Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 72
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Mauvaise série pour les Hérissons 08/08/2013 
Un peu dépités en ce moment, les supporters des Hérissons continuent pourtant d'encourager leurs favoris pendant les matches mais les résultats ne suivent pas et chacun se demande ce qu'il faudrait faire pour redresser la situation. Le match à domicile contre le redoutable FC Ferney devait servir de test pour vérifier le niveau de jeu de l'équipe mais il aura surtout permis de constater la supériorité des visiteurs. Rapidement menés au score, nos amis auraient pu égaliser si la barre transversale n'avait pas repoussé un bon tir signé Erasmos Iniochos alors que le gardien était battu. Le temps d'encaisser un autre but et c'est le vaillant capitaine Philippe Fouquet qui sortait sur blessure. En seconde période, un troisième but sanctionnait la
domination des visiteurs et le score final était de 0 - 3 et les nombreux observateurs présents dans le stade n'étaient pas plus rassurés, loin de là. Le samedi suivant, il s'agissait de rendre visite à un Terminator Team en manque de points et donc bien déterminé à batailler ferme. Une fois encore, les tentatives des Hérissons restaient vaines et leur jeu offensif ne trouvait jamais l'occasion de se déployer. Comme à son habitude, l'intrépide Nikola Chaparoski faisait bonne garde (notre photo) mais il ne pouvait pas sauver éternellement la situation et il devait s'incliner à trois reprises. Dominés dans le jeu malgré leurs efforts, les Hérissons devaient s'avouer vaincus sur le score de 0 - 3 et le chemin du retour paraissait bien long à nos amis. Le maintien est certes déjà acquis mais le niveau de jeu affiché sur le terrain n'est pas de nature à attirer les spectateurs au Jardin des Hérissons et on espère maintenant une rapide prise de conscience pour remettre les choses dans le bon sens !
Un petit commentaire ?
Pas très convaincant ! 25/07/2013 
Malgré l'optimisme naturel des Hérissons la double confrontation avec le leader avait laissé des traces dans tous les esprits et on se demandait comment les matches suivants allaient être gérés. Pour commencer, il s'agissait de recevoir la GJ La Brianaise qui se bat avec courage pour tenter d'obtenir son maintien. La météo ne semblait pas être de nature à attirer un nombreux public car le Jardin des Hérissons recevait de violentes averses, ce qui n'allait pas faciliter le déploiement du jeu offensif de nos amis. Leur volonté d'aller de l'avant allait être récompensée
quand Antoine Ferreira ouvrait le score après un joli raid solitaire dans la défense adverse mais on sentait que l'écart n'était pas si grand entre les deux formations. Ce n'est qu'après le repos que Martin Hérisson reprenait victorieusement un superbe centre signé Erasmos Iniochos pour donner un peu d'air à son équipe. Malgré le succès 2 - 0 personne n'était convaincu car on sentait que les Hérissons avaient du mal à déployer ce jeu très offensif qui est leur marque de fabrique et on appréhendait un peu le match suivant. On se souvient en effet que l'équipe de Sempre Davant avait réussi à les tenir en échec au match aller et on imaginait mal un retournement complet de la situation au match retour. Les efforts de nos amis ne donnaient rien et le gardien adverse faisait bonne garde (notre photo) ce qui rassurait ses coéquipiers et après une heure de jeu, le seul but du match était inscrit par le buteur local pour la plus grande joie de ses supporters. C'est donc avec une défaite 0 - 1 que les Hérissons prenaient le chemin du retour et les mines étaient sombres dans l'autocar du club. Un manque de réussite ajouté à un jeu pas très convaincant ces derniers temps, voilà qui va donner du travail au coach Didier Breton et on espère que la fin de saison lui permettra de remettre l'équipe sur le bon chemin !
Un petit commentaire ?
Pas facile de jouer offensif.... 09/07/2013 
.... dans un jeu où le milieu prend une importance démesurée : c'est le triste constat que les Hérissons ont pu faire après la double confrontation avec le champion en titre. Placés au milieu de la saison, ces deux matches suscitaient beaucoup d'intérêt de la part des observateurs et le fait qu'il s'agisse d'un derby breton ne faisait qu'y ajouter un petit grain de sel fort sympathique. Le match aller avait lieu sur le terrain de Guer Coetquidan et nos amis s'attendaient à une rude bataille, un pronostic facile à établir tant le tenant du titre survole les débats à chaque journée. Autant dire qu'on n'a pas été déçus : roulés en boule et poussé dans le fossé par les assauts
adverses, les vaillants Hérissons n'ont strictement rien pu faire pour contrer les redoutables attaquants locaux et le brave Nikola Chaparoski a vraiment passé une sale soirée. Dans les dernières minutes du match, on le voyait même discuter avec un officiel (notre photo) pour lui demander combien de temps son calvaire allait encore durer.... le score final était de 0 - 5 et chacun attendait le match retour en espérant voir une rencontre un peu plus équilibrée. Malheureusement, cet espoir allait être déçu et les spectateurs qui avaient bravé la pluie pour se rendre au Jardin des Hérissons ont assisté à une démonstration adverse. La sortie sur blessure de Martin Hérisson après un quart d'heure de jeu n'arrangeait rien et ses coéquipiers avaient beau lutter bravement contre la tempête, ils ont fini par être inexorablement débordés. Le but inscrit dans les dernières minutes par Antoine Ferreira permettait au moins de sauver l'honneur mais le score final de 1 - 5 donnait la mesure du chemin qui reste à parcourir. Décidément, il n'est pas facile de privilégier la formation d'attaquants dans un jeu où la règle de base est de blinder le milieu du terrain mais les Hérissons n'arriveront jamais à s'adapter à cette façon de jouer et leurs supporters préfèrent de toute façon leur légendaire style offensif. Ce n'est peut-être pas très réaliste mais c'est ainsi qu'ils ont toujours joué et il est fort probable qu'ils continuent encore longtemps à jouer de cette façon !
Un petit commentaire ? (2)
Des points bêtement perdus en route ! 27/06/2013 
Une fois remis de leur première défaite de la saison, les Hérissons ont vite repris le chemin de l'entrainement pour préparer les matches suivants. Pour commencer, il s'agissait de recevoir une équipe de Sempre Davant mal connue par nos amis mais qui réussit un bon début de saison. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli et sous un soleil brûlant, le match démarrait plutôt bien puisque Erasmos Iniochos ouvrait la marque avant que Martin Hérisson ne l'imite une minute plus tard. La réduction du score par les visiteurs à la demie heure de jeu semblait anecdotique, d'autant plus que Elcan Ibrahimov ajoutait un but presque aussitôt après. La seconde période paraissait partir sur les mêmes bases et plus les minutes passaient, plus les Hérissons étaient en confiance.... jusqu'aux dix dernières minutes du match qui allaient voir les
visiteurs inscrire deux buts comme à la parade. Un peu déboussolés, nos amis concédaient donc un match nul 3 - 3 sur leur terrain et pouvaient nourrir quelques regrets. Le match suivant les voyait rendre visite à un club promu qui a du mal à suivre le rythme malgré sa bonne volonté : en effet, avec un seul et unique point marqué depuis le début de la saison, les joueurs de la GJ La Brianaise risquaient de souffrir face au jeu très offensif des Hérissons et le public très attentif (notre photo) voyait le défenseur Laurent Canard mettre un coup de bec victorieux après une vingtaine de minutes. Cependant, les tentatives suivantes ne furent pas couronnées de succès et les joueurs locaux en profitaient pour égaliser à l'heure de jeu. Le second but inscrit par Pierre Burgos semblait donner la victoire à nos amis mais, une fois encore, ils ne parvenaient pas à conserver le résultat et ils concédaient l'égalisation dans les dernières minutes de la rencontre. Ce match nul 2 - 2 laissait bien des regrets aux Hérissons qui espèrent ne pas avoir besoin, en fin de saison, de ces points bêtement perdus en route....
Un petit commentaire ?
Ca pouvait pas durer éternellement.... 12/06/2013 
Tous les connaisseurs savent que leur jeu offensif est le principal atout des Hérissons mais si en plus la défense fait des merveilles, le résultat est plus que prometteur : c'est ce que se disaient les nombreux supporters qui avaient répondu présent pour le match contre Terminator Team dans un Jardin des Hérissons balayé par la pluie. Si le rapide Elcan Ibrahimov avait du mal à faire jouer sa vitesse sur le terrain boueux, le défenseur latéral Laurent Pinson en revanche s'amusait bien et ne manquait pas une occasion de monter sur son aile. Au bout d'une demie heure de jeu, il se retrouvait ainsi en position d'attaquant et il inscrivait le seul but du
match après avoir effacé deux défenseurs et le gardien. En supériorité numérique après l'expulsion d'un joueur adverse, les Hérissons pouvaient gérer tranquillement et même si Martin Hérisson ratait l'occasion d'aggraver le score, cette courte victoire 1 - 0 suffisait à rendre joyeux toute l'équipe. On allait cependant moins rire la semaine suivant car il s'agissait de rendre visite au FC Ferney et ce déplacement n'est jamais facile. En première période, les Hérissons parvenaient à faire jeu égal avec leurs adversaires et Antoine Ferreira se chargeait d'égaliser après l'ouverture du score. On espérait que cette égalité allait durer jusqu'au coup de sifflet final mais le FC Ferney n'est pas n'importe qui et après le repos, c'est une tout autre musique qui se jouait sur le terrain. Débordés par une formation locale d'un excellent niveau (notre photo) les vaillants Hérissons ne pouvaient rien faire pour contrer les attaques adverses et ils encaissaient trois buts sans pouvoir en rendre un seul. Un dernier tir signé Erasmos Iniochos heurtait le poteau pour symboliser le manque de réussite de nos amis et c'est sur une défaite 1 - 4 qu'ils prenaient le chemin du retour. La belle série d'invincibilté s'arrêtait donc là mais personne ne s'en offusquait outre mesure car chacun était conscient que ça ne pouvait pas durer éternellement et il ne reste maintenant plus qu'à tirer les enseignements de ce match pour continuer à progresser. Les prochains matches devraient nous dire si ce travail a payé....
Un petit commentaire ? (1)
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89