèbre quotidien Le Qui-Pique dans son club de toujours. En attendant de lire ses premiers articles, son successeur s'est vite mis au travail et c'est accompagné de son fidèle compagnon à quatre pattes (notre photo) qu'il a dirigé sa première séance de travail. Chacun espère que ce changement va vite porter ses fruits et que les Hérissons vont retrouver le goût de la victoire, mais il est certain qu'avec la retraite du légendaire Super Papy une page est définitivement tournée dans l'histoire du club....
Un petit commentaire ? (1)
Pas facile de confirmer ! 26/07/2011 
Encore tout auréolés de leur titre et malgré la relative déception de la défaite en match de barrages, les Hérissons se présentaient sur la ligne de départ de la nouvelle saison avec l'ambition de confirmer. Comme le veut la tradition, c'est contre leur dauphin qu'ils jouaient leur premier match à domicile et ce sont donc les Envahisseurs qui se présentaient dans un Jardin des Hérissons bien rempli. Un peu revanchards depuis la fin de la saison dernière, les visiteurs
prenaient rapidement l'avantage et il fallait un superbe exploit individuel signé par un Erasmos Iniochos très inspiré (notre photo) pour arriver à la pause sur un score de parité. En seconde période, un coup franc redonnait l'avantage aux Envahisseurs mais Bruno Carouge montrait son habileté dans ce type d'exercice pour égaliser à nouveau. Le sort du match pouvait se jouer à peu de choses, comme ce joli tir de Michel Hilaire renvoyé par la barre transversale, mais les dernières minutes allaient être fatales aux Hérissons qui encaissaient un dernier but en toute fin de match. Malgré la qualité du jeu proposé, cette courte défaite 2 - 3 faisait mal et c'est une équipe un peu démoralisée qui rendait visite au club de Cepe pour le match suivant. Le but rapidement inscrit par Martin Hérisson redonnait le sourire aux supporters mais la joie allait être de courte durée car les joueurs locaux imposaient leur jeu et inscrivaient deux buts avant le repos. Dominateurs dans l'entrejeu, ils ajoutaient un troisième but à un quart d'heure de la fin et la réduction du score en fin de match par Erasmos Iniochos venait bien trop tard pour changer quoi que ce soit à l'affaire. Une nouvelle fois défaits sur le score de 2 - 3 nos amis prenaient le chemin du retour la tête basse après avoir appris que les résultats des autres rencontres les propulsaient à la dernière place du classement. Chacun sait maintenant que les matches suivants vont être déterminants et on peut compter sur Super Papy pour remettre ses joueurs dans le sens de la marche !
Un petit commentaire ?
Le titre au bout du suspense ! 29/06/2011 
Comme nous l'avons vu dans la news précédente, c'est de façon un peu surprenante que les Hérissons se sont retrouvés en course pour le titre. Bien décidés à profiter de cette chance, ils devaient d'abord rendre visite au Hunter Team Club avec la victoire comme objectif. Déja relégués et un peu démobilisés, les joueurs locaux n'offraient qu'une résistance de principe et nos amis pouvaient laisser parler leur jeu offensif. Le rusé Monther Jawachi s'offrait un doublé mais c'est Martin Hérisson qui se mettait en valeur en réalisant le premier triplé de sa carrière. Autant dire que l'optimisme était de rigueur après ce net succès 8 - 0 et le dernier match de la saison s'annonçait bien. C'est dans un Jardin des Hérissons rempli à ras bord qu'allait donc se jouer le match décisif pour le titre et les supporters n'allaient pas tarder à se réjouir quand Erasmos Iniochos mettait à profit toute son habileté technique pour ouvrir le score. Mais les Envahisseurs ne sont pas n'importe qui et leur attaquant vedette allait réussir un doublé en un quart d'heure. Ce sont donc les visiteurs qui menaient à pause et le public commençait à


douter, mais l'expérimenté Super Papy allait procéder à quelques réglages tactiques pendant le repos. Le résultat ne se faisait pas attendre et un joli déboulé de Michel Hilaire se terminait par une magnifique passe en profondeur que Monther Jawachi convertissait en but. Le coach des Envahisseurs procédait lui aussi à des changements tactiques et le suspense s'installait sur le terrain, surtout après qu'un joli tir de Monther Jawachi ait été repoussé par le poteau. Petit à petit, on s'acheminait vers un match nul synonyme de titre pour les visiteurs mais dans les dernières minutes, le vaillant capitaine Philippe Fouquet se jetait comme un mort de faim sur le ballon dans la surface adverse (notre photo) et inscrivait le but de la victoire. Les dernières minutes de la rencontre duraient des heures pour les supporters massés dans les tribunes mais nos amis tenaient bon et gagnaient finalement 3 - 2 le match le plus important de leur saison. Obtenu face à de courageux Envahisseurs qui méritaient certainement un meilleur sort au vu de leur saison, ce titre déclenchait une joyeuse sarabande dans les rues autour du stade et les cris de joie ont résonné tard dans la nuit pour fêter ce nouveau trophée ajouté par les Hérissons dans les vitrines du club.... ce qui n'empêchait pas Super Papy d'expédier rapidement ses joueurs au lit afin de les garder en pleine forme en vue du match de barrages !
Un petit commentaire ? (1)
Divine surprise en vue ? 13/06/2011 
Sur la lancée de leurs précédentes victoires, les Hérissons se voyaient bien sur le podium à la fin de la saison mais il fallait d'abord confirmer sur le terrain. La réception de Leon Magic Team allait leur en donner l'occasion mais nos amis se montraient méfiants car cette équipe, en lutte pour le maintien, semblait décidée à se battre jusqu'au bout. Le public du Jardin des Hérissons se faisait un plaisir d'applaudir l'ouverture du score signée Martin Hérisson d'une magnifique reprise de volée, puis c'est Ricardo Ayala qui marquait à son tour après une percée solitaire. Le
but inscrit par les visiteurs ne perturbait pas longtemps le jeu offensif des Hérissons et il ne fallait que quelques minutes à Martin Hérisson pour signer un doublé avant la pause. Ensuite, on notait un dernier but signé Mirco Kuzorra à l'heure de jeu et la messe était dite : avec cette victoire 4 - 1 nos amis poursuivaient leur marche en avant.... c'est alors que se profilait le déplacement chez Napoli 86 et on ne manqua pas de se rappeler que cette équipe avait dominé le match aller. A la grande surprise des observateurs présents, on allait entendre une toute autre musique lors de ce match retour et à la pause, les Hérissons avaient déjà pris une large avance : à peine revenu de blessure, Michel Hilaire ouvrait le score avant d'être imité par un Luca La Fauce déchainé (notre photo) puis par Bruno Carouge après un slalom dans la défense adverse. Après le repos, c'est encore Luca La Fauce qui trompait le gardien local avant que Monther Jawachi ne vienne conclure la démonstration. Devant un public médusé, les Hérissons l'emportaient sur le score de 5 - 0 et voyaient d'un seul coup le chemin du titre s'ouvrir à nouveau devant eux.... certes, il reste deux matches à négocier mais tous les espoirs sont maintenant permis et nos amis ne sont donc plus à l'abri d'une divine surprise en fin de saison !
Un petit commentaire ?
Des victoires qui coûtent cher ! 02/06/2011 
Quand on est dans une série de victoires, on espère toujours qu'elle va durer le plus longtemps possible : c'est en tout cas ce que les Hérissons se disaient en recevant Paris Saint Germain en Laye avec en plus l'idée de faire oublier la déroute subie au match aller. Dès l'entame du match, les attaquants étaient surveillés de près par les défenseurs adverses et il fallait donc trouver autre chose pour débloquer la situation. Ce sont donc les défenseurs locaux qui allaient s'en charger et le costaud André Salomé faisait admirer sa puissance physique en signant un
joli doublé, imité peu de temps après par son compère Laurent Canard qui marquait à son tour d'un coup de bec bien ajusté. Après la pause, cet avantage permettait aux Hérissons de voir venir et la réduction du score par les visiteurs allait beaucoup moins les contrarier que la sortie sur blessure du vaillant André Salomé un peu après l'heure de jeu. Cette victoire 3 - 1 faisait quand même plaisir mais le déplacement sur le terrain de Cepe se présentait moins bien en l'absence de notre tour défensive. Ce sont pourtant les Hérissons qui faisaient l'essentiel du spectacle et c'est Monther Jawachi qui ouvrait logiquement le score à la demie heure de jeu. Après la pause, ses coéquipiers Philippe Fouquet et Mirco Kuzorra marquaient à leur tour mais la joie était gachée par les sorties sur blessure de Michel Hilaire après un coup au tibia (notre photo) et de Nikola Chaparoski à cause d'une blessure au genou. Comme lors du match précédent, la victoire 3 - 0 avait un goût amer et les Hérissons espèrent que l'infirmerie va vite libérer ses pensionnaires car l'équipe aura bien besoin d'eux pour les matches à venir....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86