Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 70
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Une victoire difficile mais ô combien précieuse ! 14/03/2004 
Battus à domicile par les Invincibles Fourbes lors de l'avant-dernière journée de la saison précédente, les Hérissons étaient désireux de prendre leur revanche. Le calendrier leur en donnait l'occasion ce samedi, sur terrain adverse cette fois-ci, mais il fallait faire preuve de sérieux face à un adversaire toujours dangereux.
Dans un stade à moitié vide ou à moitié plein, selon les goûts, la rencontre débutait sous une très forte pluie qui n'allait pas cesser jusqu'au coup de sifflet final. Les deux équipes se neutralisaient au milieu du terrain, aidées en celà par le terrain boueux, et il fallait un coup d'audace pour débloquer la situation. Hubert Foucault s'en chargeait dès la 18ème minute en délaissant le marquage de son ailier pour monter à l'assaut : une excellente initiative qui lui permit d'ouvrir la marque en profitant d'une erreur de la défense centrale adverse. Mais cet avantage au score n'allait tenir que trois minutes : une belle combinaison sur l'aile gauche permettait aux Invincibles Fourbes d'égaliser rapidement. Il n'y eut ensuite que peu d'actions à signaler jusqu'à la pause, et c'est sur un score de parité que l'arbitre envoyait les deux équipes au vestiaire et leurs supporters à la buvette du stade.
En seconde période, les joueurs ne furent pas aidés par l'état du terrain, et leurs tentatives de construire le jeu étaient le plus souvent vouées à l'échec. Mais peu après l'heure de jeu, les Hérissons ne ratèrent pas l'occasion de prendre un avantage qui allait s'avérer décisif : une action rapidement menée sur l'aile gauche permettait à Gardy Magne de marquer de près. Par la suite, le talent de Jean Chemisky lui permit de faire échouer les tentatives adverses. Le score en restait donc là : une courte victoire 2 - 1 qui faisait le bonheur des Hérissons et de leurs amis les Canaris venus nombreux pour les encourager !
Ceux-ci eurent à nouveau l'occasion de gazouiller joyeusement et de battre des ailes après le coup de sifflet final : en effet, les résultats des autres rencontres permettaient aux Hérissons d'occuper la 1ère place de la Ligue V.61 !
Un petit commentaire ? (1)
Un début de saison prometteur 10/03/2004 
C'est par un temps nuageux que les Hérissons démarraient la nouvelle saison de Ligue, ce qui explique sans doute le public clairsemé qui peuplait les tribunes. L'ambiance était néanmoins fort chaleureuse, grace entre autres à nos amis les Canaris venus de Belgique célébrer l'amitié entre les Hérissons et la Titi Team. Rien ne manquait à la fête, et c'est dans cette joyeuse atmosphère que le coup d'envoi de la saison était donné.
Sur un corner bien tiré par Florent Hitrik, le ballon était prolongé de la tête par Laurent Meurisse à destination de Corneliu Ichim, lequel ouvrait tranquillement le score, pour la plus grande joie des Amis des Hérissons. Joie de courte durée, puisque le FCV égalisait dans la foulée, avant de menacer à deux reprises les buts gardés par Jean Chemisky. Mais le jeune gardien sauvait son camp d'une main ferme, et sur une de ses excellentes relances, c'est le jeune Gabriel Didelot qui redonnait l'avantage aux Hérissons juste avant la pause.
En deuxième période, ceux-ci eurent du mal à trouver la faille, malgré une évidente volonté d'attaquer, et la courageuse défense du FCV retarda longtemps l'échéance avant de céder dans la dernière demie-heure. C'est tout d'abord Sorinel Dumitru qui s'infiltrait dans la surface de réparation avant de lober le gardien adverse, et qui reprenait ensuite un bon centre venu de la gauche pour réussir un beau doublé. Mais entre ses deux buts, le stade tout entier s'était levé comme un seul homme pour applaudir l'exploit du jour : une frappe magistrale de plus de 35 mêtres du jeune Rashid Abdel qui trouvait la lucarne et laissait le gardien adverse sans réaction. Pour que la fête soit complête, il ne manquait plus qu'un but du héros local, et ce fût chose faite à quelques minutes du coup de sifflet final : c'est sur pénalty que Florent Hitrik cloturait la marque.
6 - 1 finalement, et une première victoire qui fut longue à se dessiner face à un adversaire qui n'a jamais fermé le jeu. Néanmoins, ce premier succès installait le club en haut du classement, et c'était bien là l'essentiel pour les supporters locaux. Cependant, il faudra confirmer samedi prochain, mais d'ici là, place au second tour de la Coupe de France !
Un petit commentaire ? (1)
Mission accomplie ! 22/02/2004 
Après une défaite logique 1 - 3 sur le terrain du leader incontesté, les Hérissons savaient ce qu'il leur restait à faire : un match de barrage allait décider de leur avenir en D5.
Devant une foule étrangement clairsemée malgré l'enjeu, le match commençait tranquillement pour les Hérissons qui prenaient le controle du milieu de terrain. Très remuant sur le front de l'attaque, Sorinel Dumitru voyait ses efforts récompensés après un quart d'heure de jeu : à la réception d'un centre parfait venu de la droite, il ouvrait le score dans une ambiance joyeuse.
La messe fut définitivement dite peu avant la pause quand Xavier Deligny perfora la défense adverse avant de tromper le gardien d'un lob subtil. L'équipe adverse n'y croyait visiblement plus, et les Hérissons décidèrent de lever le pied pour mieux controler le match. A part un tir sur le poteau du même Xavier Deligny, la seconde période fut calme et plus rien ne fut marqué. Le score final de 2 - 0 synonyme de victoire (et donc de maintien) faisait le bonheur des joueurs, de leur entraineur et des Amis des Hérissons présents dans le stade.


Pendant que les Hérissons chantaient de joie en saluant le public, l'entraineur déclarait d'une voix émue aux journalistes qui l'entouraient :
"C'est toute une saison de travail qui trouve là sa récompense, et c'est toute une équipe soudée et solidaire qui se réjouit ce soir ! Une nouvelle saison nous attend, et nos objectifs risquent fort d'être revus à la hausse...."
Le sympathique entraineur voulait-il dire par là que les Hérissons allaient désormais viser le titre et la montée en division supérieure ? Lorsque la question lui fut posée, il ne répondit pas, mais le sourire qui s'affichait sur son visage en disait long. Rendez-vous la saison prochaine pour une Ligue V.61 qui s'annonce plus passionnante que jamais !
Un petit commentaire ?
Barrages en vue pour les Hérissons 11/02/2004 
C'est dans un Parc des Hérissons fraichement rénové et plein à craquer qu'allait se jouer un match décisif pour les deux équipes en présence. Les 20000 spectateurs savaient qu'en cas de victoire, les Hérissons s'empareraient de la 3ème place au classement, mais ils savaient aussi que leurs adversaires ne ne se laisseraient sûrement pas faire....
On en eut rapidement la confirmation : au bout de 3 minutes, une erreur défensive permettait aux Invincibles Fourbes d'ouvrir le score. Coup de froid dans le stade, heureusement de courte durée : les Hérissons se ruaient à l'attaque, plus déterminés que jamais. Ce fut tout d'abord Carsten Bo Degn qui inquiéta le gardien adverse d'un tir puissant, suivi par Sorinel Dumitru qui tenta un lob subtil, mais hélas sans réussite. Coup dur pour les Hérissons : peu avant la pause, l'excellent Clément Debacker, touché au genou, devait laisser à Andy Witzig le soin d'animer l'aile gauche de l'attaque. Malgré ses efforts et ceux de ses coéquipiers, plus rien ne fut marqué jusqu'à la pause.
La seconde mi-temps confirma les impressions laissées par la première : les attaques furieuses des Hérissons se heurtaient à un gardien en état de grâce, comme sur cette reprise de la tête de Carsten Bo Degn qu'il détourna en corner d'une claquette magistrale. Ce que l'on craignait finit alors par arriver à l'heure de jeu : d'une incroyable frappe en pleine lucarne, les Invincibles Fourbes doublaient le score dans un silence de mort. Loin d'être abattus, les Hérissons se firent un devoir de repartir de plus belle à l'attaque, et leurs efforts furent récompensés lorsque Carsten Bo Degn réduisit le score d'un tir bien placé. Poussés par un public déchainé et plus motivés que jamais, ils continuèrent leurs assauts, et un tir monumental de Sorinel Dumitru fut tout près de remettre les deux équipes à égalité. Mais le gardien adverse, de loin le meilleur homme sur le terrain, fit échouer toutes leurs tentatives. Plus rien ne sera marqué, au grand désarroi des supporters locaux.
1 - 2 : cette défaite privait non seulement les Hérissons d'une 3ème place qui paraissait inespérée en début de saison, mais elle les condamnait en plus à jouer les barrages. A moins d'une victoire improbable samedi prochain sur le terrain du leader, il faudra en passer par cette terrible épreuve.... le maintien est à ce prix !

Un petit commentaire ? (1)
Une victoire au goût un peu amer.... 05/02/2004 
C'est sous un ciel nuageux mais sans pluie que les Hérissons recevaient leurs adversaires de Lolsebbx dans un stade presque plein. L'adversaire du jour étant dernier de la Ligue, on pouvait s'attendre à un match facile, mais la prudence était de mise....
Le début de partie prouva d'ailleurs qu'un match n'était jamais gagné d'avance, puisque ce sont les visiteurs qui ouvraient le score à la suite d'un corner repris de la tête par un de leurs défenseurs, monté pour l'occasion. Peu de temps après, Jean-Bernard Monsan devait quitter le terrain, blessé au genou : pas de chance pour le gardien helvète, pour une fois titulaire en équipe première....on saluait, par contre, le retour de blessure de Marc Kaplan qui multipliait les centres depuis l'aile gauche. Sur l'un d'entre eux, le jeune Sorinel Dumitru se jetait et égalisait pour les Hérissons dans une ambiance euphorique. Leurs efforts pour prendre l'avantage restant vains, la mi-temps fut donc sifflée sur un score de parité surprenant mais qui résumait bien les maladresses des joueurs locaux.
Au retour des vestiaires, le savon passé par l'entraineur fit rapidement son effet : sur un bon centre venu de la droite, c'est Mark Marie qui donnait l'avantage aux Hérissons avant de recevoir un carton jaune qui allait être lourd de conséquences. En effet, sévèrement taclé par un adversaire, Florent Hitrik quittait le terrain sur un brancard.
Mark Marie voulut jouer les justiciers et venger son coéquipier : l'arbitre n'avait d'autre choix que de l'expulser. En infériorité numérique et confrontés à un adversaire rugueux, les Hérissons décidèrent alors de calmer le jeu pour ne pas risquer l'hécatombe. Les actions se firent rares de part et d'autre, et ce n'est qu'en toute fin de match que le jeune attaquant Carsten Bo Degn creusait l'écart : à la suite d'une belle percée dans la défense adverse, il trompait le gardien d'un lob subtil. On en restait finalement à 3 - 1 au terme d'un match à oublier rapidement. Deux joueurs blessés et un troisième expulsé, voilà qui allait gâcher la joie des Amis des Hérissons malgré la victoire. La 4ème place au classement, synonyme de maintien direct, ne consolait personne car on venait d'apprendre par le médecin du club que la saison était terminée pour le malheureux Florent Hitrik....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85