Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























C'est reparti pour un tour ! 28/06/2012 
Ayant échoué en barrages après avoir bien bataillé, les Hérissons avaient donc le plaisir de retrouver leurs adversaires des saisons précédentes et la première journée leur offrait un duel contre des Napolitains revanchards. Entre deux équipes qui commencent à bien se connaitre, le match démarrait sans temps mort et les visiteurs se faisaient un devoir d'ouvrir le score après un quart d'heure de jeu mais Bruno Carouge égalisait avant la pause sur penalty. En seconde
période, le jeu était toujours aussi indécis et les occasions fusaient de part et d'autre mais ce sont les joueurs de Napoli 86 qui avaient le dernier mot en inscrivant le but de la victoire à un quart d'heure de la fin. Malgré leurs efforts, les Hérissons commençaient donc la saison par une courte défaite 1 - 2 un peu rageante mais justifiée au vu du jeu fourni par les visiteurs. Autant dire que nos amis avaient à coeur de rattraper le coup et c'est un Philippe Fouquet particulièrement concentré (notre photo) qui emmenait ses coéquipiers sur le terrain de Cepe pour le match suivant. Le travail fourni à l'entrainement était rapidement récompensé par l'ouverture du score signée du défenseur allemand Mirco Kuzorra et c'est ensuite l'inévitable Martin Hérisson qui doublait la mise à la demie heure de jeu. Après la pause, les deux équipes tentaient de poursuivre leurs efforts mais les Hérissons géraient bien leur avantage et plus rien n'était inscrit jusqu'au coup de sifflet final de l'arbitre. Nos amis pouvaient donc rentrer à la maison avec une précieuse victoire 2 - 0 qui les remettait en course sans leur laisser le temps de douter et on attend maintenant avec impatience le match suivant pour savoir si cette dynamique va durer. C'est tout le mal que l'on souhaite aux vaillants Hérissons et on espère que leurs supporters seront tous là pour voir ça !
Un petit commentaire ?
Au bout du suspense.... le titre ! 29/05/2012 
Gérer une avance sur son principal concurrent n'est pas toujours aussi facile qu'il n'y parait et les Hérissons le savent bien car ils ont eu à plusieurs reprises l'occasion d'en faire l'expérience. Le déplacement sur le terrain du Kalifat Football Club n'avait rien de rassurant car malgré sa position de relégable, cette équipe joue bien et défend vaillamment ses couleurs. Le match se déroulait de façon crispante pour nos amis car les joueurs locaux leur mettaient la pression et il s'en fallait de peu que leur excellent buteur ne trouve le chemin des filets. Le poteau ayant eu la très bonne idée de sauver le vaillant Nikola Chaparoski en seconde période, c'est finalement sur un 0 - 0 obtenu de haute lutte que les deux équipes se séparaient et l'avance des Hérissons fondait comme neige au soleil car les attaquants de Napoli 86 avaient fait le boulot
en passant cinq buts à la lanterne rouge du classement. La dernière rencontre allait donc être décisive et c'est dans un Jardin des Hérissons copieusement rempli que nos amis recevaient un FC Ferney débarrassé de toute pression mais pas décidé pour autant à laisser filer le match. Après une entame de match qui ne laissait planer aucun doute sur leurs intentions offensives, les Hérissons étaient récompensés de leurs efforts quand Bertrand Rollin faisait la joie de ses coéquipiers (notre photo) en ouvrant le score. Un penalty donnait ensuite à son fidèle compère Bruno Carouge l'occasion de doubler la mise et ce dernier ne se faisait pas prier pour donner à son équipe une avance intéressante au moment où l'arbitre envoyait les deux équipes se reposer. Au retour des vestiaires, les visiteurs montraient qu'ils savent eux aussi jouer au football et ils se créaient plusieurs situations dangereuses avant d'en transfortmer une dans le dernier quart d'heure. Les spectateurs retenaient leur souffle en pensant à une égalisation du FC Ferney qui aurait réduit à néant tous les efforts des Hérissons mais ces derniers parvenaient à controler le ballon et c'est sur le score de 2 - 1 qu'ils remportaient ce match décisif. La fête pouvait commencer et les chants des supporters résonnaient joyeusement dans le Jardin des Hérissons tandis que nos amis laissaient éclater leur joie en dansant sur la pelouse. Associé aux réjouissances de ses joueurs, le fidèle coach Didier Breton les laissait s'amuser un long moment avant de les envoyer au repos en leur rappelant qu'un match de barrages ô combien délicat les attend....
Un petit commentaire ?
Le grand jour de Babak Assar 17/05/2012 
Lancés dans un duel sans merci avec les redoutables Napolitains pour le titre, les Hérissons savaient qu'il ne fallait pas perdre le moindre point dans les autres matches sous peine de désillusion. La réception du RC Lens 62 ne leur disait rien qui vaille car cette équipe opère souvent en contre, un système de jeu que les Hérissons n'aiment pas affronter. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli malgré la chaleur torride, ce sont nos amis qui frappaient les premiers grace à Monther Jawachi et on pouvait espérer une issue heureuse à cette rencontre, mais les
visiteurs ne tardaient pas à égaliser. Par la suite, le jeu se crispa au centre du terrain et on était presque soulagés en voyant le score nul de 1 - 1 qui s'affichait au coup de sifflet final. Un bon point de pris contre une équipe rude à manier suffisait au bonheur de nos amis et le déplacement décisif sur le terrain de Napoli 86 s'annonçait passionnant. Poussés par des supporters enthousiastes, les joueurs locaux monopolisaient le ballon d'entrée de jeu et lançaient de furieux assauts contre le but défendu par un Nikola Chaparoski encore plus vigilant que d'habitude. Pendant ce temps, les Hérissons se roulaient en boule et arrivaient tant bien que mal à contenir les attaques adverses, mais ils cédaient à un quart d'heure de la fin et ne pouvaient rien faire pour empêcher l'ouverture du score. On pensait le match perdu et le titre envolé mais c'est alors que surgissait Babak Assar pour un retournement de situation assez improbable : après avoir égalisé au terme d'une action personnelle (notre photo) le jeune buteur iranien récidivait quelques minutes plus tard pour offrir la victoire à son équipe. Un peu injuste pour une équipe de Napoli 86 qui a dominé les débats, ce court succès 2 - 1 faisait pourtant la joie des Hérissons et de leurs supporters car à moins d'une catastrophe, il permet à nos amis de réver du titre. Autant dire que la fin de saison risque d'être joyeuse, mais avant de déboucher le champagne, il va falloir jouer les deux derniers matches....
Un petit commentaire ? (1)
Ca va être serré ! 04/05/2012 
Désireux de poursuivre sur leur lancée, les intrépides Hérissons se préparaient à recevoir un FC United Red en lutte pour le maintien. On espérait voir du jeu offensif et comme d'habitude avec nos amis, on n'a pas été déçus : au bout de quelques minutes, c'est Martin Hérisson qui ouvrait le score dans son style inimitable. Un peu plus tard, le rapide Luca La Fauce déboulait depuis son aile pour doubler la mise et on s'attendait à une victoire facile et dès le début de la seconde
période Monther Jawachi allait aggraver la marque. Malgré les efforts des Hérissons on allait en rester là et ce succès 3 - 0 leur permettait de confirmer leur place de leader. Cependant, l'expérimenté Didier Breton sait bien que seul le travail est récompensé et les entrainements étaient donc assurés avec beaucoup de sérieux (notre photo) pour ne laisser aucune place au hasard. Pour le match suivant, il s'agissait de rendre visite à la solide équipe de Cepe et on s'attendait à un match serré car cette équipe joue bien. L'ouverture du score par Bertrand Rollin ne décourageait pas les joueurs locaux et ils inscrivaient rapidement deux buts pour inverser la tendance. Le jeune buteur iranien Babak Assar égalisait juste avant la pause et le match devenait de plus en plus indécis tandis que les minutes défilaient. Le public local allait pourtant avoir le dernier mot car leurs favoris marquaient le but de la victoire à quelques minutes du coup de sifflet final. C'est donc sur une courte défaite 2 - 3 que les Hérissons rentraient à la maison pour y apprendre qu'ils venaient de se faire subtiliser la place de leader. Le temps de digérer cette déception et ils se remettaient vite au travail car la fin de saison promet d'être serrée et il faudra être prêt !
Un petit commentaire ?
On soigne la différence de buts ! 19/04/2012 
Dans un match, les dernières minutes sont souvent importantes quand on a passé du temps à assiéger le but adverse et les Hérissons viennent de montrer qu'ils savent en tirer parti. En effet, la double confrontation avec un FC Catalunya mal en point au classement allait illustrer le fameux adage selon lequel un match est terminé seulement quand l'arbitre a fait entendre le coup de sifflet final. Lors du match aller dans un Jardin des Hérissons bien rempli, il fallait attendre la demie heure de jeu pour voir André Salomé conclure victorieusement une belle action collective, puis le gardien adverse se montrait à son avantage mais les dernières minutes
allaient lui être fatales avec des buts signés Martin Hérisson et Philippe Fouquet alors qu'une toute dernière occasion voyait Monther Jawachi échouer de peu. C'est finalement sur le score de 3 - 0 que la rencontre se terminait et le match retour sur terrain adverse promettait d'être rude mais le jeu offensif de nos amis allait faire merveille. Un peu plus en réussite qu'à l'aller, le toujours déterminé Monther Jawachi signait un joli doublé pour accompagner le but inscrit par Laurent Canard et on commençait à croire que le score allait en rester là, ce qui n'aurait pas dérangé plus que ça le malheureux gardien local mis au supplice par les nombreux tirs expédiés par nos amis (notre photo) mais les dernières minutes allaient être complêtement folles. C'est tout d'abord Laurent Canard qui complétait son doublé avant d'être imité par son compère défenseur Ricardo Ayala venu l'aider. Le solide Bertrand Rollin ajoutait enfin sa petite touche personnelle pour un score final de 7 - 0 qui laissait le public local médusé. Autant dire que la différence de buts des Hérissons prenait une allure très positive et le fidèle Super Papy présent dans les tribunes ne pouvait retenir sa joie en voyant l'esprit offensif de l'équipe aussi bien récompensé. Si ça pouvait durer jusqu'à la fin de la saison, tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80