Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Les Hérissons confirment à domicile 15/08/2004 
Après leur très beau succès sur le terrain du FC Algebia, les Hérissons recevaient le même adversaire dans un Parc des Hérissons moyennement rempli. Pour ce match, leur entraineur Jean-Baptiste Viet avait choisi de ruser en demandant à ses joueurs d'attaquer principalement sur les ailes, de manière à ne pas trop s'exposer aux redoutables contre-attaques des joueurs adverses. Cette tactique allait rapidement s'avérer payante : sur un excellent centre adressé de la droite par Kosti Karila, Simon Sourd ouvrait imparablement le score. Pas découragés par ce but, les joueurs du FC Algebia faillirent égaliser à la demie-heure de jeu, mais la barre transversale sauvait James Jordan qui était battu. Cet avertissement sans frais pour les Hérissons leur faisait comprendre qu'il était temps d'accélerer le rythme, ce qu'ils firent avec maestria : sur un nouveau centre venu de la droite, Simon Sourd doublait la mise d'une belle reprise de la tête avant de récidiver au terme d'un beau slalom dans la défense adverse. Après celui réussi la semaine dernière, l'expérimenté attaquant signait son deuxième triplé d'affilée !
En seconde période, les Hérissons continuaient à attaquer sur les cotés, et les rapides ailiers Timo Nigul et Kosti Karila adressaient quelques bons centres, mais la défense du FC Algebia tenait bon et faisait toujours peser la menace d'une contre-attaque. Une tentative de l'intenable Simon Sourd passait à coté, puis sa reprise était impeccablement stoppée par le gardien adverse. Mais il fallut attendre les dernières minutes pour voir le jeune Michael Niquette alourdir le score en reprenant de la tête (notre photo) un centre venu de la droite. Un peu découragés malgré leur vaillance, les visiteurs encaissaient un tout dernier but signé par l'excellent Virgil Bataille juste avant la fin du match. La marque en restait donc à 5 - 0 et ce score, un peu sévère pour le courageux FC Algebia, concrétisait surtout la volonté offensive des Hérissons et leur envie de bien jouer. Un résultat de fort bon augure, en tout cas, et qui laisse présager d'une passionnante fin de saison !
Un petit commentaire ? (6)
Un succès qui fait du bien au moral 07/08/2004 
En se déplaçant sur le terrain du FC Algebia, les Hérissons savaient que seul un match sérieux pourrait leur permettre de faire un bon résultat. Leur adversaire, promu cette saison, fait mieux que se défendre et joue fièrement sa chance dans la course au maintien. Devant leur public, il valait mieux les prendre très au sérieux sous peine de s'exposer à une cruelle déconvenue. C'est pourquoi les Hérissons mirent beaucoup d'application à gagner la bataille du milieu de terrain, ce qui permit à Virgil Bataille d'ouvrir la marque d'un tir ultra-puissant après un quart d'heure de jeu. Une autre occasion s'offrait à lui peu de temps après, mais le ballon terminait sa course dans le petit filet. A la demie-heure de jeu, Simon Sourd mit habilement à profit une erreur de la défense centrale adverse pour doubler le score. Plus rien ne sera marqué jusqu'à la pause et les deux équipes partirent se reposer sous les applaudissements du nombreux public.
Au retour des vestiaires, la lutte reprenait de plus belle au milieu du terrain et les actions construites avaient du mal à s'enchainer. Mais avec la fatigue vinrent les erreurs qui permirent aux attaquants de faire valoir leur expérience et à ce petit jeu, Simon Sourd n'est pas le plus maladroit et, à deux reprises, il parvenait à se faufiler dans la défense adverse (notre photo) pour réussir son premier triplé de la saison. Et pour finir, c'est enfin Corneliu Ichim qui vint parachever le beau succès des Hérissons en conclusion d'un mouvement sur l'aile droite. Malgré la nette domination des visiteurs, il était inévitable que le courage du FC Algebia finisse par trouver sa récompense : à un quart d'heure du coup de sifflet final, une erreur de jeunesse de Michael Niquette fut victorieusement exploitée par l'équipe locale, à la grande joie du public qui voyait ses favoris sauver l'honneur de façon méritée. Victoire finale 5 - 1 donc pour les Hérissons et un succès qui fait du bien au moral après la défaite à domicile de la journée précédente. Une très bonne troisième place sanctionne donc les efforts des Hérissons à la mi-saison, et leurs nombreux amis espèrent bien qu'ils ne vont pas s'arrêter là !
Un petit commentaire ? (6)
Une défaite sans conséquence majeure 02/08/2004 
La météo étant au beau fixe, c'est dans un Parc des Hérissons archi-comble que les Hérissons recevaient le FC Mios. Après un bon début de saison, cette équipe se présentait avec de sérieux arguments à faire valoir, et les spectateurs étaient assurés de voir du jeu de qualité.
La première mi-temps débutait de belle manière, puisqu'on voyait Andy Witzig se procurer la première occasion de but : hélas, il échouait à cause d'un controle raté. Et dans la foulée, les visiteurs ne rataient pas l'occasion d'ouvrir la marque. Pas découragés pour autant, les Hérissons repartaient à l'attaque et une belle reprise de la tête de Simon Sourd était difficilement repoussée par le gardien adverse. Le réalisme des joueurs du FC Mios fut une nouvelle fois récompensé lorsqu'ils doublèrent la mise d'une belle reprise de volée. Un peu sonnés, les Hérissons tentèrent bien de réduire le score grace à Virgil Bataille, mais son bon tir fut stoppé de façon impeccable par le gardien adverse. Pas d'autre but donc avant la pause.
En seconde période, poussés par un public au sein duquel les Canaris cotoyaient les Lapins et les Potames ainsi que nos amis de Cedca Lensois, les vaillants Hérissons se ruaient à l'assaut du but adverse. Peu après l'heure de jeu, un pénalty accordé par l'arbitre et transformé en force par Mark Marie redonnait espoir aux nombreux supporters locaux. Mais dans la minute suivante, les visiteurs reprenaient de l'avance à la conclusion d'une belle action collective. N'écoutant que leur volonté, les Hérissons continuaient à attaquer, et c'est encore Mark Marie qui réduisait la marque d'un tir lointain qui surprenait l'excellent gardien adverse. Hélas, plus rien ne fut marqué et c'est donc sur le score de 2 - 3 que la rencontre se terminait.
Malgré leur déception légitime, les Hérissons avaient surtout l'impression d'avoir perdu contre plus fort qu'eux, ce que nul ne saurait leur reprocher. D'ailleurs, leurs nombreux supporters les acclamèrent à la sortie du stade, et ce soutien des fans sera bien utile pour la suite d'une saison qui s'annonce décidément palpitante.
Un petit commentaire ? (6)
Une victoire au goût amer.... 25/07/2004 
En début de saison, les Hérissons avaient coché sur leur calendrier ce match contre les Kazoars : une confrontation avec le champion en titre est toujours un match intéressant à plus d'un titre, aussi bien pour l'entraineur que pour les joueurs. Mais en ce samedi de juillet, c'est une équipe bien mal en point qui se présentait dans un Parc des Hérissons copieusement garni : derniers au classement en ayant perdu tous leurs matches, les Kazoars se préparaient à vivre une soirée délicate sur le terrain d'un candidat au podium.
Les deux équipes ayant choisi de concentrer leurs efforts dans l'axe, on assista à une furieuse bataille au centre du terrain. C'est pourquoi il fallut attendre la demie-heure de jeu pour voir Virgil Bataille ouvrir le score après un magnifique mouvement collectif. Peu de temps après, c'est Sorinel Dumitru qui doublait la mise à la suite d'une accélération au coeur de la défense. Juste avant la pause, c'est enfin Laurent Meurisse qui montait à l'assaut avant de tromper le gardien adverse d'un lob subtil. Une bonne première mi-temps donc, hélas gâchée par la grave blessure du capitaine Florent Hitrik juste avant le repos....
Dès le début de la seconde période, c'est son remplaçant le jeune Benoit Asparo (à gauche sur notre photo) qui aggravait la marque d'un superbe tir : premier match en Ligue et premier but pour ce jeune attaquant formé à l'Ecole des Petits Hérissons ! Et il fallut un arrêt exceptionnel du gardien des Kazoars pour l'empêcher de récidiver quelques minutes plus tard. Plus rien ne fut marqué par la suite, la fatigue ayant contraint les deux équipes à ralentir le rythme. La nette victoire des Hérissons sur le score de 4 - 0 leur permettait, grace à la différence de buts, de s'emparer de la seconde place au classement. Un bon résultat donc, mais fortement assombri par la blessure qui risque fort de priver les Hérissons de leur capitaine pour un long mois....
Un petit commentaire ? (7)
Un match au suspense époustouflant ! 20/07/2004 
En se déplaçant sur le terrain de l'Estuaire, les Hérissons savaient qu'il fallait se méfier de cette excellente équipe. Promue cette saison en Ligue V.61, cette formation y fait valoir un jeu spectaculaire récompensé par de bons résultats. C'est donc avec le plus grand sérieux que les visiteurs abordaient cette rencontre dans un stade plein à craquer, signe que le public aime le jeu que pratique l'équipe locale.
En début de rencontre, c'est l'inévitable Florent Hitrik qui donnait l'exemple en ouvrant rapidement la marque après une belle action au milieu du terrain. Un bel arrêt de James Jordan ayant permis de préserver cet avantage, les Hérissons allaient en profiter pour doubler la mise grace à un coup franc magistralement transformé par Florent Hitrik, toujours lui. Mais il en fallait plus pour décourager les joueurs de l'Estuaire : juste après ce but, ils réduisaient l'écart pour la plus grande joie de leurs supporters. Le but de Gardy Magne permettait de refaire le break, mais pas pour longtemps : juste avant la pause, les joueurs locaux marquaient à nouveau sous les ovations de leurs supporters.
En seconde période, il fallut attendre l'heure de jeu pour voir Florent Hitrik, décidément intenable, redonner une bonne avance aux Hérissons. Mais c'était sans compter sur la volonté des joueurs de l'Estuaire : après avoir réduit l'écart une nouvelle fois, ils réussirent à égaliser peu avant la fin du match, et il fallut même un arrêt exceptionnel de James Jordan pour préserver le point du match nul. Au terme d'un match superbe et rempli de suspense, les deux équipes se séparaient donc sur le score de 4 - 4 et sous les ovations d'un public ravi par le spectacle. Une chose était claire pour tous les observateurs présents : dans ce match, le grand gagnant fut le football !
Un petit commentaire ? (7)
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80