Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 69
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Voilà que ça coince ! 09/08/2012 
Bien lancés sur la route du titre, les Hérissons voyaient arriver le tournant de la saison avec une certaine sérénité. La double confrontation avec le FC Ferney était néanmoins envisagée avec circonspection car cette équipe joue bien et est capable de poser des problêmes à bien des clubs. Dans un Jardin des Hérissons plein comme un oeuf, le match aller commençait plutôt bien et Nikola Chaparoski sortait un arrêt à sa façon alors que Babak Assar plaçait un tir terrible sur la barra transversale. Le jeune buteur iranien ne s'en tenait pas là et ouvrait le score un peu plus tard, pour la plus grande joie du public. Cependant, les visiteurs revenaient
avec de meilleures intentions après la pause et ils égalisaient dès leur retour des vestiaires. La rencontre devenait alors très serrée et il fallait attendre le dernier quart d'heure pour voir l'inévitable Martin Hérisson redonner l'avantage aux siens mais la sortie sur blessure du vaillant défenseur Laurent Canard après un choc involontaire avec un joueur adverse (notre photo) désorganisait la défense et le FC Ferney allait en profiter pour égaliser à nouveau. Malgré les efforts de nos amis, le score en restait à 2 - 2 et laissait bien des regrets au staff technique du club. Le match retour commençait de façon équilibrée mais les joueurs locaux prenaient progressivement l'ascendant sur des Hérissons un peu déboussolés, même si le score était toujours nul et vierge à la pause. En seconde période, la pression s'accentuait et le vaillant Nikola Chaparoski devait finalement s'incliner à dix minutes de la fin. Cette courte défaite 0 - 1 avait un goût amer pour nos amis car ils voyaient les redoutables Napolitains s'envoler au classement et il ne sera pas facile de les rattraper.... on peut compter sur les intrépides Hérissons pour faire de leur mieux mais quand ça coince comme ça, difficile de rester optimiste !
Un petit commentaire ?
Ca marche comme sur des roulettes ! 31/07/2012 
Quand ils sont bien lancés, les Hérissons sont dificiles à arrêter et leurs fidèles supporters attendaient donc le match à domicile contre Paris SG 92 avec impatience. Les nuages qui planaient au dessus du Jardin des Hérissons n'avaient pas empêché la foule de venir nombreuse et les retardataires devaient s'en vouloir car Philippe Fouquet ouvrait rapidement le score d'une frappe lointaine dont il a le secret. Le gardien des visiteurs sortait ensuite quelques beaux arrêts et l'écart se maintenait ainsi jusqu'à la pause mais dès le retour des vestiaires Nicolas Chevalier confirmait les espoirs placés en lui quand il transformait en but une jolie combinaison collective. Comme en première période, il fallait quelques sauvetages du portier adverse pour stopper les offensives de nos amis et c'est donc à 2 - 0 que se figeait le tableau


d'affichage. Ce succès faisait la joie de tous les observateurs, d'autant plus que le match suivant promettait d'être assez simple à gérer car l'adversaire ne présentait aucun danger : abandonné par son manager, le RC Lens 62 se contente en effet de jouer pour entretenir la forme de ses joueurs en vue d'un éventuel futur transfert. Autant dire que les buts s'empilent à chaque match dans les filets de son gardien et ce n'est pas le jeu offensif des Hérissons qui allait inverser cette tendance. Le jeune Nicolas Chevalier y allait de son but hebdomadaire, imité par son compère de l'attaque Babak Assar ainsi que par l'inévitable Martin Hérisson qui offrait aux spectateurs un magnifique ciseau retourné à montrer dans toutes les écoles de football. Après une belle débauche offensive, le score en restait finalement à 8 - 0 et nos amis pouvaient prendre le chemin du retour en ayant la certitude d'avoir réussi une belle opération. Tout marche donc comme sur des roulettes pour les Hérissons et on espère que ça va continuer longtemps comme ça !
Un petit commentaire ?
Tout va bien pour les Hérissons 12/07/2012 
Après avoir négocié tant bien que mal le début de saison, les Hérissons se devaient d'ajuster les quelques réglages défaillants pour rassurer leurs supporters. Le match à domicile contre Flesselles leur donnait l'occasion de montrer que le travail avait payé et si Nikola Chaparoski était le premier à devoir sauver son but, ses coéquipiers de l'attaque ne tardaient pas à faire parler la poudre : quelques bonnes passes échangées au milieu du terrain, une accélération sur le flanc gauche et c'est Bertrand Rollin qui concluait l'affaire en ouvrant le score. Cette mince avance allait tenir jusqu'à la pause mais il valait mieux assurer le coup après le repos et c'était
chose faite quand une belle accélération de Luca La Fauce permettait à Babak Assar de doubler la mise. Dès lors, la messe était dite et le public du Jardin des Hérissons pouvait se réjouir de ce succès 2 - 0 bon pour le moral. Pour le match suivant, il s'agissait de rendre visite au FC United Red et la méfiance était de mise car ce club a besoin de points pour conserver des chances de se maintenir. Ce sont d'ailleurs les joueurs locaux qui ouvraient le score mais les Hérissons n'allaient pas avoir le temps de douter car Luca La Fauce égalisait rapidement. La politique de formation du club allait ensuite trouver sa récompense quand le jeune Nicolas Chevalier faisait admirer son talent (notre photo) en inscrivant un doublé et la joie du jeune élève de la fameuse Ecole des Petits Hérissons faisait plaisir à voir. En seconde période, le jeu se calmait un peu et il fallait attendre le dernier quart d'heure pour voir Bruno Carouge ajouter une touche finale au score. La victoire 4 - 1 permettait à nos amis de se positionner dans les hauteurs du classement et on peut compter sur eux pour se méler de nouveau à la course au titre. Tout va bien pour les Hérissons et on espère que ça va durer !
Un petit commentaire ? (1)
C'est reparti pour un tour ! 28/06/2012 
Ayant échoué en barrages après avoir bien bataillé, les Hérissons avaient donc le plaisir de retrouver leurs adversaires des saisons précédentes et la première journée leur offrait un duel contre des Napolitains revanchards. Entre deux équipes qui commencent à bien se connaitre, le match démarrait sans temps mort et les visiteurs se faisaient un devoir d'ouvrir le score après un quart d'heure de jeu mais Bruno Carouge égalisait avant la pause sur penalty. En
seconde période, le jeu était toujours aussi indécis et les occasions fusaient de part et d'autre mais ce sont les joueurs de Napoli 86 qui avaient le dernier mot en inscrivant le but de la victoire à un quart d'heure de la fin. Malgré leurs efforts, les Hérissons commençaient donc la saison par une courte défaite 1 - 2 un peu rageante mais justifiée au vu du jeu fourni par les visiteurs. Autant dire que nos amis avaient à coeur de rattraper le coup et c'est un Philippe Fouquet particulièrement concentré (notre photo) qui emmenait ses coéquipiers sur le terrain de Cepe pour le match suivant. Le travail fourni à l'entrainement était rapidement récompensé par l'ouverture du score signée du défenseur allemand Mirco Kuzorra et c'est ensuite l'inévitable Martin Hérisson qui doublait la mise à la demie heure de jeu. Après la pause, les deux équipes tentaient de poursuivre leurs efforts mais les Hérissons géraient bien leur avantage et plus rien n'était inscrit jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre. Nos amis pouvaient donc rentrer à la maison avec une précieuse victoire 2 - 0 qui les remettait en course sans leur laisser le temps de douter et on attend maintenant avec impatience le match suivant pour savoir si cette dynamique va durer. C'est tout le mal que l'on souhaite aux vaillants Hérissons et on espère que leurs supporters seront tous là pour voir ça !
Un petit commentaire ?
Au bout du suspense.... le titre ! 29/05/2012 
Gérer une avance sur son principal concurrent n'est pas toujours aussi facile qu'il n'y parait et les Hérissons le savent bien car ils ont eu à plusieurs reprises l'occasion d'en faire l'expérience. Le déplacement sur le terrain du Kalifat Football Club n'avait rien de rassurant car malgré sa position de relégable, cette équipe joue bien et défend vaillamment ses couleurs. Le match se déroulait de façon crispante pour nos amis car les joueurs locaux leur mettaient la pression et il s'en fallait de peu que leur excellent buteur ne trouve le chemin des filets. Le poteau ayant eu la très bonne idée de sauver le vaillant Nikola Chaparoski en seconde période, c'est finalement sur un 0 - 0 obtenu de haute lutte que les deux équipes se séparaient et l'avance des Hérissons fondait comme neige au soleil car les attaquants de Napoli 86 avaient fait le boulot
en passant cinq buts à la lanterne rouge du classement. La dernière rencontre allait donc être décisive et c'est dans un Jardin des Hérissons copieusement rempli que nos amis recevaient un FC Ferney débarrassé de toute pression mais pas décidé pour autant à laisser filer le match. Après une entame de match qui ne laissait planer aucun doute sur leurs intentions offensives, les Hérissons étaient récompensés de leurs efforts quand Bertrand Rollin faisait la joie de ses coéquipiers (notre photo) en ouvrant le score. Un penalty donnait ensuite à son fidèle compère Bruno Carouge l'occasion de doubler la mise et ce dernier ne se faisait pas prier pour donner à son équipe une avance intéressante au moment où l'arbitre envoyait les deux équipes se reposer. Au retour des vestiaires, les visiteurs montraient qu'ils savent eux aussi jouer au football et ils se créaient plusieurs situations dangereuses avant d'en transfortmer une dans le dernier quart d'heure. Les spectateurs retenaient leur souffle en pensant à une égalisation du FC Ferney qui aurait réduit à néant tous les efforts des Hérissons mais ces derniers parvenaient à controler le ballon et c'est sur le score de 2 - 1 qu'ils remportaient ce match décisif. La fête pouvait commencer et les chants des supporters résonnaient joyeusement dans le Jardin des Hérissons tandis que nos amis laissaient éclater leur joie en dansant sur la pelouse. Associé aux réjouissances de ses joueurs, le fidèle coach Didier Breton les laissait s'amuser un long moment avant de les envoyer au repos en leur rappelant qu'un match de barrages ô combien délicat les attend....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84