Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Des victoires qui coûtent cher ! 02/06/2011 
Quand on est dans une série de victoires, on espère toujours qu'elle va durer le plus longtemps possible : c'est en tout cas ce que les Hérissons se disaient en recevant Paris Saint Germain en Laye avec en plus l'idée de faire oublier la déroute subie au match aller. Dès l'entame du match, les attaquants étaient surveillés de près par les défenseurs adverses et il fallait donc trouver autre chose pour débloquer la situation. Ce sont donc les défenseurs locaux qui allaient s'en charger et le costaud André Salomé faisait admirer sa puissance physique en signant un
joli doublé, imité peu de temps après par son compère Laurent Canard qui marquait à son tour d'un coup de bec bien ajusté. Après la pause, cet avantage permettait aux Hérissons de voir venir et la réduction du score par les visiteurs allait beaucoup moins les contrarier que la sortie sur blessure du vaillant André Salomé un peu après l'heure de jeu. Cette victoire 3 - 1 faisait quand même plaisir mais le déplacement sur le terrain de Cepe se présentait moins bien en l'absence de notre tour défensive. Ce sont pourtant les Hérissons qui faisaient l'essentiel du spectacle et c'est Monther Jawachi qui ouvrait logiquement le score à la demie heure de jeu. Après la pause, ses coéquipiers Philippe Fouquet et Mirco Kuzorra marquaient à leur tour mais la joie était gachée par les sorties sur blessure de Michel Hilaire après un coup au tibia (notre photo) et de Nikola Chaparoski à cause d'une blessure au genou. Comme lors du match précédent, la victoire 3 - 0 avait un goût amer et les Hérissons espèrent que l'infirmerie va vite libérer ses pensionnaires car l'équipe aura bien besoin d'eux pour les matches à venir....
Un petit commentaire ?
C'est bon pour le moral ! 19/05/2011 
A l'approche de la mi-saison, les Hérissons n'étaient pas spécialement rassurés au moment du double affrontement contre Cleebourg car cette équipe joue bien et oppose un jeu solide à ses adversaires. La première manche se jouait dans un Jardin des Hérissons correctement rempli malgré le temps nuageux et nos amis tentaient rapidement de mettre en place leur jeu offensif mais les visiteurs verrouillaient bien le milieu du terrain. Malgré plusieurs occasions nettes dont
un superbe tir de Monther Jawachi qui heurtait la barre transversale, le score était toujours nul et vierge à un quart d'heure de la fin et il fallait une erreur de la défense adverse pour que Luca La Fauce ouvre enfin le score sous les acclamations des supporters locaux. Un peu abattue, l'équipe de Cleebourg n'avait pas le temps de se remettre en place que Philippe Fouquet doublait la mise et on en restait finalement à un score de 2 - 0 assez logique mais difficile à obtenir. Après ça, on devine que les Hérissons se méfiaient du match retour sur le terrain de cette équipe coriace mais la surprise allait être de taille. Pour débloquer la situation, il fallait compter sur un coup d'éclat et c'est Martin Hérisson qui s'en chargeait (notre photo) en ouvrant le score d'un tir surpuissant. En moins d'une heure, la défense de Cleebourg était submergée par des buts inscrits par les ailiers Luca La Fauce et Erasmos Iniochos mais c'est Monther Jawachi qui se mettait en évidence en signant un joli doublé. Devant un public abasourdi, nos amis signaient une superbe victoire 5 - 0 qui leur permettait de retrouver une place sur le podium du classement : même si la saison est encore loin d'être terminée, c'est toujours bon pour le moral !
Un petit commentaire ?
Du bon et du nettement moins bon.... 02/05/2011 
Mis en confiance par leurs récents résultats, les Hérissons se préparaient à recevoir l'équipe de Cepe pour essayer de confirmer mais en restant méfiants car cette équipe joue bien. La pelouse du Jardin des Hérissons était en piteux état au moment du coup d'envoi car il avait beaucoup plu toute la journée, ce qui n'arrangeait pas les affaires de nos amis. Les visiteurs en profitaient pour ouvrir le score à la demie heure de jeu mais un joli tir signé Martin Hérisson permettait de
conclure de façon victorieuse une belle action collective. En revenant de pause, le rusé Michel Hilaire ne tardait pas à faire parler son sens du but pour donner l'avantage à son équipe et Martin Hérisson se débarrassait de la défense adverse et donnait au score son ampleur définitive. C'est devant un public trempé mais enthousiaste que le match se terminait par un succès 3 - 1 et chacun s'accordait à dire que les Hérissons pouvaient espérer continuer cette belle série au cours du prochain match. Mais nos amis allaient déchanter car si le match contre Paris Saint Germain en Laye paraissait équilibré sur le papier, il n'en était pas de même sur la pelouse. Incapables de se procurer la moindre occasion en dépit de leurs efforts, les Hérissons voyaient les attaquants locaux empiler les buts l'un après l'autre et le malheureux Nikola Chaparoski passait une sale soirée (notre photo) malgré tout son talent. C'est finalement sur le score de 0 - 5 que son calvaire s'achevait et nos amis rentraient au vestiaire la tête basse, incapables de comprendre ce qui venait de leur arriver. Pour éviter ce genre de désagrément, toute l'équipe s'est vite remise au travail et on espère qu'à l'avenir, le bon cessera enfin d'alterner avec le nettement moins bon....
Un petit commentaire ?
Un peu de stabilité, ça fait du bien ! 19/04/2011 
Une équipe qui retient les leçons est une équipe qui avance : ce vieux proverbe est un des favoris de Super Papy et les Hérissons l'entendent souvent à l'entrainement. Première leçon récitée contre Napoli 86 dans un Jardin des Hérissons bien rempli, savoir saisir la chance quand elle se présente : après l'ouverture du score par les visiteurs, ces derniers tiraient sur le poteau puis sur la barre et l'opportuniste Michel Hilaire ne ratait alors pas l'occasion d'égaliser.
Après le second but adverse, c'est le bon élève Martin Hérisson qui récitait sa leçon en transformant un penalty pour redonner espoir à son équipe. Mais après l'heure de jeu, le maitre reprenait la parole et la résistance acharnée des Hérissons ne pouvait rien contre la domination de Napoli 86 au milieu du terrain. Après avoir semé la panique dans la défense locale (notre photo) les attaquants adverses inscrivaient deux nouveaux buts pour bien enfoncer le clou et nos amis s'inclinaient donc 2 - 4 après avoir fait preuve d'une tenacité qui leur vaudra sûrement une bonne note. Voilà qui aurait pu déstabiliser n'importe quelle équipe mais il y a une chose que les intrépides Hérissons ont appris au cours des saisons passées, c'est qu'il faut tout de suite rebondir après une défaite. Le déplacement sur le terrain du Leon Magic Team allait leur donner l'occasion de montrer qu'ils ont bien appris leur leçon et c'est une nouvelle fois Michel Hilaire qui donnait le signal de la révolte en ouvrant le score. Arrivé à toute vitesse depuis son aile, le rapide Erasmos Iniochos l'imitait avant de saluer le but suivant inscrit par Monther Jawachi d'un tir puissant. La réduction du score par les joueurs locaux à l'heure de jeu ne changeait rien à l'affaire et les Hérissons prenaient donc le chemin du retour avec une victoire 3 - 1 qui leur permettait de se stabiliser au milieu du classement. Après les péripéties de la saison précédente, voilà une autre leçon qui semble avoir été bien apprise : de temps en temps, un peu de stabilité fait du bien !
Un petit commentaire ?
Un démarrage raté.... et une terrible accélération ! 06/04/2011 
Bien débuter une saison est un exercice pas toujours facile à maitriser, les Hérissons le savent bien, c'est pourquoi le déplacement chez les Envahisseurs ne leur disait rien qui vaille : on se souvient des mauvais tours que ces derniers avaient joué à nos amis la saison dernière. Après l'ouverture du score par les joueurs locaux, la malchance empêchait Philippe Fouquet et Luca La Fauce d'égaliser en plaçant la barre transversale puis le poteau sur la route de leurs tirs.
Inutile de dire que les Envahisseurs n'en espéraient pas tant et ils s'empressaient d'ajouter un but juste après le repos puis un dernier à l'heure de jeu. C'est donc avec une défaite 0 - 3 que les Hérissons descendaient de la soucoupe volante en se demandant si ils arriveront un jour à trouver la bonne formule pour battre enfin ces diables venus d'ailleurs.... mais il fallait d'abord penser au match suivant contre le Hunter Team Club et Super Papy s'employait à remotiver ses joueurs à l'entrainement. Le jour venu, tout le monde était concentré et on voyait par exemple Monther Jawachi préparer avec soin ses chaussures (notre photo) avant le coup d'envoi. Le jeune buteur allait être récompensé de son sérieux car il signait le premier triplé de sa carrière lors d'un match à sens unique qui donnait bien du travail au préposé au tableau d'affichage. C'est le milieu Mattia Faccio qui ouvrait le score, puis les attaquants s'en mélaient avec des buts signés Michel Hilaire et Martin Hérisson avant la pause. Même le solide défenseur André Salomé y allait de son but alors que le rapide ailier Luca La Fauce s'offrait un joli doublé. Cette énorme victoire 9 - 0 avait le mérite de réconcilier les Hérissons avec leurs supporters et de replacer nos amis au classement, ce qui n'est jamais négligeable. Espérons que la suite de la saison nous donnera souvent l'occasion de revoir ce genre de festival !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80