Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 88
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Barrages en vue ! 21/01/2024 
Désireux d'échapper à la terrible épreuve des barrages, les Hérissons savaient que le derby zanimo face à Nîmes Olympe revétait une importance particulière et leurs supporters ne s'y sont pas trompés, remplissant les tribunes du Jardin des Hérissons à ras bord. Eux aussi menacés par cette épreuve, les Crocodiles n'étaient pas venus pour faire de la figuration et ils mordaient dans le ballon avec leur habituelle fougue. Le but inscrit tôt dans le match par Bruno Margerin ne refroidissait pas leur enthousiasme et ils égalisaient un peu avant la pause, mais ce même Bruno Margerin redonnait aussitôt l'avantage aux Hérissons juste avant de regagner les vestiaires. En seconde période, l'influence de Julien Coindet se faisait sentir au milieu du terrain et son talent de chef d'orchestre permettait à ses coéquipiers de bien résister aux assauts adverses. En fin de match, il trouvait une juste récompense en inscrivant lui-même le but d'une victoire 3 - 1 qui, par le biais des autres résultats, envoyait directement les deux équipes jouer les barrages. Le match de la dernière journée comptait alors pour du beurre,


mais la perspective de rendre visite aux Tontons Flingueurs galvanisait les Hérissons : déjà assurés du titre, les joueurs locaux se faisaient surprendre par deux buts inscrits en première période par Jérémie Paillart et un Bruno Margerin décidément intenable en cette fin de saison. Histoire de ne pas finir sur une fausse note, les Tontons Flingueurs adressaient alors une fervente prière au moteur du jeu (notre photo) et ils en étaient récompensés après l'heure de jeu : un but, puis un autre, et un dernier en toute fin de match leur assuraient la victoire. Défaits 2 - 3 après avoir bien résisté, les Hérissons pouvaient prendre le chemin du retour afin de se préparer pour la délicate épreuve qui les attend. On espère que le public viendra en masse pour les encourager !
Un petit commentaire ?
Ça sent les barrages.... 10/01/2024 
Plus la fin de saison approche et plus les Hérissons voient se dessiner la perspective d'un match de barrages. On espérait les voir s'en éloigner un peu en recevant les Girondins de Fabelli dans un Jardin des Hérissons bien rempli malgré le ciel nuageux, mais les visiteurs n'allaient pas leur faciliter la tâche en ouvrant le score en première période avant d'effectuer un pressing efficace sur nos amis. Après la pause, on continuait sur le même thème avec une équipe girondine bien repliée au milieu du terrain et plus les minutes passaient, plus on sentait le spectre de la défaite planer sur la pelouse. Et soudain, dans les dernières secondes du temps réglementaire, David Piquet mettait à profit un bel échange de passes sur le flanc droit


pour conclure d'un tir bien placé (notre photo) avant de laisser éclater sa joie. Les supporters en faisaient autant, mais leur joie cachait mal le fait que les Hérissons venaient d'être tenus en échec à domicile, ce qui n'augure jamais rien de bon. Lors du match suivant, il s'agissait de rendre visite à Lyon Normandie et la pluie avait transformé le terrain de jeu en un vrai champ de patates, ce qui n'avantageait pas nos amis et leur jeu offensif. Malgré ça, ils allaient batailler ferme et rendre coup pour coup, égalisat rapidement par Julien Coindet après l'ouverture du score des joueurs locaux. Ensuite, on assistait à un match débridé avec des occasions de part et d'autre, ce qui permettait à Mathieu Cros d'égaliser à son tour après le second but local. On espérait conclure cette bataille dans la boue en rapportant un bon résultat, mais les deux buts inscrits par les joueurs adverses jetaient une ombre sur cette fin de rencontre et le but inscrit par Patrice Séchet en fin de rencontre venait bien trop tard. Défaits 3 - 4 malgré une bonne résistance, les Hérissons prenaient le chemin du retour en voyant s'approcher la perspective d'un match de barrages, un exercice dont on sait qu'il faut toujours s'en méfier. Sauront-ils s'en éloigner à temps ?
Un petit commentaire ?
Heureuse année à toutes et tous ! 01/01/2024 

Bonne et Heureuse Année 2024
Un petit commentaire ?
Ce sera compliqué jusqu'au bout ! 27/12/2023 
Une fois remis des festivités pour le vingtième anniversaire du club (voir news précédente) les Hérissons se sont vite remis au travail car la saison est loin d'être finie. Le match suivant allait être un peu inhabituel car il s'agissait de recevoir nos amis les Huskys du Pont de Buis : on se souvient que cette équipe, lors du match aller, avait révélé aux journaliste du "Qui-Pique" qu'ils étaient engagés dans un challenge consistant à encaisser le plus de buts possible. Désireux de rendre service, les Hérissons allaient faire de leur mieux pour satisfaire cette demande et les spectateurs du Jardin des Hérissons participaient à leur manière en saluant chaque but d'un tonnerre d'applaudissements. On notera pour l'anecdote les doublés inscrits par Stéphane Lecomte et Bruno Margerin, imités dans la dernière demie-heure par Julien Coindet, et le score final de 8 - 0 était apprécié comme il se doit par le préposé au tableau d'affichage. Au coup de sifflet final, les deux capitaines pouvaient célébrer leur amitié en posant ensemble pour


les journalistes (notre photo) avant de retourner au vestiaire. Le samedi suivant allait être nettement moins festif car il s'agissait de rendre visite à Patator 77 et chacun s'accordait à dire que la lourde défaite du match aller avait été mal digérée par les joueurs locaux. Pour rendre aux Hérissons la monnaie de leur pièce, ils s'appuyaient sur une défense bien en place avant de lancer de multiples attaques vers le but défendu par Frédéric Le Goff. Ce dernier avait beau multiplier les parades de haut niveau, il devait s'avouer battu après un quart d'heure de jeu et à nouveau en seconde période, pour la plus grande joie des supporters locaux. Sérieux et appliqués, les joueurs adverses tenaient leur revanche et c'est donc avec une défaite 0 - 2 que nos amis prenaient le chemin du retour. Les voilà de retour dans la zone de barrages avec comme seul objectif d'en ressortir le plus rapidement possible, mais nos prochains adversaires ne seront pas là pour plaisanter et on sait d'avance que ce sera compliqué jusqu'au bout !
Un petit commentaire ?
Un anniversaire un peu gâché.... 13/12/2023 
Au moment d'aborder le tournant de la saison, les Hérissons faisaient de leur mieux pour se concentrer sur l'entrainement, mais le coach Julien Borgès avait du mal à tenir ses joueurs : comme l'ensemble du staff et des supporters, ils avaient en effet la tête ailleurs et plus précisément aux festivités prévues pour le vingtième anniversaire du club. Voilà en effet vingt ans que les intrépides Hérissons arpentent les pelouses hattrickiennes et ça leur fait un sacré paquet d'histoires à raconter, mais avant ça il s'agissant de rendre visite à la redoutable Team CFO et on se doutait que ça n'allait pas être une partie de plaisir car cette équipe propose un jeu solide et bien organisé. Après la rapide ouverture du score par Bruno Margerin, nos amis se créaient une autre occasion mais la suite de la rencontre fut à sens unique : poussés par un public enthousiaste, les joueurs locaux égalisaient avant la pause avant d'ajouter deux autres buts en seconde période. La sortie sur blessure de Madjid Ousserir n'arrangeait rien, mais l'équipe adverse aurait remporté le match de toute façon et la défaite 1 - 3 était parfaitement


logique. Avant de disputer le match retour, on fêtait donc comme il se doit l'anniversaire du Hérisson FC et les supporters n'étaient pas en reste, comme le montre cette photo prise dans un petit bistrot où ils se réunissent les soirs de match. Autant dire que personne n'avait les idées vraiment claires au moment d'entrer sur la pelouse du Jardin des Hérissons et les visiteurs allaient en profiter : après une occasion manquée par Mathieu Cros, leur redoutable attaquant polonais faisait parler sa puissance physique en inscrivant un but en force. Un peu avant la pause, David Piquet voyait son tir détourné par le gardien et la seconde période voyait l'équipe visiteuse contrôler le match avec beaucoup de sérieux. En fin de match, Julien Coindet et Patrice Séchet voyaient leurs tirs stoppés par le talentueux gardien adverse, mais le malchanceux Frédéric Le Goff n'avait pas autant de réussite et il ne pouvait que constater les dégâts après avoir encaissé deux autres buts. Défaits 0 - 3 devant un public morose, les Hérissons sentaient que la fête était un peu gâchée, mais ils ne tardaient pas à se remettre au travail et comme le disait leur manager : c'est reparti pour vingt ans !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112