Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 70
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Un coup d'arrêt brutal.... 31/10/2012 
Se déplacer sur le terrain de Cepe n'est jamais chose facile et les Hérissons appréhendaient un peu ce match malgré le soutien d'un bon groupe de supporters. C'est pourtant le capitaine Philippe Fouquet qui ouvrait le score avant que le rusé Nicolas Chevalier n'ajoute un second but d'un tir puissant. Un peu surpris, les joueurs locaux se reprenaient très rapidement et réduisaient l'écart avant la pause malgré la vigilance de nos amis en défense. On notait la première apparition sous la maillot des Hérissons du défenseur Pierre Burgos recruté pour laisser le temps à Laurent Canard de se remettre de sa blessure : le nouveau venu s'appliquait
pour assister le grand Nikola Chaparoski dans ses sorties (notre photo) mais hélas il ne pouvait rien sur l'égalisation des joueurs locaux à l'heure de jeu. C'est finalement un score de parité 2 - 2 qui s'affichait à la fin du match et nos amis étaient finalement assez contents de ce point acquis sur terrain adverse. Une semaine plus tard, le match se déroulait dans un Jardin des Hérissons assez bien rempli malgré le temps nuageux et il ne fallait pas attendre longtemps pour voir le défenseur Ricardo Ayala monter à l'assaut du but des visiteurs et ouvrir le score. On pensait alors que ce match contre le FC Ferney partait sur de bonnes bases mais la chute allait être rude. C'est tout d'abord l'égalisation qui survenait à l'heure de jeu puis, après le repos, c'était carrément la déroute : les visiteurs inscrivaient trois nouveaux buts comme à la parade et les Hérissons avaient l'air totalement déboussolés devant une telle réussite offensive. La sortie sur blessure du milieu Bruno Carouge finissait d'assombrir le tableau et c'est finalement sur le score peu platteur de 1 - 4 que nos amis s'inclinaient sur leur propre terrain. Autant dire que les ambitions pour la suite de la saison vont être revues à la baisse et il va falloir serrer le jeu pour s'éviter quelques frayeurs....
Un petit commentaire ? (1)
Pas si facile ! 16/10/2012 
La saison précédente s'était terminée sur une belle seconde place et les Hérissons avaient salué sportivement le titre de Napoli 86 mais n'étaient pas mécontents de les voir promus en division supérieure : une fois débarrassés de ces coriaces adversaires, la lutte pour le titre allait peut-être devenir moins difficile. Mais c'était sans compter sur le club de Guer Coetquidan fraichement relégué et qui n'entend pas jouer les utilités, ce qu'on allait voir dès le premier match disputé dans son stade. On voyait tout d'abord l'excellent Nikola Chaparoski sauver son camp avec sa maestria habituelle, puis c'est Bruno Carouge qui surprenait tout le monde en
ouvrant le score peu avant la pause. Mais les joueurs locaux ne s'en laissaient pas conter et malgré une farouche résistance des Hérissons ils inscrivaient deux buts dans les vingt dernières minutes. Cette courte défaite 1 - 2 ne sapait pas le moral de nos amis qui savaient qu'ils avaient produit du beau jeu et le match à domicile contre un Olympique Fontenay fraichement promu allait permettre de confirmer. Ce sont pourtant les visiteurs qui menaient au score de deux buts après une demie heure de jeu et la sortie sur blessure du brave Laurent Canard n'arrangeait rien mais son compère de la défense centrale Ricardo Ayala réduisait rapidement l'écart (notre photo) et sonnait la révolte. Après le repos, c'est le buteur iranien Babak Assar qui égalisait d'une belle frappe de près avant que l'inévitable Martin Hérisson ne trouve une faille dans la défense adverse pour inscrire le but vainqueur. C'est donc un court mais précieux succès 3 - 2 qui sanctionnait les efforts des Hérissons mais chacun mesurait à quel point ce fut difficile et on espère que le reste de la saison ne sera pas à l'image de ces deux premiers matches....
Un petit commentaire ?
Une fin de saison en roue libre 21/09/2012 
Après avoir admis que le titre leur avait échappé, les Hérissons n'avaient plus rien à craindre ni à espérer mais ils tenaient quand même à proposer du beau jeu à leur public. Pour le dernier match à domicile de la saison, ils recevaient l'équipe de Cepe qui était elle aussi à l'abri depuis plusieurs semaines. C'est donc dans un Jardin des Hérissons joyeux et festif que le match démarrait et le jeune Nicolas Chevalier ne tardait pas à se mettre en évidence en ouvrant le score après avoir trouvé une faille dans la défense adverse. Un peu plus tard, on assistait à une jolie combinaison mille fois répétée à l'entrainement : un coup franc habilement tiré (notre photo)
amenait le ballon directement sur la tête de Martin Hérisson qui doublait la mise. Les spectateurs étaient aux anges mais les joueurs de Cepe ne renonçaient pas à assurer leur part de jeu et ils réduisaient l'écart peu avant la pause. Après le repos, les occasions se succédaient mais les deux gardiens faisaient bonne garde et seul Babak Assar parvenait à inscrire un nouveau but à l'heure de jeu. Le score en restait donc à 3 - 1 après un match disputé dans un très bon esprit de part et d'autre. Le dernier match de la saison avait lieu sur le terrain de Napoli 86 et nos amis ne manquaient pas de les féliciter pour leur titre bien mérité, ce qui en les empêchait pas d'égaliser par Babak Assar après l'ouverture du score par les joueurs locaux. Le jeu était agréable à suivre et les deux équipes pouvaient prétendre à la victoire mais les Napolitains tenaient à fêter leur titre par un succès et ils inscrivaient le but victorieux à quelques minutes de la fin. La saison se terminait donc en roue libre pour les Hérissons et il ne leur reste plus qu'à préparer la saison prochaine pour faire mieux que cette seconde place....
Un petit commentaire ?
Le titre s'est envolé.... 06/09/2012 
Bien déterminés à ne rien lâcher avant la fin de la saison, les intrépides Hérissons avaient décidé de prendre les rencontres comme elles viennent afin de s'enlever toute forme de pression. C'est ainsi qu'ils se présentaient sur la pelouse du Jardin des Hérissons pour y affronter un FC United Red déjà presque relégué mais déterminé à lutter jusqu'au bout. Le jeu offensif de nos amis allait rapidement leur permettre de prendre l'avantage et c'est le vaillant Laurent Canard qui fêtait son retour de blessure en ouvrant le score. Le capitaine Philippe Fouquet ne voulait pas être en reste et il s'offrait un joli doublé avant la pause. Après le repos, les Hérissons se contentaient de contrôler le jeu et les occasions que se créaient les visiteurs n'aboutissaient pas. On en restait donc à 3 - 0 et cette victoire entretenait l'espoir, mais celui-ci allait être de courte durée et le match suivant allait être fatal aux espérances de nos amis. Le déplacement sur le terrain de Flesselles allait donner lieu à une jolie course poursuite entre nos amis et les joueurs locaux, pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs présents. Un penalty de Bruno Carouge débloquait le compteur mais les joueurs de Flesselles égalisaient avant la pause. Au retour des vestiaires, le capitaine Philippe Fouquet menait ses coéquipiers avec détermination (notre photo) et un but signé Babak Assar à l'heure de jeu redonnait l'avantage aux visiteurs mais cette fois encore, les joueurs locaux trouvaient les ressources pour égaliser. Le puissant défenseur André Salomé pensait bien avoir donné la victoire aux Hérissons en marquant à son tour à un quart d'heure de la fin mais le public poussait ses favoris et ces derniers égalisaient une nouvelle fois sous les acclamations de leurs supporters. Aucune des deux équipes ne méritait de perdre un tel match et le score final était de 3 - 3 ce qui faisait la joie des journalistes sportifs mais pas celle des Hérissons car ils apprenaient que leurs rivaux de Napoli 86 avaient gagné leur match et possédaient désormais une telle avance au classement qu'ils ne peuvent mathématiquement plus être rejoints. Le titre s'envolait donc une nouvelle fois pour nos amis et il ne leur reste plus qu'à assurer leur place de dauphin pour ne pas nourrir davantage de regrets....
Un petit commentaire ? (1)
La poursuite continue ! 23/08/2012 
Lancés à la poursuite des redoutables Napolitains et bien déterminés à les rattraper, les Hérissons avaient décidé de soigner leur différence de buts contre un RC Lens 62 abandonné par son manager. Le terrain boueux et les fortes pluies n'allaient pas avantager les visiteurs qui étaient de toute façon démotivés et le jeu offensif de nos amis allait donner bien du travail au préposé au tableau d'affichage. Les buts se suivaient à une cadence infernale et on retiendra surtotu le triplé réussi par Bruno Carouge ainsi que celui de Babak Assar qui confirme match après match tout le bien qu'on pensait de lui. Le score final était de 11 - 0 et encourageait toute l'équipe en vue du match suivant. La tâche promettait d'être ardue car il s'agissait de rendre visite au Paris SG 92 et on sait que cette équipe n'est jamais facile à manipuler sur son


terrain. C'est d'ailleurs de façon méritée que les joueurs locaux ouvraient le score en première période et le vaillant Nikola Chaparoski devait s'employer à plusieurs reprises (notre photo) pour les empêcher de marquer d'autres buts. Après le repos, le match allait changer de physionomie et les Hérissons montraient de quoi ils sont capables : c'est tout d'abord Nicolas Chevalier qui interceptait une passe en retrait avant de tromper le gardien à l'heure de jeu, puis l'inévitable Martin Hérisson mettait à profit une action rapide pour inscrire le second but de son équipe. Saisis à froid par cette réussite, les joueurs locaux n'allaient pas s'en remettre et le score restait finalement à 2 - 1 en faveur de nos amis. Grace à cet important succès en terre adverse, les Hérissons restent lancés à la poursuite des Napolitains mais il faudra compter sur un faux pas de ces derniers pour combler le retard....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85