Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 71
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Ca va nettement mieux ! 15/12/2012 
Désireux de mettre un terme à une inquiétante série de défaites, les Hérissons voyaient d'un mauvais oeil la pluie tomber sur le Jardin des Hérissons car le terrain boueux ne leur réussit pas souvent. Cette fois pourtant, ils allaient trouver les ressources de s'extraire de la boue pour réaliser un joli festival offensif et c'est le Terminator Team qui allait ne faire les frais. Le jeune Antoine Ferreira montrait tout son talent en inscrivant un joli doublé (notre photo) en première période, ce qui plaçait son équipe sur la bonne voie. Après le repos, il fallait attendre la dernière demie heure pour voir nos amis aggraver le score et c'est Martin Hérisson qui donnait le signal,
rapidement suivi par Ricardo Ayala et surtout par Luca La Fauce qui signait lui aussi un doublé. La fin du match semblait bien longue pour les visiteurs et c'est avec soulagement qu'ils entendaient le coup de sifflet de l'arbitre mettre fin à leur calvaire tandis que les Hérissons célébraient un succès 6 - 0 qui faisait du bien au moral. La semaine d'après, il s'agissait de rendre visite au Paris SG 92 et l'affaire se présentait de façon plutôt compliquée après la rapide ouverture du score par les joueurs locaux. Mais les vaillants Hérissons ne se démontaient pas et, petit à petit, ils posaient leur patte sur le jeu. La récompense venait finalement à l'heure de jeu grâce à André Salomé qui concluait un brillant mouvement de contre mené sur son aile droite. La sortie sur blessure du capitaine Philippe Fouquet gâchait un peu la fête mais ses coéquipiers mettaient un point d'honneur à préserver le match nul en son honneur et c'est donc sur le score de 1 - 1 que les deux équipes se séparaient. Avec ces points bie ngagnés, les Hérissons s'éloignaient un peu de la zone de relégation mais ils ne sont pas encore à l'abri et même si ça va nettement mieux, il reste encore quelques efforts à fournir d'ici la fin de la saison....
Un petit commentaire ?
Les Hérissons n'y arrivent pas.... 27/11/2012 
Au moment d'aborder le double duel contre le leader Flesselles les Hérissons n'étaient pas plus rassurés que ça et leurs supporters non plus. La première confrontation avait lieu sous un cial très nuageux dans un Jardin des Hérissons moyennement rempli et sous un ciel très nuageux et nos amis allaient rapidement se faire doucher par les visiteurs qui inscrivaient deux buts sans autre forme de procès. Le vaillant Philippe Fouquet réduisait l'écart juste avant la pause et on pouvait espérer un sursaut d'orgueil après le repos mais ce sont les joueurs de Flesselles qui concluaient la partie en inscrivant un troisième but dans les dernières minutes. Défaits sur le score de 1 - 3 malgré leurs efforts, les Hérissons avaient du mal à avaler le goût amer de cette


défaite et le match retour n'allait pas leur apporter la moindre consolation car le leader n'avait pas envie de faiblir devant ses supporters. Une fois encore, nos amis faisaient de leur mieux mais ça ne suffisait pas et ils se trouvaient pris dans la nasse défensive adverse (notre photo) sans pouvoir s'en dépétrer. Devant leur public, les joueurs de Flesselles assuraient le spectacle et en une heure de jeu, ils inscrivaient trois buts comme à la parade. Seule maigre consolation, le but du jeune Antoine Ferreira permettait au moins de sauver l'honneur et de saluer le travail accompli par les formateurs du club mais la nouvelle défaite 1 - 3 confirmait le malaise actuel. Comme au match aller, les Hérissons n'y sont pas arrivés et en fait de lutte pour le titre, il est maintenant question de lutte pour le maintien, ce qui n'est pas vraiment la même chose....
Un petit commentaire ?
Ca se complique ! 13/11/2012 
Bien décidés à mettre un terme à leur mauvaise passe actuelle, les Hérissons recevaient un Paris SG 92 pas tellement mieux lotis qu'eux et l'occasion semblait belle pour remettre les pendules à l'heure. En première période, les attaquants se mettaient en valeur et c'est le jeune Nicolas Chevalier qui ouvrait le score, suivi peu de temps après par un Martin Hérisson aussi opportuniste qu'à l'habitude. Le match se poursuivait que un rythme agréable et nos amis touchaient du bois par Luca La Fauce sur un poteau puis par Martin Hérisson sur la barre transversale avant que les visiteurs ne réduisent l'écart peu après l'heure de jeu. On n'avait pas le temps de s'inquiéter car le nouveau venu Arnaud Beau cloturait la marque (notre photo)
au terme d'une belle combinaison. La victoire survenait donc sur le score de 3 - 1 et chacun se félicitait de la bonne qualité du jeu proposé, ce qui semblait de très bon augure avant le périlleux déplacement sur le terrain d'un Terminator Team aussi difficile à manier que le personnage qui lui a donné son nom. La rapide ouverture du score par les joueurs locaux était suivie par une égalisation tout aussi rapide signée Nicolas Chevalier mais l'espoir était de courte durée car les Hérissons se laissaient surprendre et encaissaient un second but. Nos amis continuaient donc de courir après le score, ce qui finissait par leur être fatal en seconde période quand les attaquants locaux inscrivaient un nouveau but comme à la parade. Le jeu ralentissait ensuite en dépit des tentatives des visiteurs et c'est finalement sur le score de 1 - 3 que les Hérissons devaient s'incliner malgré leurs efforts. Dépassés au classement par leurs adversaires du jour, ils se rendaient compte que la situation était plus compliquée que prévu et il va falloir batailler ferme pour éviter que ça ne se complique encore davantage....
Un petit commentaire ?
Un coup d'arrêt brutal.... 31/10/2012 
Se déplacer sur le terrain de Cepe n'est jamais chose facile et les Hérissons appréhendaient un peu ce match malgré le soutien d'un bon groupe de supporters. C'est pourtant le capitaine Philippe Fouquet qui ouvrait le score avant que le rusé Nicolas Chevalier n'ajoute un second but d'un tir puissant. Un peu surpris, les joueurs locaux se reprenaient très rapidement et réduisaient l'écart avant la pause malgré la vigilance de nos amis en défense. On notait la première apparition sous la maillot des Hérissons du défenseur Pierre Burgos recruté pour laisser le temps à Laurent Canard de se remettre de sa blessure : le nouveau venu s'appliquait
pour assister le grand Nikola Chaparoski dans ses sorties (notre photo) mais hélas il ne pouvait rien sur l'égalisation des joueurs locaux à l'heure de jeu. C'est finalement un score de parité 2 - 2 qui s'affichait à la fin du match et nos amis étaient finalement assez contents de ce point acquis sur terrain adverse. Une semaine plus tard, le match se déroulait dans un Jardin des Hérissons assez bien rempli malgré le temps nuageux et il ne fallait pas attendre longtemps pour voir le défenseur Ricardo Ayala monter à l'assaut du but des visiteurs et ouvrir le score. On pensait alors que ce match contre le FC Ferney partait sur de bonnes bases mais la chute allait être rude. C'est tout d'abord l'égalisation qui survenait à l'heure de jeu puis, après le repos, c'était carrément la déroute : les visiteurs inscrivaient trois nouveaux buts comme à la parade et les Hérissons avaient l'air totalement déboussolés devant une telle réussite offensive. La sortie sur blessure du milieu Bruno Carouge finissait d'assombrir le tableau et c'est finalement sur le score peu platteur de 1 - 4 que nos amis s'inclinaient sur leur propre terrain. Autant dire que les ambitions pour la suite de la saison vont être revues à la baisse et il va falloir serrer le jeu pour s'éviter quelques frayeurs....
Un petit commentaire ? (1)
Pas si facile ! 16/10/2012 
La saison précédente s'était terminée sur une belle seconde place et les Hérissons avaient salué sportivement le titre de Napoli 86 mais n'étaient pas mécontents de les voir promus en division supérieure : une fois débarrassés de ces coriaces adversaires, la lutte pour le titre allait peut-être devenir moins difficile. Mais c'était sans compter sur le club de Guer Coetquidan fraichement relégué et qui n'entend pas jouer les utilités, ce qu'on allait voir dès le premier match disputé dans son stade. On voyait tout d'abord l'excellent Nikola Chaparoski sauver son camp avec sa maestria habituelle, puis c'est Bruno Carouge qui surprenait tout le monde en
ouvrant le score peu avant la pause. Mais les joueurs locaux ne s'en laissaient pas conter et malgré une farouche résistance des Hérissons ils inscrivaient deux buts dans les vingt dernières minutes. Cette courte défaite 1 - 2 ne sapait pas le moral de nos amis qui savaient qu'ils avaient produit du beau jeu et le match à domicile contre un Olympique Fontenay fraichement promu allait permettre de confirmer. Ce sont pourtant les visiteurs qui menaient au score de deux buts après une demie heure de jeu et la sortie sur blessure du brave Laurent Canard n'arrangeait rien mais son compère de la défense centrale Ricardo Ayala réduisait rapidement l'écart (notre photo) et sonnait la révolte. Après le repos, c'est le buteur iranien Babak Assar qui égalisait d'une belle frappe de près avant que l'inévitable Martin Hérisson ne trouve une faille dans la défense adverse pour inscrire le but vainqueur. C'est donc un court mais précieux succès 3 - 2 qui sanctionnait les efforts des Hérissons mais chacun mesurait à quel point ce fut difficile et on espère que le reste de la saison ne sera pas à l'image de ces deux premiers matches....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88