Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Barrages en vue pour les Hérissons 11/02/2004 
C'est dans un Parc des Hérissons fraichement rénové et plein à craquer qu'allait se jouer un match décisif pour les deux équipes en présence. Les 20000 spectateurs savaient qu'en cas de victoire, les Hérissons s'empareraient de la 3ème place au classement, mais ils savaient aussi que leurs adversaires ne ne se laisseraient sûrement pas faire....
On en eut rapidement la confirmation : au bout de 3 minutes, une erreur défensive permettait aux Invincibles Fourbes d'ouvrir le score. Coup de froid dans le stade, heureusement de courte durée : les Hérissons se ruaient à l'attaque, plus déterminés que jamais. Ce fut tout d'abord Carsten Bo Degn qui inquiéta le gardien adverse d'un tir puissant, suivi par Sorinel Dumitru qui tenta un lob subtil, mais hélas sans réussite. Coup dur pour les Hérissons : peu avant la pause, l'excellent Clément Debacker, touché au genou, devait laisser à Andy Witzig le soin d'animer l'aile gauche de l'attaque. Malgré ses efforts et ceux de ses coéquipiers, plus rien ne fut marqué jusqu'à la pause.
La seconde mi-temps confirma les impressions laissées par la première : les attaques furieuses des Hérissons se heurtaient à un gardien en état de grâce, comme sur cette reprise de la tête de Carsten Bo Degn qu'il détourna en corner d'une claquette magistrale. Ce que l'on craignait finit alors par arriver à l'heure de jeu : d'une incroyable frappe en pleine lucarne, les Invincibles Fourbes doublaient le score dans un silence de mort. Loin d'être abattus, les Hérissons se firent un devoir de repartir de plus belle à l'attaque, et leurs efforts furent récompensés lorsque Carsten Bo Degn réduisit le score d'un tir bien placé. Poussés par un public déchainé et plus motivés que jamais, ils continuèrent leurs assauts, et un tir monumental de Sorinel Dumitru fut tout près de remettre les deux équipes à égalité. Mais le gardien adverse, de loin le meilleur homme sur le terrain, fit échouer toutes leurs tentatives. Plus rien ne sera marqué, au grand désarroi des supporters locaux.
1 - 2 : cette défaite privait non seulement les Hérissons d'une 3ème place qui paraissait inespérée en début de saison, mais elle les condamnait en plus à jouer les barrages. A moins d'une victoire improbable samedi prochain sur le terrain du leader, il faudra en passer par cette terrible épreuve.... le maintien est à ce prix !

Un petit commentaire ? (1)
Une victoire au goût un peu amer.... 05/02/2004 
C'est sous un ciel nuageux mais sans pluie que les Hérissons recevaient leurs adversaires de Lolsebbx dans un stade presque plein. L'adversaire du jour étant dernier de la Ligue, on pouvait s'attendre à un match facile, mais la prudence était de mise....
Le début de partie prouva d'ailleurs qu'un match n'était jamais gagné d'avance, puisque ce sont les visiteurs qui ouvraient le score à la suite d'un corner repris de la tête par un de leurs défenseurs, monté pour l'occasion. Peu de temps après, Jean-Bernard Monsan devait quitter le terrain, blessé au genou : pas de chance pour le gardien helvète, pour une fois titulaire en équipe première....on saluait, par contre, le retour de blessure de Marc Kaplan qui multipliait les centres depuis l'aile gauche. Sur l'un d'entre eux, le jeune Sorinel Dumitru se jetait et égalisait pour les Hérissons dans une ambiance euphorique. Leurs efforts pour prendre l'avantage restant vains, la mi-temps fut donc sifflée sur un score de parité surprenant mais qui résumait bien les maladresses des joueurs locaux.
Au retour des vestiaires, le savon passé par l'entraineur fit rapidement son effet : sur un bon centre venu de la droite, c'est Mark Marie qui donnait l'avantage aux Hérissons avant de recevoir un carton jaune qui allait être lourd de conséquences. En effet, sévèrement taclé par un adversaire, Florent Hitrik quittait le terrain sur un brancard.
Mark Marie voulut jouer les justiciers et venger son coéquipier : l'arbitre n'avait d'autre choix que de l'expulser. En infériorité numérique et confrontés à un adversaire rugueux, les Hérissons décidèrent alors de calmer le jeu pour ne pas risquer l'hécatombe. Les actions se firent rares de part et d'autre, et ce n'est qu'en toute fin de match que le jeune attaquant Carsten Bo Degn creusait l'écart : à la suite d'une belle percée dans la défense adverse, il trompait le gardien d'un lob subtil. On en restait finalement à 3 - 1 au terme d'un match à oublier rapidement. Deux joueurs blessés et un troisième expulsé, voilà qui allait gâcher la joie des Amis des Hérissons malgré la victoire. La 4ème place au classement, synonyme de maintien direct, ne consolait personne car on venait d'apprendre par le médecin du club que la saison était terminée pour le malheureux Florent Hitrik....
Un petit commentaire ?
Une éclatante revanche ! 25/01/2004 
En ce samedi pluvieux, le Président Galwayan était assez impatient de retrouver l'équipe de Shtiintza2003 car il n'avait pas oublié le match aller : les Hérissons s'étaient fait surprendre à domicile par une équipe qui avait su profiter de leur inexpérience, mais depuis ils avaient beaucoup travaillé et beaucoup progressé. On allait voir ce qu'on allait voir !
Les joueurs ne paraissaient pas génés par le terrain boueux, et l'ouverture du score n'allait pas se faire attendre longtemps : ayant bien suivi une offensive de ses coéquipiers, Gardy Magne glissait le ballon au fond des filets à la 4ème minute. Une joie bien méritée pour ce courageux et fidèle défenseur ! Les joueurs locaux, cependant, refusaient de s'en laisser conter : à deux reprises, ils allaient trouver le chemin du but adverse, à la plus grande joie de leurs supporters. Mais ça ne troublait pas l'impeccable Laurent Meurisse : après un joli slalom dans la défense adverse, il permettait aux Hérissons d'atteindre la mi-temps sur un score de parité qui arrangeait tout le monde.
La seconde période n'allait pas être du même tonneau : dûment sermonnés par leur entraineur, les jeunes recrues des Hérissons ne tardèrent pas à se mettre en valeur. C'est tout d'abord Sorinel Dumitru qui redonnait l'avantage à son équipe à la suite d'une belle action sur le coté gauche, puis c'est Thomas Åkering qui aggravait le score au terme d'un bel exploit personnel. Les joueurs de Shtiintza2003 subissaient l'emprise de leurs adversaires, et les beaux arrêts de leur gardien ne faisaient que retarder l'échéance. Dans le dernier quart d'heure, Sorinel Dumitru concluait de fort belle manière une action collective et signait un joli doublé, symbole d'un bel avenir pour ce jeune attaquant. Pour conclure la fête, il fallait un dernier but : ne voulant pas être le seul défenseur à ne pas avoir marqué ce soir, le talentueux Léo Battaglia se ruait à l'attaque dans les dernières minutes, et il se fit une joie de conclure l'ultime offensive des Hérissons en propulsant le ballon au fond des filets.
Le score final de 6 - 2 offrait au Président Galwayan une belle revanche qui lui faisait oublier ses débuts difficiles à la tête du club, et les 19 buts inscrits par les Hérissons lors de leurs 3 derniers matches de Ligue le rendent vraiment très optimiste !
Un petit commentaire ?
Feu d'artifice offensif chez les Hérissons ! 18/01/2004 
La présence de nuages gris dans le ciel n'avait pas découragé les Amis des Hérissons et le stade était plein à craquer : les 12500 places du Parc des Hérissons étaient toutes occupées au moment du coup d'envoi, et la pluie renonça finalement à faire son apparition, au grand soulagement des joueurs et du public.
Sur la lancée de leur match à Sardac, les Hérissons ne perdirent pas de temps : au bout de seulement 4 minutes, c'est une fois de plus Virgil Bataille qui donnait l'exemple en ouvrant le score au terme d'une belle action sur l'aile droite. Encore 4 minutes, et Simon Sourd se fit un plaisir de l'imiter en interceptant une passe entre deux défenseurs adverses. Un peu plus tard, Florent Hitrik fit admirer l'étendue de son talent : avec une dérisoire facilité, il passa en revue toute la défense des Kazoars avant de marquer de près. On pensait vivre une soirée tranquille, lorsque Simon Sourd fut obligé de sortir sur une civière. Ses coéquipiers décidèrent alors de marquer un but supplémentaire pour lui rendre hommage : ce fut bientôt chose faite par l'intermédiaire de Laurent Meurisse. La mi-temps approchant, les Hérissons firent preuve d'un relachement coupable, rapidement mis à profit par les Kazoars Fous qui sauvèrent l'honneur juste avant la pause.
Pendant le repos, les nouvelles qui parvinrent de l'infirmerie ne firent que confirmer les craintes des Amis des Hérissons : la saison était terminée pour le malheureux Simon Sourd. Un instant abattus par cette triste nouvelle, les Hérissons reprirent rapidement le dessus et repartirent de plus belle à l'assaut des buts adverses. Symboliquement, c'est son remplaçant, le jeune Mark Marie, qui inscrivit le premier but de la seconde période d'une belle reprise de la tête. Sa joie faisait plaisir à voir, tout comme celle de ses coéquipiers, et ce n'était pas fini : à deux reprises, le talent de finisseur de Florent Hitrik fut mis en évidence à la conclusion de deux magnifiques actions collectives. Le buteur du jour pouvait alors laisser éclater sa joie : il venait de réaliser le premier triplé de l'histoire des Hérissons ! 7 - 1 : le score final fut accueilli par une salve d'applaudissements qui salua autant la beauté du jeu déployé que l'excellent résultat obtenu ce soir. Vivement samedi prochain !
Un petit commentaire ?
Festival de buts à Sardac ! 10/01/2004 
Les 6300 spectateurs qui garnissaient le stade de Sardac n'ont pas été déçus par le spectacle que leur ont offert les deux équipes : en effet, les Hérissons et les joueurs de l'équipe locale ont disputé un match de folie pendant lequel les deux attaques ont fait parler la poudre !
Après quelques tentatives infructueuses, les Hérissons ouvraient le score par l'intermédiaire d'Eric Duteil, lequel se blessait malheureusement dans le feu de l'action. Ses coéquipiers lui firent alors honneur en bombardant le gardien adverse sans relâche : une superbe tête piquée de Manuel Corredor, un penalty transformé par Clément Debacker et une frappe lointaine d'Eric Barbin donnèrent un avantage conséquent aux Hérissons avant que Sardac ne réduise la marque juste avant la pause. Le public en redemandait, et il n'allait pas être déçu.
Dès la reprise, c'est Simon Sourd qui aggravait le score avant que Florent Hitrik ne marque à son tour d'un tir puissant. On pensait assister à une fin de match tranquille pour les Hérissons, mais c'était sans compter sur la bravoure et la détermination de l'équipe de Sardac : poussés par un public enthousiaste, les joueurs locaux allaient trouver à trois reprises le chemin du but adverse. Un magnifique sursaut d'orgueil qui n'empêcha pas la victoire de revenir aux Hérissons mais qui ajouta une bonne dose de suspense en fin de rencontre. 6 - 4 finalement, et une place gagnée au classement pour nos joueurs : une bonne nouvelle qui clôturait de fort agréable façon cette superbe soirée de football.
Un petit commentaire ? (1)
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80