Warning: file_put_contents(): Only 0 of 131 bytes written, possibly out of free disk space in /home/saas/analytics.benaki.fr/analytics.php on line 36
Bienvenue chez les Hérissons !
   Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 73
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























C'est pas du gâteau ! 14/12/2011 
Au vu des rencontres jouées par les Hérissons ces dernières semaines, leurs fidèles supporters avaient de quoi être optimistes au moment de rendre visite à Cepe même si cette équipe joue bien. La première période allait se dérouler assez calmement jusqu'à ce que nos amis décident de tuer le match et le quart d'heure avant la pause allait être terrible pour les joueurs locaux : un premier but de Rémy Mounier allait être suivi d'un second inscrit par Babak Assar quelques minutes avant qu'un troisième signé André Salomé ne vienne mettre tout le monde d'accord. Devant un public abasourdi, les joueurs de Cepe tentaient bien de réagir après le repos mais nos amis controlaient la situation sans trop de peine et c'est avec une large victoire 3 - 0 qu'ils rentraient finalement aux vestiaires. Malgré l'ampleur du succès, le coach Didier Breton restait prudent car il s'agissait de recevoir Napoli 86 et même avec le soutien du Jardin des Hérissons


ça n'a rien d'une tâche facile. On allait d'ailleurs vite s'apercevoir que les visiteurs n'étaient pas là pour plaisanter et l'arbitre allait leur donner un petit coup de pouce en leur accordant un penalty assez contestable (notre photo) un peu avant la pause. Leur buteur ne se faisait pas prier pour transformer cette occasion et les Hérissons n'allaient pas s'en remettre car les visiteurs ne leur laissaient que des miettes et inscrivaient deux autres buts au retour des vestiaires. Malgré les efforts de nos amis, la messe était dite et c'est une défaite 0 - 3 qui sanctionnait la nette domination des Napolitains et un journaliste bien inspiré pouvait écrire après le coup de sifflet final que jouer contre eux, c'est vraiment pas du gâteau....
Un petit commentaire ?
C'est toujours bon à prendre.... 30/11/2011 
Après avoir joué de malchance lors des deux premiers matches de la saison, les Hérissons espéraient voir les choses revenir à la normale le plus vite possible et le déplacement sur le terrain du PSG allait leur permettre de faire le point. L'ouverture du score par les joueurs locaux ne troublait pas nos amis car ils sentaient qu'il y avait un coup à jouer et Martin Hérisson ne tardait pas à égaliser avant que Monther Jawachi n'ajoute un second but. Poussés par leurs supporters, les joueurs de la capitale parvenaient eux aussi à égaliser mais Martin Hérisson montrait que son talent de buteur n'avait pas été altéré par son match de suspension et c'est
lui qui redonnait l'avantage aux Hérissons avant la pause. La seconde période fut beaucoup moins agitée mais on peut tout de même signaler une superbe montée du solide défenseur Ricardo Ayala dont le tir passait de peu au dessus de la barre transversale (notre photo) alors que le gardien semblait battu. C'est donc avec une victire 3 - 2 que nos amis prenaient le chemin du retour et on espérait les voir confirmer au cours du match suivant mais hélas, ce sont les terribles Envahisseurs qui se présentaient face à eux. On sait que cette équipe est d'un niveau redoutable et nos amis ont eu une fois de plus l'occasion de le vérifier car ce sont les visiteurs qui inscrivaient les deux premiers buts de la partie dans un Jardin des Hérissons transi de froid. La réduction du score par André Salomé redonnait un peu d'espoir mais les Envahisseurs ajoutaient un but, tout comme ils en ajoutaient un après que Babak Assar ait confirmé ses progrès en inscrivant son tout premier but en équipe professionnelle. Les efforts de nos amis n'étaient pas couronnés de succès et la défaite 2 - 4 ne souffrait aucune contestation, ce qui ne consolait qu'à moitié le coach Didier Breton et son staff technique. Un peu dépités, les Hérissons pouvaient au moins se dire qu'ils avaient auparavant gagné un match : dans la lutte pour le maintien, c'est peu mais c'est quand même bon à prendre....
Un petit commentaire ?
La malchance est de retour ! 15/11/2011 
Après avoir vécu une saison difficile, les Hérissons espéraient repartir du bon pied et les supporters étaient impatients de voir ce qui allait se passer lors des premiers matches. Le déplacement sur le terrain de Paris 1981 n'était pourtant pas la meilleure occasion pour débuter sereinement car cette équipe joue bien et son milieu de terrain lui assure souvent la possession du ballon. Malgré leurs efforts, nos amis allaient encaisser deux buts avant la pause sans qu'on puisse trouver quoi que ce soit à redire et l'expulsion de Martin Hérisson n'allait pas
arranger leurs affaires. Après le repos, la réduction du score par André Salomé peu après l'heure de jeu était rapidement suivi par un nouveau but des joueurs locaux et la messe était dite. Cette défaite 1 - 3 n'entamait pourtant pas la bonne humeur des Hérissons car ils avaient fait mieux que se défendre et le match suivant à domicile contre le FC Ferney allait certainement leur donner l'occasion de montrer de quoi ils sont capables. Hélas pour eux, la poisse allait s'inviter au match et les visiteurs allaient en profiter pour ouvrir rapidement le score, avantage que le vif Rémy Mouner annulait en égalisant d'un coup de tête magistral. Titularisé pour la première fois, le jeune attaquant iranien Babak Assar ne manquait pas l'occasion de montrer son talent en se créant de bonnes occasions (notre photo) et il aurait dû bénéficier d'un penalty après avoir été stoppé de façon pour le moins irrégulière par le gardien adverse. Mais l'arbitre ne sifflait pas et les visiteurs profitaient de ce coup du sort pour assommer nos amis en inscrivant un second but dans les dernières minutes de jeu. C'est donc une défaite 1 - 2 injuste qui sanctionnait les efforts des Hérissons et leurs fidèles supporters n'espèrent plus qu'une chose maintenant : que la malchance reparte aussi vite qu'elle est venue !
Un petit commentaire ?
Finalement les Hérissons s'en sortent.... 19/10/2011 
.... mais ce ne fut pas une mince affaire, loin de là : avant les deux derniers matches, nos amis étaient en mauvaise posture et l'idée de recevoir Cepe alors en lutte pour le titre ne faisait sourire personne. On allait vite s'apercevoir qu'il n'y avait en effet pas de quoi être optimiste car les visiteurs allaient dominer la rencontre de la tête et des épaules même si les Hérissons parvenaient à faire jeu égal au milieu du terrain. Un but après une demie heure de jeu puis un
autre à l'heure de jeu, l'horloge de Cepe sonnait juste et c'est donc sur ce score de 0 - 2 que se terminait ce match plutôt frustrant. Autant dire que plus personne ou presque ne croyait au miracle au moment d'aller défier sur leur terrain les redoutables Envahisseurs bien placés pour remporter le titre. Et pourtant, ce sont les Hérissons qui allaient mener la danse et la rapide ouverture du score par Rémy Mounier donnait le ton dès le début du match. Une superbe action collective permettait à Bruno Carouge de doubler la mise avant le repos et l'espoir revenait alors chez les supporters. Peu de temps après l'heure de jeu, le vaillant capitaine Philippe Fouquet donnait une nouvelle fois l'exemple en ajoutant un but et la tardive réduction du score par les Envahisseurs ne pouvait changer quoi que ce soit à l'affaire. Un peu surpris par leur réussite, les Hérissons terminaient donc la saison par un joli succès 3 - 1 sur le terrain du champion et ils assuraient du même coup leur maintien. Débutée de la plus mauvaise des façons, la saison se terminait finalement sur une note heureuse mais le suspense fut terrible et les nerfs des supporters ont été mis à rude épreuve. Après avoir connu un changement d'entraineur et pas mal d'autres épreuves, le club va maintenant tout faire pour se stabiliser et éviter une nouvelle saison comme celle qui vient de se terminer car cette fois les Hérissons s'en sortent mais ce ne sera peut-être pas toujours le cas !
Un petit commentaire ? (1)
Ce qui est pris n'est plus à prendre ! 04/10/2011 
Après un beau succès sur terrain adverse, on a toujours envie de confirmer à domicile et les Hérissons ne font pas exception à cette règle, surtout dans leur situation actuelle. Le match contre Cleebourg prenait donc une importance très particulière et certains pensaient à une malédiction quand les visiteurs ouvraient le score en tout début de match. Mais les spectateurs du Jardin des Hérissons donnaient de la voix et Martin Hérisson égalisait au terme d'une superbe action collective avant que Rémy Mounier ne marque à son tour après un raid solitaire. La seconde période était nettement plus calme et Bruno Carouge ratait même un penalty, ce qui fort heureusement ne remettait pas en question la victoire de son équipe. C'est donc un court mais précieux succès 2 - 1 qui sanctionnait les efforts des Hérissons et chacun célébrait leur sortie de la zone de relégation en espérant qu'elle soit définitive. Le déplacement sur le terrain de Paris 1981 ne s'annonçait pas plus facile pour autant même si cette équipe n'a plus


grand chose à craindre ni à espérer. Le match débutait sans round d'observation et l'ouverture du score par Bertrand Rollin était rapidement suivie par l'égalisation signée du buteur local. On assistait ensuite à une farouche bataille devant la cage gardée par Nikola Chaparoski et c'est au prix de beaucoup d'efforts (notre photo) que nos amis regagnaient les vestiaires sur un score de parité. Poussés par leur public, les joueurs locaux finissaient par prendre l'avantage à l'heure de jeu et se procuraient d'autres occasions mais la douche froide allait s'abattre sur eux quand l'arbitre sifflait un penalty : malgré le brouhaha qui suivait cette décision controversée, le pied de Bruno Carouge ne tremblait pas et remettait les deux équipes à égalité. Dans les dernières minutes, le vaillant Nikola Chaparoski était sauvé par sa barre transversale et c'est sur le score inespéré de 2 - 2 que se terminait ce match passionnant. Avec un peu de chance, les Hérissons continuaient de marquer des points précieux et même si la course au maintien est loin d'être terminée, au moins ce qui est pris n'est plus à prendre !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90