Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 74
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Du grand spectacle au Jardin des Hérissons ! 24/03/2020 
Après la courte défaite chez les Hobbits le samedi précédent, les intrépides Hérissons se sont vite remis au travail sous la houlette de leur coach Fawzi Dimassi afin de bien préparer le déplacement chez les Anguilles car on sait que cette équipe n'a pas son pareil pour se faufiler vers le but adverse. La rencontre démarrait de façon équilibrée et il fallait attendre la ½ heure de jeu pour voir Patrice Séchet ouvrir le score, mais le buteur local ne tardait pas à égaliser. Par la suite, les habiles joueurs locaux étaient bien neutralisés par la défense piquante de nos amis dont le jeu offensif pouvait alors se mettre en place : juste avant la pause, Stéphane Poirot donnait l'avantage à nos amis, puis ce sont Franck Hérisson et Jérémie Paillart qui se chargeaient d'assommer définitivement des Anguilles pourtant valeureuses. Après cette importante victoire 4 - 1 c'est un autre match décisif qui attendait les Hérissons car il s'agissait de recevoir le Dijon FCO et ce n'est pas par hasard que cette équipe occupait pas le fauteuil de leader. Dans un Jardin des Hérissons plein comme un œuf, ce sont d'ailleurs les visiteurs qui marquaient les premiers avant que Jérémie Paillart n'égalise au terme d'un exploit individuel. À la ½ heure de jeu, nouveau but des visiteurs et nouvelle égalisation par Franck Hérisson qui profitait habilement d'une erreur de la défense adverse. Le troisième but du club dijonnais faisait monter la moutarde au nez des Hérissons et, au retour des vestiaires, c'est un Franck Hérisson littéralement déchaîné qui donnait le signal de la révolte. Le buteur breton Yves Le Hegarat plaçait une feinte dont il a le secret (notre photo) pour égaliser, puis les ailiers Patrice Séchet et Stéphane Poirot inscrivaient chacun un but pour bien montrer qu'en plus d'avoir des


piquants, les Hérissons ont des ailes très efficaces. Et c'est donc Franck Hérisson qui posait la cerise sur le gâteau en inscrivant deux nouveaux buts, ce qui lui permettait de compléter un joli triplé. Dans les tribunes, l'ambiance tournait à la folie pure, supporters locaux et visiteurs se mélangeaient pour célébrer le magnifique spectacle que les deux équipes venaient de leur offrir. Au terme d'un match d'anthologie, les Hérissons signaient un magnifique succès 7 - 3 et s'installaient en tête du classement en compagnie de leur adversaire du jour. On ne sait pas combien de temps ils vont y rester, mais une chose était sûre chez tous les observateurs présents : le vrai gagnant de ce match, c'était le football lui-même !
Un petit commentaire ?
Courte défaite chez nos amis aux pieds poilus.... 10/03/2020 
Après un début de saison réussi, les Hérissons voulaient continuer sur leur lancée malgré l'absence de Charles Lantz qui souffrait toujours de sa blessure à la cheville gauche, mais leurs hôtes ne l'entendaient pas de cette oreille : malgré leur petite taille, les joueurs du Hobbit FC sont de redoutables manieurs de ballon, sans doute à cause des longs poils soyeux qui protègent le dessus de leurs pieds. On en avait la preuve avec la rapide ouverture du score par leur buteur maison Jérôme Colle mais les Hérissons ne paniquaient pas et serraient le jeu jusqu'à la pause pour empêcher le score de s'aggraver. Mieux : à l'heure de jeu, ils égalisaient par Yves Le Hegarat qui se faufilait dans la défense locale, puis ils prenaient l'avantage grace à Patrice Séchet qui exploitait une erreur de cette même défense. On commençait à entrevoir un succès inattendu, mais les Hobbits refusaient de lâcher prise et leur buteur se déchaînait dans le dernier quart d'heure : en inscrivant deux buts coup sur coup, il infligeait aux Hérissons une défaite 2 - 3 avant d'aller arroser la victoire avec ses coéquipiers (notre photo) dans la taverne la plus proche. Un peu dépités par ce revers mais désireux de se rattraper devant leur


public, les Hérissons étaient très motivés en entrant sur la pelouse du Jardin des Hérissons et c'est le malchanceux AS Angelu qui allait en faire les frais. Malgré un temps couvert, nos amis allaient faire une démonstration de football offensif en choisissant de passer par les ailes pour contourner la solide défense des visiteurs, ce qui allait leur permettre de donner du travail au brave préposé au tableau d'affichage. Les buteurs Yves Le Hegarat et Samir Ben Slimene inscrivaient chacun un but, ce qui incitait le toujours vaillant Xavier Lèbre à en faire autant, mais c'est Nathanaël Roblot qui allait se mettre en évidence : en signant un superbe triplé, l'ancien élève de la prestigieuse École des Petits Hérissons faisait une nouvelle fois la preuve de son talent. Ce large succès 6 - 0 permettait aux Hérissons de se replacer dans la course au titre et il va maintenant falloir continuer dans cette voie !
Un petit commentaire ?
Ça commence plutôt bien ! 26/02/2020 
Après avoir digéré la déception qui s'abat sur tous les clubs relégués, les Hérissons n'ont pas tardé à se remettre au travail et le coach Fawzi Dimassi leur avait préparé un programme de remise en forme aux petits oignons. Nos amis étaient donc fin prêts au moment de rendre visite à Saint-Romans mais ils avaient une drôle de surprise en arrivant sur place : abandonnés par leur manager, les joueurs du club local étaient aux abonnés absents. Un peu dépités car ils auraient préféré jouer, les Hérissons prenaient donc le chemin du retour avec une victoire 5 - 0
par forfait dans la poche. Ayant obtenu les trois points sans faire le moindre effort, ils profitaient de ce coup du sort pour parfaire leur technique individuelle, à l'image de Nathanaël Roblot qui travaillait sa maîtrise du ballon (notre photo) dans les rues de son quartier. La semaine suivante, ils recevaient donc le RC Candyfoot en ayant l'avantage d'une journée de repos de plus que le club adverse, ce qui allait peser lourd dans la balance : en effet, nos amis étaient en pleine forme au moment d'entrer sur la pelouse du Jardin des Hérissons et ce sont les malchanceux visiteurs qui allaient en faire les frais. Formés dans la fameuse École des Petits Hérissons les intrépides Yves Le Hegarat et Nathanaël Roblot allaient inscrire un but chacun tandis que Franck Hérisson s'offrait un joli doublé. Rapidement dépassés malgré leur courage, les visiteurs devaient baisser pavillon devant la maitrise offensive des Hérissons et ces derniers empochaient une victoire 7 - 0 qui leur faisait du bien au moral. La saison démarrait donc sur les chapeaux de roues et on espère évidemment qu'elle se poursuivra de cette façon, mais nos futurs adversaires ne l'entendent certainement pas de cette oreille !
Un petit commentaire ?
Une fin de saison en roue libre 28/01/2020 
Assurés d'être relégués avant même de disputer les derniers matches de la saison, les Hérissons ne cachaient pas leur déception en voyant que leurs efforts n'avaient pas été récompensés et c'est avec une mine abattue qu'ils rendaient visite à un Opiom décidément bien corsé. Dominés au milieu du terrain et tenus en échec par une défense coriace, nos amis erraient comme des âmes en peine sur la pelouse et les attaquants adverses en profitaient pour concrétiser leurs occasions. Si on y ajoute la sortie sur blessure du vaillant Jean-Luc Point en première période (notre photo) on comprendra aisément qu'il s'agit d'un match à oublier très rapidement et la défaite 0 - 6 qui s'affichait au tableau ne souffrait aucune contestation. Dans les jours qui suivirent, le coach Fawzi Dimassi se livrait à un solide remontage de bretelles et son travail portait ses fruits car c'est avec une farouche envie de jouer que les Hérissons abordaient le dernier match de la saison. Face à un FC Tnemelc lui aussi relégué, le spectacle allait être de qualité et les spectateurs du Jardin des Hérissons se voyaient offrir un joli festival


de buts. La rapide ouverture du score des visiteurs était rapidement suivie d'une égalisation signée Franck Hérisson avant de voir l'intenable Daniel Quénard s'offrir un doublé en quelques minutes : une bien jolie récompense pour un joueur dont la fidélité au club ne s'est jamais démentie depuis ses débuts dans la légendaire École des Petits Hérissons il ya déjà quelques saisons. Par la suite, il fallait attendre le dernier quart d'heure pour voir le préposé au tableau d'affichage s'affoler : deux buts des visiteurs étaient suivis par des réalisations signées Thomas Bally et Patrice Séchet et on pensait que le score en resterait là, mais les joueurs adverses marquaient encore avant que Charles Lantz ne mette un point final à un match complêtement fou. Sous les acclamations d'un public toujours aussi enthousiaste malgré la relégation, les Hérissons bouclaient leur saison par un beau succès 6 - 4 et la qualité du jeu proposé laissait entrevoir de jolies possiblités pour la saison prochaine mais ça, c'est une autre histoire....
Un petit commentaire ? (1)
On y a cru jusqu'au bout ! 15/01/2020 
Au moment d'escalader les dernières marches de la saison, les Hérissons savaient que seul un miracle pourrait les sauver de la relégation. La première étape les invitait à rendre visite au Corcelles United et on put rapidement juger de leur détermination car ils inscrivaient deux buts en première période par l'intenable Daniel Quénard et Charles Lantz contre un seul pour leurs adversaires. Après le repos, on assistait au même scénario avec Jérémie Morel et Daniel Quénard dans les rôles des buteurs, ce dernier nous gratifiant même d'un magnifique ciseau retourné qui lui valait les applaudissements du stade tout entier. Le dernier quart d'heure voyait les joueurs locaux réduire l'écart à deux reprises, mais trop tard pour empêcher les Hérissons de l'emporter 4 - 3 et de commencer à croire au miracle. Le samedi suivant, il ne restait plus une place de libre dans le Jardin des Hérissons et le ciel nuageaux n'empêchait pas l'ambiance des grands jours de s'installer dans les tribunes. Forts de leur statut de leader, les Julots Boys ouvraient rapidement le score mais Charles Lantz ne tardait pas à égaliser, puis c'est Frank Hérisson qui marquait d'un tir tendu (notre photo) dans un euphorie impossible à décrire. Piqués au vif, les visiteurs égalisaient dans la foulée au terme d'une magnifique action


collective, mais il était écrit que les Hérissons devaient regagner les vestiaires en menant au score : après avoir obtenu un penalty, Daniel Quénard se faisait justice lui-même et soulevait un tonnerre d'applaudissements. En seconde période, les Julots Boys montraient que leur place de leader ne devait rien au hasard et ils privaient nos amis de ballons, ce qui leur permettait d'égaliser une nouvelle fois à l'heure de jeu. Le tenace Thomas Bally tentait bien de marquer à son tour, mais la barre transversale en décidait autrement et ce sont finalement les visiteurs qui avaient le dernier mot en inscrivant le but victorieux dans les dix dernières minutes. Finalement défaits 3 - 4 après avoir mené un combat homérique contre un adversaire vraiment trop fort, les Hérissons devaient accepter la relégation mais on ne pourra rien leur reprocher sur les dernières journées car ils ont lutté avec une vaillance peu commune. Du reste, le public du Jardin des Hérissons ne s'y trompait pas et les acclamait longuement à la fin du match pour les remercier du magnifique spectacle offert. On y aura vraiment cru jusqu'au bout !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91