Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 71
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























La mauvaise farce des Kazoars 02/05/2004 
Tout était réuni pour une belle fête du football ce samedi dans un Parc des Hérissons tout beau tout neuf : un temps superbe, un public nombreux et enthousiaste, et un adversaire de choix en la personne des Kazoars Fous. Tous les amis des Hérissons étaient là : les Canaris bien sûr, mais aussi les Lapins, les Canards, les Nougats, toute la tribu des Lensois et bien d'autres encore. C'est sous les acclamations de leurs supporters que les Hérissons entraient sur le terrain dans la formation suivante :


De gauche à droite : Hitrik (capitaine), Jordan, Foucault, Battaglia, Meurisse, Blažek, Ichim, Bataille, Barbin, Sourd, Dumitru.

Le début de rencontre fut équilibré et les deux équipes se partageaient la maitrise du ballon. Les visiteurs ouvraient le score en exploitant un ballon perdu au milieu du terrain, ce qui rendait la tâche un peu plus ardue pour les Hérissons. Mais ceux-ci ne se laissèrent pas abattre, et à la demie-heure de jeu Sorinel Dumitru égalisait d'un maitre-tir bien placé. Un coup-franc très dangereux en faveur des Kazoars donna à James Jordan l'occasion de briller en réalisant un bel arrêt, et c'est sur un score de parité que l'arbitre renvoyait tout le monde aux vestiaires.
En seconde période, les Hérissons repartaient à l'attaque, mais ils étaient cueillis à froid par le réalisme de leurs adversaires : en un quart d'heure, les Kazoars marquaient à deux reprises. Malgré ce coup du sort, les Hérissons continuaient à se ruer à l'assaut du but adverse, et c'est fort logiquement qu'Eric Barbin réduisait la marque après une belle action sur l'aile droite. Hélas, l'espoir fut de courte durée car sur une de leurs attaques, les visiteurs marquaient à nouveau. Malgré leur volonté et l'appui d'un public enthousiaste, les Hérissons ne parvinrent pas à inverser la tendance, et c'est sur le score de 2 - 4 que l'arbitre sifflait la fin du match.
Avec cette défaite contre leur concurrent direct, les Hérissons voient s'éloigner le titre, mais que leurs nombreux amis se rassurent : tout espoir n'est pas perdu, et leurs joueurs favoris joueront leur chance à fond, comme ils l'ont toujours fait !
Un petit commentaire ? (4)
La marche en avant continue ! 25/04/2004 
Malgré les rafales de vent et la pluie diluvienne, une foule nombreuse s'était déplacée pour voir le match entre le FC Mios et les Hérissons. Battus la semaine dernière par le même adversaire, les joueurs locaux étaient désireux de prendre leur revanche, et leur entraineur optait pour un système très défensif assorti de rapides contre-attaques. L'état du terrain n'allait cependant pas les aider dans leurs tentatives, mais leur détermination en faisait un adversaire à prendre très au sérieux, et les Hérissons savaient qu'ils devaient rester vigilants.
Après une première alerte bien repoussée, les Hérissons se lançaient à leur tour à l'attaque, et leur première occasion fut la bonne : après un beau travail sur l'aile gauche, Timo Nigul ouvrait le score et inscrivait son premier but en Ligue. Un quart d'heure plus tard, sur une erreur de la défense centrale, l'opportuniste Sorinel Dumitru aggravait la marque. Décontenancés par la réussite de leurs adversaires, les joueurs du FC Mios redoublaient d'efforts devant leur public, mais le score ne changeait plus jusqu'à la mi-temps.
Une fois revenus des vestiaires, les joueurs locaux se remirent à l'ouvrage avec ténacité, mais la défense des Hérissons ne céda pas un pouce de terrain. Chaudement encouragés par leurs amis les Canaris, ils réalisèrent un match impeccable et ne laissèrent jamais les attaquants adverses s'approcher du but gardé par le toujours vigilant James Jordan. L'état du terrain, alourdi par la pluie torrentielle qui ne cessa de tomber pendant toute la rencontre, n'aidait pas les deux équipes dans leur volonté d'attaquer, et la fatigue contribuait elle aussi à ralentir le jeu. On pensait que le score allait en rester là, mais à quelques minutes du coup de sifflet final, Laurent Meurisse récupérait le ballon et montait à l'attaque pour tromper le gardien adverse d'un tir bien placé. 3 - 0 finalement, le même score qu'au match aller, au grand désarroi des supporters locaux qui trouvaient, à juste titre, l'addition un peu sévère pour leurs favoris. Pour les Hérissons, la course vers le titre continue, avec comme prochaine étape le match contre les Kazoars Fous dans un Parc des Hérissons fraichement rénové !
Un petit commentaire ? (5)
Le Parc des Hérissons s'agrandit ! 18/04/2004 
Très satisfait du bon comportement de ses joueurs depuis le début de la saison, le président Galwayan est aussi très content des supporters ! En effet, leur nombre ne cesse d'augmenter, et leur comportement pendant les matches est exemplaire. Les Canaris, en particulier, se font remarquer par leurs joyeux battements d'ailes et leurs chansons, ce qui aide beaucoup leurs amis les Hérissons et les motive pour gagner !
C'est pourquoi il a décidé d'agrandir le Parc des Hérissons afin d'offrir au public le meilleur confort possible. La capacité du stade va être portée à 30.000 places et l'inauguration aura lieu le 1er mai contre les Kazoars Fous, actuels co-leaders de la Ligue V.61. Vous êtes tous invités ce jour-là au Parc des Hérissons pour participer à cette belle fête du football !
Un petit commentaire ? (5)
La course en tête à mi-saison ! 18/04/2004 
Une fois de plus, le Parc des Hérissons était plein comme un oeuf ce samedi. Le public profitait du beau temps pour venir encourager les Hérissons, et on remarquait comme d'habitude les Canaris dont la fidélité est digne d'éloges !
L'adversaire du jour, le FC Mios, n'était pas une équipe à prendre à la légère, ne serait-ce qu'à cause de son expérience de la division supérieure. C'est pourquoi les Hérissons avaient décidé de renforcer leur milieu de terrain afin de mieux controler le jeu. Mais la solution allait venir des ailes : en effet, c'est d'abord le défenseur latéral Laurent Meurisse qui montait à l'attaque pour inscrire le premier but après un beau slalom dans la défense adverse, et c'est ensuite le jeune Eric Barbin qui adressait depuis l'aile droite un excellent centre que Sorinel Dumitru reprenait imparablement de la tête. Munis de ces deux buts d'avance, les Hérissons étaient optimistes au moment de rejoindre les vestiaires pour la mi-temps.
En seconde période, ils repartaient de plus belle à l'assaut des buts adverses, et c'est une fois de plus des ailes qu'allait venir la délivrance : Vladimir Blažek faisait admirer sa technique sur l'aile gauche avant d'adresser à Simon Sourd un centre millimétré aussitôt transformé en but. La fin du match se déroulait sans autre changement, et c'est sur le score de 3 - 0 que l'arbitre sifflait la fin du match.
Après cette belle victoire, les Hérissons pouvaient rejoindre leurs amis les Canaris pour faire la fête avec eux : à mi-parcours, ils sont toujours en tête de la Ligue V.61 à égalité de points avec les Kazoars Fous !
Un petit commentaire ?
Une victoire précieuse sur le terrain du leader ! 11/04/2004 
Après leur déconvenue face au Saint Louis Royal Club la semaine précédente, les Hérissons avaient vu leurs concurrents les Kazoars Fous s'éloigner au classement. Par le hasard du calendrier, les deux équipes se retrouvaient face à face pour une rencontre d'une importance capitale pour la suite du Championnat. Le stade était copieusement garni et les supporters donnaient de la voix : les Canaris, en particulier, ne ménageaient pas leurs encouragements, ce qui allait bien aider les Hérissons dans cette confrontation primordiale.
Tout commençait de la meilleure des manières : quelques minutes après le coup d'envoi, une belle action sur le coté gauche permettait à Sorinel Dumitru d'ouvrir le score. La joie des Hérissons allait être de courte durée car deux évènements malheureux survenaient dans la première demie-heure de jeu : la blessure, heureusement sans gravité, de Florent Hitrik (remplacé par Andy Witzig) et surtout l'expulsion d'Hubert Foucault pour deux fautes inutiles et stupides. L'expérimenté défenseur, trop pris par l'enjeu de la rencontre, jouait là un bien vilain tour à ses coéquipiers en les laissant en infériorité numérique pendant plus d'une heure face à un adversaire coriace....
Le score allait cependant évoluer dans un sens favorable aux Hérissons : avec son habituel sang-froid, Virgil Bataille transformait un pénalty en prenant le gardien adverse à contrepied. Un coup franc lui donnait ensuite l'occasion de se mettre à nouveau en évidence, mais le portier des Kazoars Fous ne se laissait pas surprendre. Pendant ce temps, la défense des Hérissons tenait bon et la mi-temps survenait sans autre changement au score.
La seconde période débutait de la même façon que la première : après un beau raid au coeur de la défense adverse, Sorinel Dumitru aggravait le score peu avant l'heure de jeu. Véxés d'être menés chez eux par un adversaire inférieur en nombre, les joueurs locaux se lancèrent alors à l'attaque, et ce qui devait arriver arriva : à un quart d'heure de la fin, leurs tentatives étaient enfin récompensées par un but, puis par un second à cinq minutes de la fin. Un bel effort des Hérissons leur permit cependant de conserver l'avantage jusqu'au coup de sifflet final, pour la plus grande joie des Canaris : grace à cette victoire, les Hérissons étaient de nouveau co-leaders de la Ligue V.61 !
Un petit commentaire ? (1)
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88