Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 75
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Vraiment pas simple ! 14/02/2017 
Après deux défaites en autant de matches, la saison était mal lancée pour les Hérissons et il fallait réagir sans tarder pour se replacer dans la course au maintien. Le coach Philippe Fouquet avait remotivé ses troupes et le match à domicile contre US Puissalicon allait permettre de constater quelques progrès dans le jeu, pour la plus grande joie des supporters qui s'étaient massés dans les tribunes du Jardin des Hérissons malgré le temps couvert. Dès l'entame du match, Florent Charretier débloquait son compteur de buts et son compère Samir Ben Slimene se faisait un plaisir de doubler la mise un peu avant le repos. La sortie sur blessure du vaillant Alexandre Matéos gâchait un peu la fête mais Sébastien Petiot rassurait tout le monde en tenant sa place avec sérieux et application. Aux environs de l'heure de jeu, Jean Melle aggravait le score avant que Stéphane Blondin ne marque à son tour après un éblouissant slalom (notre photo) dans la défense adverse. Les visiteurs n'ayant jamais renoncé,


ils sauvaient l'honneur de façon méritée mais la victoire 4 - 1 des Hérissons ne laissait pas de place au doute.... c'est du moins ce qu'on croyait jusqu'au match suivant. En visite chez des Prédateurs qui n'avaient pas encore marqué le moindre point, nos amis espéraient profiter de leur bonne forme du moment pour engranger une victoire supplémentaire, mais c'est une bien étrange spectacle qui attendait les quelques supporters qui avaient fait le déplacement. Incapables de mettre leur jeu en place et totalement apathiques, les Hérissons se retrouvaient rapidement avec un retard de deux buts et la réaction d'orgueil de Samir Ben Slimene ne pouvait masquer l'indigence de leur jeu. Après la pause, les joueurs locaux ajoutaient un but et contrôlaient ensuite le ballon avec facilité jusqu'au coup de sifflet final. Battus 1 - 3 sans avoir pu réagir ou presque, les Hérissons commençaient à se rendre compte que la course au maintien sera tout sauf une partie de plaisir et même les plus optimistes des supporters s'accordaient à dire que ça ne serait vraiment pas simple....
Un petit commentaire ?
Un début de saison laborieux 31/01/2017 
La promotion directe, c'est bien.... mais le maintien, c'est encore mieux : voilà ce que devaient se dire les Hérissons après avoir disputé les deux premiers matches de la saison. Pour débuter, c'est un terrain particulièrement boueux qui les attendait au Jardin des Hérissons car il avait plu toute la journée, mais les tribunes étaient malgré tout quasiment pleines pour saluer l'équipe de Macarel United Occitània qui nous rendait visite. En première période, les buts inscrits par Florent Charretier et Xavier Lèbre semblaient mener l'équipe vers un succès sans problème, mais la reprise allait être terrible avec trois buts encaissés en un quart d'heure. Nos amis poussaient tant qu'ils pouvaient et finissaient par égaliser grace à l'opportunisme de Stéphane Blondin mais les visiteurs marquaient un dernier but en fin de match et c'est une défaite 3 - 4 qui s'inscrivait au tableau d'affichage après le coup de sifflet final de l'arbitre. La tête basse, les Hérissons regagnaient les vestiaires (notre photo) avec l'impression d'avoir bien


lutté.... mais en vain. On s'attendait à une réaction lors du match suivant mais il s'agissait de rendre visite au solide Gumi FC et on allait rapidement s'apercevoir que cette équipe est tout simplement plus forte dans presque tous les domaines du jeu. Maitres du ballon au milieu du terrain, les joueurs locaux multipliaient les offensives et les Hérissons n'avaient que leur vaillance à opposer à cette déferlante adverse. Recroquevillés devant le but défendu par Wandifing Diallo et pressés de toutes parts, ils finissaient par céder et ils concédaient une défaite 0 - 5 un peu raide à avaler mais parfaitement logique au vu de la domination des joueurs locaux. Le début de saison pouvait difficilement être pire et le coach Philippe Fouquet sait qu'il a maintenant pas mal de pain sur la planche : malgré ce mauvais passage, il garde la confiance de ses joueurs ainsi que celle de la direction du club, ce qui lui permettra de travailler sereinement. Pourvu que ça ne tarde pas trop à porter ses fruits !
Un petit commentaire ?
Bonne année à tous ! 11/01/2017 

Bonne et Heureuse Année 2017
Un petit commentaire ?
Fin de saison en apothéose 04/01/2017 
Avec le titre quasiment acquis, les Hérissons pouvaient souffler un peu avant de préparer la prochaine saison, mais le coach Philippe Fouquet les ramenait vite à la réalité avec un déplacement sur le terrain du FC Movies à négocier. Désireux de respecter cet adversaire coriace, le coach avait en effet décidé d'aligner son équipe type et de jouer ce match avec tout le sérieux nécessaire. En première période, les deux équipes se neutralisaient et l'ouverture du score par Samir Ben Slimene était rapidement annulée par l'égalisation des joueurs locaux. Ce n'est qu'après la pause que nos amis pouvaient enfin prendre la mesure de leurs adversaires et malgré leur vaillance, ces derniers devaient finalement céder devant les assauts offensifs de leurs visiteurs. Après l'heure de jeu, les buts se succédaient et les défenseurs William Goupil et Pierre Antigny se faisaient un plaisir de participer en inscrivant un but chacun. Finalement vainqueurs 5 - 1 après un match bien maitrisé, les Hérissons pouvaient se préparer à fêter le titre devant leurs supporters lors de la dernière journée de la saison. Le calendrier leur désignait comme dernier adversaire un Meillaud FC abandonné par son manager et dont les


joueurs ont perdu toute motivation, ce qui peut aisément se comprendre : ils se contentent de trottiner sur le terrain, histoire de se maintenir en forme, mais ils n'opposent presque aucune résistance aux attaquants adverse. Autant dire que les Hérissons en ont profité pour soigner leur différence de buts et les fidèles supporters qui remplissaient le Jardin des Hérissons ne manquaient pas l'occasion de les applaudir à tout rompre. On assistait même à l'intrusion d'un supporter enthousiaste sur la pelouse mais le service de sécurité le raccompagnait dans les tribunes avec le sourire (notre photo) et un photographe profitait de l'occasion pour immortaliser la scène. Décidément intenable cette saison, le redoutable Stéphane Blondin signait un formidable quintuplé sous les yeux d'un Florent "Super Papy" Hitrik ravi de voir que ses successeurs sont à la hauteur. Le gardien adverse ramassait le ballon aux fond de ses filets plus souvent qu'à son tour et c'est finalement un score de 10 - 0 qui s'affichait au coup de sifflet final. Invaincus pendant toute la saison de ligue, les intrépides Hérissons attendent maintenant de savoir dans quelle division ils vont être promus mais ça, c'est une autre histoire !
Un petit commentaire ?
Cette fois, c'est dans la poche ! 22/12/2016 
Dominateurs depuis le début de la saison, les intrépides Hérissons n'étaient pourtant pas à l'abri d'un retour de leurs adversaires car ces derniers sont accrocheurs et font preuve d'un bon niveau de jeu. On allait en savoir plus après le déplacement sur le terrain de Pepiot Team et ce sont d'ailleurs les joueurs locaux qui ouvraient le score dans l'ambiance euphorique qu'on imagine. Mais il était écrit que rien ne pourrait perturber le mental des Hérissons cette saison et c'est en expédiant un veritable boulet de canon que Xavier Lèbre égalisait quelques minutes plus tard. Le redoutable jeu de tête de Marc Francisco donnait ensuite l'avantage à nos amis, un avantage que Stéphane Blondin et Samir Ben Slimene se chargeaient de creuser avant le repos. Au retour des vestiaires, le public donnait de la voix mais Stéphane Blondin et Marc Francisco en remettaient une louche avant que les buteurs locaux ne réduisent l'écart de façon méritée. Acquise contre un adversaire vaillant, cette victoire 6 - 2 n'en avait que plus de valeur avant le match décisif contre les Nains Chanteurs le samedi suivant. La météo très clémente et l'importance du match avaient attiré la foule des grands jours au Jardin des Hérissons et il n'y avait plus une place disponible (notre photo) au moment du coup d'envoi. La rapide ouverture du score signée par le vétéran Alexandre Matéos déclenchait une véritable ovation dans les


tribunes mais les Nains Chanteurs montraient qu'il allait falloir compter sur eux en égalisant avant la pause. Disputé dans un très bon esprit, le match ne permettait pas de désigner un favori et les spectateurs retenaient leur souffle à chaque offensive des visiteurs. Une fois encore, c'est de la ligne d'attaque qu'allait venir la délivrance : Stéphane Blondin signait un nouveau doublé après celui du match précédent et Florent Charretier ajoutait son grain de sel à l'heure de jeu. En toute fin de rencontre, le malchanceux Charles Brunet allait rejoindre Pierre Antigny à l'infirmerie mais cette mauvaise nouvelle ne parvenait pas à gâcher le plaisir des supporters qui suivaient les autres résultats à la radio. Leur avance étant suffisante pour leur assurer le titre, les Hérissons pouvaient fêter joyeusement la victoire 4 - 1 avec tous leurs amis et arroser avec eux ce nouveau trophée dans leur vitrine. Reste maintenant à assurer les deux derniers matches sans blessure supplémentaire avant de découvrir de quoi sera faite la prochaine saison....
Un petit commentaire ? (2)
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93