Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 87
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Du beau spectacle et des buts ! 22/02/2022 
Après deux défaites contre les Rougets au tournant de la saison, les Hérissons devaient se reprendre et leurs supporters ne manquaient pas de leur mettre la pression au moment de recevoir Thoran dans un Jardin des Hérissons rincé par la pluie. Désireux de se mettre rapidement à l'abri, nos amis ouvraient la marque dès l'entame de match par Patrice Séchet, mais ça ne décourageait pas les visiteurs qui se montraient dangereux à deux reprises. Le second but, inscrit de la tête par Jérémie Paillart, calmait un peu leurs ardeurs et le score ne bougeait plus jusqu'à la pause. Au retour des vestiaires, le coach Julien Borgès faisait entrer Nathanaël Roblot à la place de Yves Le Hegarat et ce coaching portait rapidement ses fruits puisque le nouvel entrant convertissait un coup franc quelques minutes après être entré sur la pelouse. Par la suite, les Hérissons contrôlaient le match et le but inscrit par Thoran à un quart d'heure de la fin ne remettait pas en cause la victoire 3 - 1 de nos amis. Le samedi suivant, il s'agissait de rentre visite à Choc Team et ce déplacement sentait le piège car cette équipe, quasiment assurée d'être reléguée, refuse pourtant d'abdiquer et ses joueurs se battent match après match avec une volonté qui force l'admiration. Ce sont d'ailleurs eux qui inscrivaient le premier but, sous les acclamations de leurs supporters, mais Jérémie Paillart et Nathanaël Roblot inversaient la tendance avant le repos. En seconde période, Julien Borgès sortait un


nouvel atout de sa manche en faisant entrer Merlin "Pantelis" Nativel et ce dernier ne tardait pas à faire admirer son talent (notre photo) en offrant à Julien Coindet la passe décisive du troisième but. Galvanisés par leurs supporters, les joueurs de Choc Team continuaient à lutter de toutes leurs forces et, à force de courage, ils parvenaient à égaliser dans une ambiance indescriptible. On sentait que le match pouvait basculer d'un coté comme de l'autre et, fort heureusement pour les Hérissons, ce sont Yves Le Hegarat et Julien Coindet qui portaient l'estocade dans le dernier quart d'heure. Finalement vainqueurs 5 - 3 au terme d'une rencontre qui régala tous les spectateurs, nos amis pouvaient prendre le chemin du retour avec un large sourire : on venait d'assister à un beau spectacle avec beaucoup de buts et on espère que ce sera souvent le cas à l'avenir !
Un petit commentaire ?
Une bouillabaisse au goût amer ! 08/02/2022 
Arrivés au tournant de la saison avec un bilan mitigé, les Hérissons espéraient que les deux matches contre les Rougets allaient leur permettre d'améliorer un peu leur bilan, mais comme on pouvait s'en douter, l'adversaire n'était pas d'accord et l'a vite fait savoir. Au match aller, disputé sur terrain adverse, nos amis encaissaient un penalty discutable après un quart d'heure de jeu, mais Ghyslain Jamain égalisait rapidement après une belle combinaison sur coup franc. La partie semblait équilibrée, mais c'est alors que les ennuis commencèrent : les brancardiers dûrent tout d'abord aider Stéphane Poirot à sortir du terrain après avoir reçu un coup, puis c'est Maxence Dumaine qui se blessait au dos (notre photo) et le vaillant gardien de but devait sortir à son tour. Deux blessés en quelques minutes, voilà qui n'allait pas aider les Hérissons à gérer un match déjà difficile et, en seconde période, les joueurs locaux allaient en profiter pour


prendre un avantage décisif. Titularisé pour la première fois, le jeune Mathias Lardon se créait une belle occasion, mais ça n'empêchait pas le match de se terminer par une défaite 1 - 4 nette et sans bavure. Au retour, la pluie diluvienne rendait la pelouse du Jardin des Hérissons lourde et glissante, mais Thomas Bally ouvrait quand même le score après une percée solitaire. Cette bonne entame de match était rapidement gâchée par la sortie sur blessure du courageux Ludovic Levallois et les Rougets profitaient d'un instant de désorganisation pour égaliser. Toujours aussi inspiré, Patrice Séchet redonnait l'avantage aux Hérissons après un superbe mouvement sur son aile et cette avance tenait jusqu'à la pause. Au retour des vestiaires, c'était la douche froide : profitant des glissades de nos amis sur la pelouse détrempée, les visiteurs inscrivaient deux buts coup sur coup et serraient ensuite les rangs pour conserver ce score. Malgré les efforts des Hérissons, c'est une défaite 2 - 3 qui s'affichait au tableau et les supporters faisaient grise mine en sortant du stade. Même si le niveau de jeu des Rougets ne peut être remis en cause, on aurait pu espérer un meilleur résultat, surtout à domicile, et chacun s'accordait à dire que cette bouillabaisse avait décidément un goût amer....
Un petit commentaire ?
Les promus jouent le jeu.... 25/01/2022 
.... et ils le jouent plutôt bien, du moins quand la malchance ne s'abat pas sur eux : c'est le constat qu'ont pu faire les Hérissons lors des deux dernières journées. En recevant Choc Team dans un Jardin des Hérissons quasiment plein sous le soleil hivernal, nos amis allaient voir la poisse s'abattre sur leurs adversaires du jour : c'est tout d'abord le poteau qui les empêchait d'égaliser après l'ouverture du score par Julien Coindet, puis ce sont deux titulaires importants qui devaient sortir sur blessure en première période. Fortement handicapée par ces coups du sort, les visiteurs tentaient quand même crânement leur chance et c'est fort justement qu'ils sauvaient l'honneur à dix minutes de la fin, mais ce but arrivait trop tard car les Hérissons avaient déjà pris une belle avance au tableau d'affichage. On notera les deux buts inscrits par les intenables ailiers Patrice Séchet et Stéphane Poirot sous les acclamations du public et, même si certains trouvaient le score final 6 - 1 un peu trop sévère, on a hâte de revoir cette équipe de Choc Team quand la malchance la laissera enfin tranquille. Le samedi suivant, les


Hérissons rendaient visite à Thoran l'autre promu de l'intersaison et ils faisaient grise mine en arrivant au stade : en effet, la pluie n'avait cessé de tomber toute la journée et c'est sur un sol boueux (notre photo) qu'ils se rendaient aux vestiaires. Sur le terrain, c'était encore pire : la pelouse détrempée rendait pénible le moindre déplacement, ce qui génait beaucoup nos amis, et la rapide ouverture du score par Yves Le Hegarat ne faisait pas illusion très longtemps. Déchaînés devant leur public, les joueurs de Thoran se jouaient de la difficulté et ils avaient deux buts d'avance à la pause. Au retour des vestiaires, les occasions continuaient de se succéder de part et d'autre, mais il fallait attendre la dernière minute pour voir les deux équipes inscrire un but de chaque coté. Au terme d'une rencontre laborieuse mais disputée dans un bon esprit, les Hérissons s'inclinaient 3 - 5 et ils espèrent que les conditions climatiques seront un peu plus clémentes au match retour. En tout cas, on sait maintenant que les promus jouent le jeu et c'est une bonne chose pour l'intérêt de la saison !
Un petit commentaire ?
Du bon.... et du moins bon ! 10/01/2022 
Les matches se suivent et ne se ressemblent pas : une fois encore, les Hérissons ont pu vérifier cette maxime et ils ont appris à leurs dépens uqe jouer à domicile ne suffit pas toujours pour l'emporter. En recevant ESSGB 72 dans un Jardin des Hérissons très bien rempli, nos amis s'attendaient à un match compliqué car cette équipe joue bien et présente souvent une organisation sans la moindre faiblesse. En première période, Maxence Dumaine devait s'employer à plusieurs reprises pour conserver sa cage intacte et, de l'autre coté, Stéphane Poirot voyait son tir repoussé par le poteau avant que l'arbitre ne refuse à Yves Le Hegarat un penalty qui paraissait pourtant évident. Après le repos, les visiteurs se mirent à accélérer et, malgré leur ténacité, les Hérissons finirent par être engloutis par la vague qui déferlait sans cesse sur leur moitié de terrain : à l'heure de jeu, les joueurs adverses se mirent à concrétiser leur domination en inscrivant quatre buts coup sur coup. Assommés par ce réalisme, nos amis devaient s'incliner 0 - 4 devant des supporters dépités, mais force était de reconnaître qu'ils étaient tout simplement tombés sur plus forts qu'eux. Le samedi suivant, ces mêmes supporters


n'hésitaient pas à faire un long voyage en autocar (notre photo) pour aller encourager leurs favoris sur le terrain de Jötunn et leur soutien allait porter ses fruits. Malchanceuse en début de rencontre, l'équipe locale voyait un de ses titulaires sortir sur une civière après un claquage, puis Charles Lantz déclenchait un bon tir qui était contré par un défenseur, mais Julien Coindet surgissait pour propulser le ballon au fond des filets. Quelques minutes plus tard, ce même Charles Lantz trouvait le cadre en reprenant de volée un bon centre venu de l'aile droite. Un superbe arrêt de Maxence Dumaine calmait les ardeurs des joueurs locaux, puis c'est Patrice Séchet qui ajoutait sa petite touche personnelle en marquant à la demie heure de jeu. C'est alors que survint un incident qui faillit tout changer : averti deux fois, Yves Le Hegarat était expulsé par l'arbitre et les Hérissons devaient terminer la rencontre en infériorité numérique. La réduction du score venait juste avant la pause et le coach Julien Borgès donnait alors ses consignes pour la seconde période : serrer le jeu et conserver le score. Avec un joueur de moins, les Hérissons ne pouvaient plus développer leur jeu offensif et ils préféraient se rouler en boule pour laisser passer l'orage. Sans trembler, ils parvenaient à conserver leur avantage et c'est donc avec une victoire 3 - 1 qu'ils prenaient le chemin du retour. Une fois encore, on avait vu du bon et du mons bon, parfois dans le même match, mais nos amis continuent à travailler et ça finira bien par payer !
Un petit commentaire ?
Bonne et heureuse année 2022 ! 03/01/2022 

Bonne et Heureuse Année 2022
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111