Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 69
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Un début de saison contrasté 13/03/2008 
Pour leur premier match sous les ordres de Super Papy, les Hérissons recevaient une équipe de Skippi qui venait elle aussi d'obtenir son maintien après un match de barrages. Dans un Parc des Hérissons correctement rempli et sous un beau soleil, les joueurs locaux se faisaient cueillir à froid après cinq minutes de jeu par des visiteurs bien organisés autour d'une défense solide. Par la suite, leurs tentatives butaient sur un adversaire bien regroupé et il fallait presque attendre l'heure de jeu pour voir Didier Breton égaliser d'un tir bien placé. Malgré une légère domination au milieu du terrain, les Hérissons ne parvenaient pas à prendre l'ascendant sur
une très bonne équipe de Skippi et ils devaient donc se contenter d'un match nul 1 - 1 un peu frustrant. La semaine suivante, c'est après un vigoureux sermon délivré par Super Papy qu'ils rendaient visite à une équipe de Hasta qui, on s'en souvient, leur avait posé de sérieux problêmes la saison dernière. Devant un public local médusé, c'est Théo Verdure qui ouvrait le score après une dizaine de minutes de jeu. L'égalisation signée Hasta un quart d'heure plus tard pouvait faire craindre le pire mais ce même Théo Verdure ajoutait deux autres buts avant la pause et permettait aux Hérissons d'atteindre le repos avec un avantage conséquent. Malheureusement pour lui, il allait être victime d'un tacle un peu trop appuyé dès le début de la seconde période (notre photo) et il devait quitter le terrain sur un civière. Choqués par cet incident, ses coéquipiers mettaient quelques minutes à s'en remettre et Hasta en profitait pour réduire le score à l'heure de jeu. Désireux de faire honneur à leur ami blessé, les Hérissons serraient alors les rangs et parvenaient à conserver leur avance pour finalement l'emporter 3 - 2 après un match de bon niveau. Malgré cette victoire sur terrain adverse, leur joie était mélée de tristesse car le staff médical du club leur apprenait que la blessure de leur ami Théo Verdure allait lui faire manquer les deux prochaines rencontres....
Un petit commentaire ? (1)
Un match de folie pour les adieux de Super Papy ! 24/02/2008 
Un match de barrages n'est jamais facile à jouer et le soutien des supporters est indispensable pour gagner, les Hérissons le savent bien, ce qui explique leurs mines réjouies en voyant les tribunes du Parc des Hérissons pleines à ras bord. Les encouragements de leurs amis allaient en effet être bien utiles pour venir à bout d'un AS Dompierre considéré à juste titre comme un redoutable adversaire. Sous un soleil éblouissant, la première période débutait de façon idéale puisque Didier Breton ouvrait le score après un quart d'heure de jeu, imité un quart d'heure plus tard par Fabien Marguerite après une accélération fulgurante dont il a le secret. Pendant
le repos, les spectateurs se mirent à croire que le match était plié et le but inscrit par Moussa Kitane peu avant l'heure de jeu venait renforcer cette impression. C'est à ce moment précis que l'AS Dompierre allait montrer qu'il n'est pas dans les habitudes de ses joueurs de renoncer et la réduction immédiate du score en apportait une preuve flagrante. En inscrivant un second but à un quart d'heure de la fin, les visiteurs semaient le trouble chez les Hérissons et ouvraient la voie à une fin de match complêtement folle. Dans les trois dernières minutes, on assistait à un but signé Théo Verdure et à la réponse immédiate du buteur adverse avant que Didier Breton ne cloture le score d'un superbe tir qui libérait définitivement ses coéquipiers. Après un match complêtement dingue, les Hérissons l'emportaient finalement 5 - 3 contre un AS Dompierre qui aurait amplement mérité de les accompagner dans la division supérieure, ce qu'on leur souhaite d'accomplir dès la saison prochaine. Mais pour finir une telle journée, il fallait un évènement hors du commun et c'est Super Papy qui le créait en annonçant qu'il raccrochait définitivement ses crampons après une fantastique carrière de buteur. Désireux de transmettre son savoir aux jeunes attaquants du club, le vaillant capitaine va désormais assurer les fonctions d'entraineur et nul doute qu'il saura conduire les Hérissons vers de nouveaux sommets !
Un petit commentaire ?
Des barrages bien préparés 14/02/2008 
Afin de bien préparer la grande échéance qui les attend, les Hérissons avaient décidé de profiter au maximum des derniers matches de ligue pour peaufiner quelques réglages. C'est tout d'abord un AS Carnoux totalement démotivé qui allait en faire les frais en encaissant une sévère correction sur sa propre pelouse avec entre autres un triplé de Théo Verdure et un doublé de l'inusable Super Papy. Le score final était de 7 - 0 en faveur des Hérissons et tout le
monde s'accordait à dire que les attaquants du club étaient prêts à monter à l'assaut de l'adversaire barragiste, mais il restait avant celà un dernier match de ligue à jouer. Eux aussi destinés à jouer les barrages, les joueurs de Skippi allaient également en profiter pour mettre au point leur tactique et c'est donc un match sans enjeu qui se déroulait dans un Parc des Hérissons une nouvelle fois plein à ras bord. Les deux capitaines se souhaitaient d'ailleurs bonne chance au moment de la traditionnelle poignée de mains (notre photo) et le match était joué dans un excellent esprit, ce qui n'empêchait pas les buteurs de s'exprimer. Le jeune Moussa Kitane ouvrait le bal, suivi par son compère de l'attaque Théo Verdure et par Peter Schindler très en forme ces derniers temps. La défense de Skippi avait beau faire bonne garde, les Hérissons montraient que leur jeu offensif était fin prêt pour les barrages et c'est d'ailleurs l'éternel capitaine Super Papy qui cloturait la marque d'un tir bien placé. Le score final était de 6 - 0 en faveur des joueurs locaux mais l'essentiel était ailleurs et les deux équipes se séparaient en espérant bien s'affronter à nouveau la saison prochaine. Pour y parvenir, une seule solution est envisageable : l'emporter lors du match de barrages !
Un petit commentaire ? (2)
Une superbe réaction d'orgueil ! 01/02/2008 
Désireux de préparer au mieux leur match de barrages, les Hérissons considéraient le match contre Hasta comme un excellent test et on se souvient que le match aller avait été riche en buts. Dans un Parc des Hérissons pas très rempli à cause de la pluie, les joueurs locaux allaient longtemps se heurter à une défense solide et bien en place qui ne se privait pas de lancer de dangereuses contre-attaques sitôt le ballon récupéré. Désavantagés par le terrain boueux, les Hérissons allaient se faire cueillir à froid à deux reprises juste avant la pause et rejoignaient les vestiaires avec un retard qui paraissait difficile à combler. En seconde période,
ils continuaient à attaquer sans résultat et on commençait vraiment à s'inquiéter une fois l'heure de jeu passée quand le feu d'artifice offensif réussit enfin à se déclencher. C'est tout d'abord le grand Peter Schindler qui réduisait le score à la suite d'une belle combinaison au centre du terrain. Dans la minute suivante, un superbe tir signé Théo Verdure faisait mouche et il ne fallait guère attendre plus d'une minute pour voir Fabien Marguerite se jouer aisément de la défense adverse (notre photo) et donner l'avantage aux Hérissons dans une ambiance de folie. Trois buts en trois minutes pour un renversement de situation incroyable, voilà qui incitait les supporters à donner de la voix et la fin du match se déroulait dans une joyeuse cacophonie de chants et de sifflets. Malgré les efforts de part et d'autre, plus rien ne sera marqué et c'est donc sur le score de 3 - 2 que les Hérissons remportaient ce match qui avait pourtant si mal démarré. Grace à une superbe réaction d'orgueil devant leur public, ils avaient réussi à vaincre le mauvais sort et tout le monde y voyait un signe encourageant avant la terrible épreuve des barrages. Espérons que l'avenir leur donnera raison !
Un petit commentaire ?
Un point rudement gagné.... 24/01/2008 
La fin de saison approche et les Hérissons savent que c'est un match de barrages qui les attend mais ils tiennent malgré tout à montrer leur niveau avant cette redoutable échéance. Dans ce but, la reception d'un AS Jojo mieux classé qu'eux pouvait être une bonne occasion de marquer les esprits. Les amateurs de football offensif qui avaient rempli les tribunes du Parc des Hérissons n'allaient pas être déçus car les Hérissons se jetaient à l'assaut du but adverse
et ouvraient le score par Douglas Prior après moins d'un quart d'heure de jeu. L'égalisation des visiteurs ne freinait pas leur ardeur et ils reprenaient l'avantage en seconde période après une montée victorieuse de Didier Breton mais les attaquants de l'AS Jojo égalisaient à nouveau. Plus rien n'allait être marqué malgré plusieurs belles occasions et c'est donc sur le score de 2 - 2 que les deux équipes se séparaient après un match agréable à suivre. Malgré ce bon point pris à un solide adversaire, les Hérissons n'étaient pas trop rassurés la semaine suivante en rendant visite au HAC 1872 car cette équipe leur avait donné une véritable leçon de football au match aller. Très concentrés en entrant sur le terrain (notre photo) ils avaient le plaisir de voir Super Papy ouvrir le score après un quart d'heure de jeu mais cette joie allait être de courte durée. Véxés par cette réussite, les joueurs du HAC 1872 allaient se ruer à l'attaque et le calvaire allait durer jusqu'à la fin du match pour des Hérissons dépassés par les évènements. Malgré son talent, le malheureux Marcellin Pousse ne pouvait que constater les dégats et ramassait à six reprises le ballon au fond de ses filets. Comme au match aller, le score final était de 1 - 6 et les Hérissons rentraient à la maison en ayant mesuré la difficulté du travail qui leur reste à accomplir. La fin de saison promet d'être rude....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84