Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 72
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Malgré la victoire, le miracle n'a pas eu lieu ! 09/05/2005 
En recevant le Génie des Alpages pour le dernier match de la saison, les Hérissons savaient que seule une victoire pourrait leur permettre d'échapper à la relégation. C'est pourquoi ils se ruaient d'entrée de jeu à l'assaut des buts adverses avec une féroce détermination, et leur fougue fut rapidement récompensée lorsque le jeune Alan Dunbar transforma en but une belle action au milieu du terrain. Un quart d'heure plus tard, le même Alan Dunbar doublait la mise d'une magistrale reprise de la tête sur un bon centre venu de l'aile droite et signé Eric Barbin. Quelques minutes après, ce fut au tour de Benoit Asparo (notre photo) d'aggraver le score après un beau déboulé sur le flanc gauche. Poussés par un public acquis à leur cause, les Hérissons étaient littéralement déchainés et le gardien adverse sauvait son camp en réalisant
plusieurs arrêts de grande classe avant que l'arbitre ne siffle le repos. Mais dès le retour de pause, il dut s'incliner une nouvelle fois quand un excellent centre de Timo Nigul parvint dans les pieds d'Alan Dunbar : le jeune buteur anglais ne ratait pas cette superbe occasion et signait du même coup son premier triplé en équipe première. On pensait assister à une leçon de football, mais le Génie des Alpages montrait alors qu'il avait de la ressource en réduisant le score à deux reprises, ce qui relançait le suspense et redonnait de l'intérêt au match. Mais rien en pouvait stopper les Hérissons ce soir-là et Benoit Asparo signait un beau doublé en reprenant de la tête un bon centre signé Eric Barbin. Ce dernier s'offrait d'ailleurs l'ultime occasion du match mais le gardien adverse s'interposait avec talent. C'est donc sur le score de 5 - 2 que les Hérissons remportaient cette rencontre, mais la mauvaise nouvelle ne tardait pas à tomber : les résultats des autres matches les condamnaient à la descente en division inférieure. Malgré cette triste conclusion, le public resta longtemps à applaudir l'excellent spectacle produit par les deux équipes et les Hérissons savent qu'ils pourront à nouveau compter sur leurs fidèles supporters la saison prochaine !
Un petit commentaire ? (4)
Maintenant, il va falloir un miracle.... 02/05/2005 
Rendre visite aux Kazoars Fous n'est jamais une mince affaire, les Hérissons le savent bien : chaque saison, les matches entre ces deux équipes qui se connaissent bien sont incertains et souvent spectaculaires. Le match aller avait tourné à l'avantage des Hérissons au terme d'une rencontre riche en buts, mais la suite de la saison avait été désastreuse pour les deux clubs qui luttent maintenant pour le maintien. Les supporters locaux, qui espéraient une victoire de leurs favoris, allaient voir ce voeu contrarié après l'ouverture du score signée Hubert Foucault sur la toute première action du match. Surpris par ce coup du sort, les Kazoars Fous ne mettaient pourtant pas longtemps à réagir et se ruaient à l'assaut des buts adverses avec détermination.
Dominateurs au milieu du terrain, ils se procuraient quelques occasions au beau milieu de la défense des Hérissons qui les repoussait tant bien que mal (notre photo) et Miguel Zuloaga fut mis plusieurs fois à rude épreuve mais il réussit malgré tout à garder sa cage inviolée jusqu'à la pause. En seconde période, les Kazoars Fous décidèrent d'accélérer le rythme de leur jeu et la fatigue allait petit à petit venir à bout de la résistance des visiteurs. Malgré leur courage et leur détermination, les Hérissons devaient s'incliner à deux reprises dans la dernière demie heure après avoir longtemps tenu tête aux attaquants adverses. Par la suite, le score en restait là jusqu'à la fin et c'est donc avec une défaite 1 - 2 que les visiteurs prenaient le chemin du retour. Après ce nouveau revers, il ne reste plus qu'un minuscule espoir de maintien pour les Hérissons car il faudra non seulement gagner le dernier match de la saison samedi prochain, mais aussi tenir compte des résultats des autres rencontres. Autant dire qu'il faudrait un miracle, mais rien n'empêchera les vaillants Hérissons d'y croire jusqu'au bout !
Un petit commentaire ? (3)
L'espoir s'amenuise pour les Hérissons 25/04/2005 
La leçon de football administrée par le leader était encore dans tous les esprits au moment de recevoir PSG 50 dans un Parc des Hérissons loin d'être rempli. Les supporters espéraient un sursaut d'orgueil des Hérissons face à cet excellent club qui finira quoi qu'il arrive la saison sur le podium, mais la tâche était loin d'être aussi aisée qu'on aurait pu le souhaiter. Après une belle occasion ratée par les visiteurs, ce sont les Hérissons qui allaient ouvrir le score par l'intermédiaire de l'inévitable Florent Hitrik en conclusion d'une superbe action sur l'aile gauche.
Cet avantage allait tenir une bonne dizaine de minutes, le temps pour les joueurs adverses de retrouver leurs esprits, ce qui leur permit d'égaliser de façon imparable à la demie-heure de jeu. Peu avant la pause, il fallut une bonne sortie de l'impeccable James Jordan dans les pieds du buteur adverse (notre photo) pour garder ce score de parité jusqu'à la mi-temps. En seconde période, les deux équipes firent à peu près jeu égal jusqu'à l'heure de jeu, mais la maitrise de PSG 50 au milieu du terrain finit par se concrétiser par un but qui leur donnait l'avantage. Mais dans la minute suivante, le vétéran Hubert Foucault allait se charger de remettre les deux équipes à égalité après une belle feinte au sein de la défense adverse. On pensait que ce sursaut d'orgueil permettrait aux Hérissons d'accrocher un bon résultat, mais une ultime attaque de PSG 50 se termina par un but malgré un bon plongeon de James Jordan. Cette fois-ci, le match était joué et le score final 2 - 3 plongeait les joueurs locaux dans le doute en les propulsant à la dernière place du classement. Mathématiquement rien n'est encore joué, mais les Hérissons savent qu'ils n'ont désormais plus le droit à l'erreur s'ils veulent éviter la relégation. On peut leur faire confiance pour lutter jusqu'au bout, mais ce sera vraiment difficile !
Un petit commentaire ? (2)
Le leader trop fort pour les Hérissons 22/04/2005 
Le Parc des Hérissons était bien rempli pour recevoir dignement le leader de la Ligue V.61 et les supporters les plus enthousiastes rêvaient d'un exploit des Hérissons sur leur pelouse fétiche. Mais les autres savaient que ce serait vraiment difficile face au Groland Football Club qui domine la saison de la tête et des épaules. Le penalty refusé à Carsten Bo Degn après un quart d'heure de jeu mit tout le monde d'accord : ce match ne serait pas une partie de plaisir !
Après l'ouverture du score par les visiteurs, il ne fallut qu'une minute à Olaf Erik Wimmers pour égaliser, ce qui empêcha le doute de s'installer. Malgré ça, on se rendit vite compte que la machine infernale adverse (notre photo) était en route et qu'il serait difficile de l'arrêter. Leur domination était vraiment nette dans tous les secteurs du jeu et il fallut quelques arrêts déterminants de Miguel Zuloaga pour conserver ce score de parité jusqu'à la pause. En seconde mi-temps, les Hérissons continuaient à lutter avec courage, mais la fatigue commença à se faire sentir après l'heure de jeu et les joueurs du Groland Football Club en profitèrent pour concrétiser leur supériorité. Malgré toute leur vaillance, les Hérissons ne purent rien faire sur les assauts adverses qui déferlaient sans cesse devant le but et le score final 1 - 6 reflête bien la différence de niveau entre les deux équipes. La leçon était dure à encaisser, mais personne ne trouva rien à redire à la victoire des visiteurs car ceux-ci étaient vraiment les plus forts. Pour les Hérissons, la lutte pour le maintien se complique encore un peu plus, mais ils croient en leurs chances et ils se battront jusqu'au bout ! Dès samedi prochain, le prochain match au Parc des Hérissons risque d'être déterminant, mais avec l'aide de leurs nombreux amis, ils sauront montrer que rien n'est impossible !
Un petit commentaire ? (1)
Renards et Hérissons partagent les points 12/04/2005 
Après leur défaite à domicile, les Hérissons rendaient visite à la Tanière du Renard pour tenter de faire oublier le match aller qui avait vu, on s'en souvient, les visiteurs l'emporter après un festival de buts. Classé dernier malgré son courage, le club local semblait pourtant bien décidé à vendre chèrement sa peau et ce déplacement promettait de ne pas être une partie de plaisir.
Dans leur petit stade fétiche et devant leur public (notre photo) ce sont les Renards qui se mettaient les premiers en action mais c'est pourtant le vétéran Hubert Foucault qui ouvrait le score pour les visiteurs en profitant d'une rapide contre-attaque. Par la suite, les deux équipes eurent l'occasion de marquer, mais les gardiens profitaient de ces occasions pour montrer leur talent. Pourtant, juste avant la pause, l'excellent buteur des Renards réussit à égaliser pour son équipe, pour la plus grande joie de ses supporters. En seconde période, peu après l'heure de jeu, les Hérissons faillirent bien prendre l'avantage lorsque Florent Hitrik fit étalage de sa technique en tentant un très spectaculaire ciseau retourné, mais sa tentative échoua de peu. A un quart d'heure de la fin, deux évènements allaient compromettre les chances des visiteurs : c'est tout d'abord Benoit Asparo qui sortait sur blessure, remplacé par le jeune Alan Dunbar, et peu de temps après les joueurs locaux allaient profiter de cette désorganisation passagère pour prendre l'avantage au score. Mais il en faudrait beaucoup plus pour décourager les Hérissons et le fidèle Virgil Bataille trouvait rapidement un espace dans la défense centrale adverse et il en profitait pour égaliser. Malgré une dernière occasion signée Carsten Bo Degn, c'est finalement sur le score de 2 - 2 que les Renards et leurs visiteurs regagnaient les vestiaires, applaudis par un public ravi du spectacle. Pour les Hérissons, la lutte pour le maintien continue, mais ce point récolté à l'extérieur risque fort de s'avérer très précieux au moment de faire les comptes !
Un petit commentaire ? (1)
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88