Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 88
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























On n'y comprend plus rien ! 07/08/2023 
On sait que le football est parfois fait de surprises, mais un minimum de logique au niveau des résultats n'est pas superflue pour éviter de décourager les supporters.... en se déplaçant sur le terrain des Girondins de Fabelli, les Hérissons savaient qu'ils rendaient visite à une équipe solide et bien regroupée et ils s'attendaient donc à un match compliqué. Le but inscrit d'entrée de jeu par Julien Coindet jetait un froid dans le stade, mais les joueurs locaux jetaient toutes leurs forces dans la bataille et c'est fort justement qu'ils égalisaient en début de seconde période. Les minutes passaient et les Hérissons faisaient le dos rond, étant déjà bien contents de ce résultat, mais Florian Parisseaux montait à l'attaque en toute fin de match pour inscrire le but vainqueur d'un match très équilibré. Acquise contre une équipe girondine qui aurait logiquement mérité un meilleur sort, la victoire 2 - 1 faisait quand même plaisir aux supporters qui garnissaient les tribunes du Jardin des Hérissons le samedi suivant. Au moment de recevoir Le Cabanon FC sous un soleil éblouissant, les Hérissons espéraient profiter de leur forme du moment contre une équipe mal classée, mais rien n'allait se dérouler de façon normale : toutes les occasions de nos amis échouaient systématiquement, comme si un mur invisible empêchait


le ballon d'entrer dans le but adverse. À l'inverse, chaque fois que les visiteurs s'aventuraient dans la moitié de terrain de nos amis, ça se terminait par un but, au grand désarroi de la défense locale. Pour bien enfoncer le clou, le fidèle Jérémie Paillart se blessait en fin de match (notre photo) et devait laisser ses coéquipiers terminer le match sans lui. Un dernier but pour les visiteurs et le match se terminait sur une défaite 0 - 4 qu'on serait bien en peine d'expliquer de façon rationnelle. Après avoir obtenu une victoire assez injuste, les Hérissons subissaient une déroute inexplicable et les observateurs présents dans le stade étaient tous d'accord sur un point: on n'y comprend plus rien !
Un petit commentaire ?
Ça va pas être simple ! 26/07/2023 
Gagner des matches, c'est bien. Perdre des matches, c'est désagréable, mais on l'accepte si on comprend ce qui s'est passé. Par contre, prendre une tôle comme celle reçue sur le terrain de Lyon Normandie, c'est un peu plus difficile à accepter. Qu'on ne s'y trompe pas : les Hérissons auraient accepté sans broncher une défaite sur un score correct car ils savaient que le match allait être difficile. En effet, l'équipe adverse joue bien et bénéficie du soutien d'un public enthousiaste à domicile, ce qui rendait la partie compliquée. Mais pendant cette rencontre, allez savoir pourquoi, rien ne s'est passé comme prévu : il suffisait que le ballon se promène dans la surface de réparation pour que ça se transforme en but, au grand désarroi de Frédéric Le Goff qui ne pouvait que constater les dégâts (notre photo) malgré plusieurs arrêts de grande classe.


Du coup, on aurait presque crié au miracle quand Patrice Séchet réussit à sauver l'honneur à l'heure de jeu, mais la défaite 1 - 5 n'en était pas moins dure à avaler. Une fois rentrés à la maison, les Hérissons se sont pourtant remis au travail car il fallait vite oublier cette péripétie et penser au match suivant. Pour l'occasion, c'est le Mœbius FC qui se présentait sur la pelouse du Jardin des Hérissons et on savait que là encore, la partie serait difficile car cette équipe possède entre autres une défense très solide. Elle allait pourtant se laisser surprendre en tout début de match par le rusé Stéphane Poirot qui trouvait l'ouverture après une belle action sur l'aile gauche, mais les rares possibilités qui se présentaient ensuite se heurtaient à un mur infranchissable. La blessure d'un joueur important n'allait pas arranger les affaires des visiteurs et c'est finalement sur le petit score de 1 - 0 que les Hérissons renouaient avec la victoire. Une lourde défaite suivie d'une courte victoire : malgré les points engrangés, on se dit que si la saison continue à ce rythme, ça va pas être simple d'éviter les barrages !
Un petit commentaire ?
Tiens, vous avez sorti le vitriol ? 10/07/2023 
Après être sortis miraculeusement indemnes de l'épreuve des barrages, les Hérissons ont repris l'entrainement pour réussir un début de saison moins chaotique que le précédent. Le calendrier leur avait réservé un premier match à domicile contre la Team RC31 et le Jardin des Hérissons était bien rempli pour cette occasion. Sous une chaleur caniculaire, ce sont les visiteurs qui allaient ouvrir le score en surprenant nos amis d'un contre fulgurant, mais Julien Coindet remettait les pendules à l'heure en égalisant juste avant le repos. Au retour des vestiaires, les remontrances du coach Julien Borgès portaient leurs fruits et Bruno Margerin donnait l'avantage aux Hérissons après avoir déstabilisé la défense adverse d'une superbe feinte. Ensuite, nos amis réussirent à garder la maîtrise du match et ils ajoutaient deux nouveaux buts par Charles Lantz et Stéphane Poirot pour finalement l'emporter 4 - 1 au terme d'un match plaisant à suivre. Le samedi suivant, il s'agissait de rendre visite aux redoutables Tontons Flingueurs et on se demandait si l'aptitude des Hérissons à se rouler en boule allait suffire face à la puissance de feu d'un croiseur et les flingues de concours du club local. Après l'ouverture du score par Florian Parisseaux et l'égalisation rapide qui s'en suivit, on atteignait


la pause sur un score de parité. C'est alors que le staff des Tontons Flingueurs décidait de sortir l'arme ultime : la terrible gnôle du Mexicain (notre photo) et les Hérissons, peu habitués à ce genre de boisson, encaissaient rapidement deux buts avant de tenter de se remettre d'aplomb avec un but signé Charles Lantz. Pourtant, malgré une résistance acharnée et quelques dribbles chaloupés, ils finissaient par rouler sous la table et encaissaient deux nouveaux buts pour finalement s'incliner 2 - 5 après un dernier verre fatal. On savait que ce match contre une équipe aussi lourdement armée allait être difficile à négocier, mais faut reconnaitre : c'est du brutal !
Un petit commentaire ?
Barrages en vue ! 23/06/2023 
Affronter le leader chez lui quand on essaie d'échapper aux barrages, c'est toujours une épreuve difficile et les Hérissons s'étaient bien préparés pour y faire face du mieux qu'ils pouvaient. C'est sous une chaleur torride que nos amis rendaient visite à Lyon Normandie et il ne fallait que quelques minutes aux joueurs locaux pour ouvrir le score, mais Patrice Séchet répliquait dans la foulée. Après le second but, il fallait attendre un peu plus longtemps pour voir Stéphane Poirot égaliser à son tour, mais les Hérissons tenaient bon et luttaient de toutes leurs forces pour arracher le point du mtach nul. Hélas, le dernier quart d'heure leur fut fatal face à une équipe déterminée à s'emparer du titre et nos amis, malgré leur vaillance, encaissaient trois nouveaux buts sous les yeux d'un staff technique attentif (notre photo) mais impuissant. La défaite 2 - 5 avait au moins le mérite de simplifier les choses en indiquant que


les Hérissons devraient en passer par un match de barrages, quelle que soit l'issue du derby zanimo contre le FC Gontran OP lors de la dernière journée. Toujours en course pour le titre, les redoutables Ours Blancs se ruaient à l'attaque et ne tardaient pas à mener de deux buts, mais les Hérissons répondaient en sachant qu'ils n'avaient plus rien à perdre et le match était très plaisant à suivre. Le jeune Florient Thébault profitait de l'occasion pour inscrire son premier but en ligue et son ami Ahibo Ouéréga se faisait un plaisir de l'imiter en fin de match, histoire de bien montrer que les formateurs de la prestigieuse École des Petits Hérissons avaient fait du bon travail. Malgré la pluie qui n'avait cessé de tomber pendant tout le match, les spectateurs n'avaient pas le temps de s'ennuyer et la défaite 3 - 4 ne gâchait pas leur enthousiasme : quelle que soit la météo, on peut parier à coup sûr que le Jardin des Hérissons sera rempli pour la terrible épreuve des barrages !
Un petit commentaire ?
On est pas aidés.... 30/05/2023 
Lancés dans la course au maintien direct, les Hérissons espéraient bien profiter des deux matches contre les clubs les plus mal classés pour faire le plein de points : ces deux équipes se battent avec courage et méritent le respect, mais on pensait quand même que le jeu offensif de nos amis allait suffire pour en venir à bout. La première étape consistait en un déplacement sur la pelouse du Spartak de Frassetu et le ciel nuageux n'avait pas découragé les supporters locaux : conscients que leur équipe est en pleine reconstruction, ils donnaient de la voix et ils allaient être récompensés par un but de leurs favoris à la demie heure de jeu. Sérieux et concentrés, les Hérissons ne tardaient pas à égaliser par Stéphane Poirot avant que Stéphane Lecomte ne confirme son jeune talent en marquant à son tour un peu avant la pause. Au retour des vestiaires, l'emprise des Hérissons sur le match se faisait sentir de façon plus nette avec deux nouveaux buts : désireux de briller devant les journalistes, Julien Coindet réussissait un magnifique ciseau retourné, puis c'est Patrice Séchet qui faisait parler sa pointe de vitesse en déboulant sur son aile avant d'adresser un centre à Stéphane Poirot qui marquait de près. La victoire 4 - 1 était largement commentée dans les bistrots de supporters à l'heure de l'apéro (notre photo) et on espérait bien assister à un autre succès des Hérissons le samedi suivant,


mais l'équipe de Kamelott allait nous jouer une bien mauvaise farce. Dans un Jardin des Hérissons baigné de soleil et copieusement rempli, ce sont les visiteurs qui ouvraient le score sur une contre attaque rondement menée, puis ils doublaient la mise quelques minutes avant le repos. Cueillis à froid sur leur propre pelouse, les Hérissons réagissaient dès le retour des vestiaires par l'inévitable Julien Coindet qui reprenait victorieusement un bon centre de Patrice Séchet. Déterminés à renverser la vapeur, nos amis se créaient ensuite un grand nombre d'occasions, mais il y avait toujours un poteau, la barre ou un défenseur adverse pour faire échouer leurs tentatives. Au coup de sifflet final, c'était la douche froide : défaite 1 - 2 et une course au maintien direct qui se trouve singulièrement compliquée par ce revers inattendu. La saison n'était déjà pas facile dans une ligue très relevée, mais si en plus on n'est pas aidés par la chance, ça va pas être simple....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112