Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 87
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Ça va déjà mieux ! 18/09/2023 
Privés de Jérémie Paillart jusqu'à la fin de la saison, les Hérissons ont trouvé dans cet accident une motivation supplémentaire pour continuer à se battre en vue d'éviter la relégation. En visite chez le Mœbius FC sous un ciel nuageux, ils s'en remettaient au talent de chef d'orchestre de Julien Coindet et celui-ci délivrait quelques belles passes à ses coéquipiers : sur l'une d'elles, le jeune Stéphane Lecomte ouvrait le score. Un peu avant la pause, Frédéric Le Goff se mettait en évidence en stoppant un penalty, puis il réussissait quelques beaux arrêts sur les tentatives des joueurs locaux. À un quart d'heure de la fin, un bon centre de Patrice Séchet permettait à Stéphane Lecomte de doubler la mise d'une superbe reprise de volée et sa vignette officielle (notre photo) voyait aussitôt sa côte augmenter auprès des jeunes supporters. Acquise contre une équipe courageuse mais pas très chanceuse, la victoire 2 - 0 faisait du bien au moral des Hérissons et leur permettait d'aborder le match contre Lyon Normandie dans un bon état d'esprit. Dans un Jardin des Hérissons rempli à ras bord, ce sont


les défenseurs qui trompaient le dispositif adverse en montant à l'assaut, ce qui permettait à Florian Parisseaux et Mathieu Cros d'inscrire un but chacun dans la première demie-heure de jeu. La réduction de l'écart par les joueurs adverses ne troublait pas Madjid Ousserir et il ajoutait un but au tableau d'affichage en reprenant de la tête un bon centre venu de la droite. Après le repos, les deux ailiers Stéphane Poirot et Patrice Séchet faisaient admirer leur complicité : centre du premier nommé, reprise de volée victorieuse du second. Les occasions se succédaient ensuite de part et d'autre avant que Julien Coindet ne trouve l'ouverture après une belle action sur l'aile gauche, puis ce sont les joueurs de Lyon Normandie qui clôturaient la marque en réduisant l'écart en fin de match. Saluée par des applaudissements nourris, la victoire 5 - 2 permettait aux Hérissons de sortir enfin de la zone de barrages et on espère maintenant qu'ils vont trouver la force nécessaire pour ne pas y remettre les piquants !
Un petit commentaire ?
Un blessé grave et une victoire très attendue ! 05/09/2023 
Derrière ce titre se cache la quinzaine vécue dernièrement par les Hérissons et on se doute que le bilan est forcément mitigé. Le premier épisode a eu lieu au cours d'un déplacement qui n'était déjà pas facile car il s'agissait d'affronter Le Cabanon FC devant son public. En première période, les joueurs locaux durent attendre une vingtaine de minutes avant d'ouvrir le score, mais le rapide Patrice Séchet faisait parler sa pointe de vitesse pour égaliser avant la pause. Au retour des vestiaires, les deux équipes faisaient presque jeu égal, mais un coup franc magnifiquement tiré permettait à l'équipe locale de reprendre l'avantage. En fin de match, gravement blessé au mollet droit, le fidèle Jérémie Paillart devait quitter le terrain sur une civière et le docteur Sébastien Petiot ne tardait pas à annoncer la mauvaise nouvelle : saison terminée pour le courageux milieu de terrain des Hérissons. Le dernier but encaissé juste après cet incident était anecdotique et la défaite 1 - 3 faisait plus de mal au moral qu'au classement. Malgré tout, les supporters des Hérissons allaient redonner le sourire à leurs favoris en se ruant massivement à l'hôpital pour prendre des nouvelles du blessé et le réconforter, à tel point


qu'un cordon de policiers vigilants mais souriants (notre photo) devait canaliser l'enthousiasme des visiteurs. Gonflés à bloc par ce soutien spontané malgré les mauvais résultats récents, les Hérissons se ruaient à l'assaut du but des Girondins de Fabelli, mais le public qui garnissait les tribunes du Jardin des Hérissons allait prendre un coup de foid avec l'ouverture du score par les joueurs adverses. Heureusement, on n'allait pas avoir le temps de douter car Julien Coindet égalisait presque aussitôt et on atteignait la pause sur ce score de parité. Après le repos, les deux équipes se créaient de belles occasions mais c'est le jeune Stéphane Lecomte qui trouvait le cadre en redonnant l'avantage aux Hérissons sous un tonnerre d'applaudissements. La fin de match était marquée par un suspense à couper au couteau et les supporters pouvaient enfin laisser éclater leur joie en voyant Julien Coindet inscrire un troisième but dans les arrêts de jeu. Obtenue contre une équipe des Girondins de Fabelli pas récompensée de ses efforts, la victoire 3 - 1 était néanmoins accueillie avec le sourire car elle venait après une inquiétante série de défaites. On espère maintenant que c'est une série de victoires qui va s'inscrire au tableau, mais les prochains adversaires des Hérissons ne seront sûrement pas d'accord !
Un petit commentaire ?
Les Ours Blancs ont la dent dure ! 23/08/2023 
Au moment d'aborder le tournant de la saison, les Hérissons se réjouissaient d'affronter le FC Gontran OP car les deux clubs sont amis et se respectent : en effet, les Ours Blancs font partie depuis longtemps de la joyeuse Fédération des Zanimos. Au match aller disputé sur la banquise, les intrépides Hérissons s'apercevaient que leurs piquants n'allaient pas suffire à protéger leur but des assauts adverses et ils ne pouvaient même pas s'en servir de crampons pour éviter de glisser sur la glace, sauf à vouloir jouer sur le dos.... autant dire que les joueurs locaux n'ont pas tardé à affirmer leur domination en inscrivant deux buts avant la pause et en récidivant après le retour des vestiaires. Roulés en boule autour du terrain, les supporters étaient heureux de voir Stéphane Poirot réduire l’écart en réalisant quelques superbes gestes sur l’aile droite avant de conclure d’un tir magnifiquement placé, mais ça ne changeait rien à l'affaire : la défaite 1 - 4 ne douffrait aucune contestation. Au retour, les tribunes du Jardin des Hérissons étaient clairsemées car certains supporters avaient décidé de suivre le manager du club au Festival Motocultor mais ça n'empêchait pas les deux équipes de se donner à fond


pour offrir un beau spectacle. Une fois encore, les Ours Blancs marquaient rapidement à deux reprises, mais Gildas Vanesse et Jérémie Paillart parvenaient à égaliser et Frédéric Le Goff bataillait ferme devant son but (notre photo) pour essayer de maintenir ce score. Malgré ses efforts, les visiteurs inscrivaient un troisième but avant que Julien Coindet n'égalise à la suite d’une action au centre du terrain et on commençait à se dire qu'un score de parité serait un bon résultat, mais les redoutables Ours Blancs trouvaient encore la faille à deux reprises en fin de match. Défaits 3 - 5 au terme d'un match spectaculaire et disputé dans un très bon esprit, les Hérissons savent maintenant qu'il leur faudra batailler ferme pour éviter les barrages !
Un petit commentaire ?
On n'y comprend plus rien ! 07/08/2023 
On sait que le football est parfois fait de surprises, mais un minimum de logique au niveau des résultats n'est pas superflue pour éviter de décourager les supporters.... en se déplaçant sur le terrain des Girondins de Fabelli, les Hérissons savaient qu'ils rendaient visite à une équipe solide et bien regroupée et ils s'attendaient donc à un match compliqué. Le but inscrit d'entrée de jeu par Julien Coindet jetait un froid dans le stade, mais les joueurs locaux jetaient toutes leurs forces dans la bataille et c'est fort justement qu'ils égalisaient en début de seconde période. Les minutes passaient et les Hérissons faisaient le dos rond, étant déjà bien contents de ce résultat, mais Florian Parisseaux montait à l'attaque en toute fin de match pour inscrire le but vainqueur d'un match très équilibré. Acquise contre une équipe girondine qui aurait logiquement mérité un meilleur sort, la victoire 2 - 1 faisait quand même plaisir aux supporters qui garnissaient les tribunes du Jardin des Hérissons le samedi suivant. Au moment de recevoir Le Cabanon FC sous un soleil éblouissant, les Hérissons espéraient profiter de leur forme du moment contre une équipe mal classée, mais rien n'allait se dérouler de façon normale : toutes les occasions de nos amis échouaient systématiquement, comme si un mur invisible empêchait


le ballon d'entrer dans le but adverse. À l'inverse, chaque fois que les visiteurs s'aventuraient dans la moitié de terrain de nos amis, ça se terminait par un but, au grand désarroi de la défense locale. Pour bien enfoncer le clou, le fidèle Jérémie Paillart se blessait en fin de match (notre photo) et devait laisser ses coéquipiers terminer le match sans lui. Un dernier but pour les visiteurs et le match se terminait sur une défaite 0 - 4 qu'on serait bien en peine d'expliquer de façon rationnelle. Après avoir obtenu une victoire assez injuste, les Hérissons subissaient une déroute inexplicable et les observateurs présents dans le stade étaient tous d'accord sur un point: on n'y comprend plus rien !
Un petit commentaire ?
Ça va pas être simple ! 26/07/2023 
Gagner des matches, c'est bien. Perdre des matches, c'est désagréable, mais on l'accepte si on comprend ce qui s'est passé. Par contre, prendre une tôle comme celle reçue sur le terrain de Lyon Normandie, c'est un peu plus difficile à accepter. Qu'on ne s'y trompe pas : les Hérissons auraient accepté sans broncher une défaite sur un score correct car ils savaient que le match allait être difficile. En effet, l'équipe adverse joue bien et bénéficie du soutien d'un public enthousiaste à domicile, ce qui rendait la partie compliquée. Mais pendant cette rencontre, allez savoir pourquoi, rien ne s'est passé comme prévu : il suffisait que le ballon se promène dans la surface de réparation pour que ça se transforme en but, au grand désarroi de Frédéric Le Goff qui ne pouvait que constater les dégâts (notre photo) malgré plusieurs arrêts de grande classe.


Du coup, on aurait presque crié au miracle quand Patrice Séchet réussit à sauver l'honneur à l'heure de jeu, mais la défaite 1 - 5 n'en était pas moins dure à avaler. Une fois rentrés à la maison, les Hérissons se sont pourtant remis au travail car il fallait vite oublier cette péripétie et penser au match suivant. Pour l'occasion, c'est le Mœbius FC qui se présentait sur la pelouse du Jardin des Hérissons et on savait que là encore, la partie serait difficile car cette équipe possède entre autres une défense très solide. Elle allait pourtant se laisser surprendre en tout début de match par le rusé Stéphane Poirot qui trouvait l'ouverture après une belle action sur l'aile gauche, mais les rares possibilités qui se présentaient ensuite se heurtaient à un mur infranchissable. La blessure d'un joueur important n'allait pas arranger les affaires des visiteurs et c'est finalement sur le petit score de 1 - 0 que les Hérissons renouaient avec la victoire. Une lourde défaite suivie d'une courte victoire : malgré les points engrangés, on se dit que si la saison continue à ce rythme, ça va pas être simple d'éviter les barrages !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110