Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Pas très logique, tout ça.... 28/09/2017 
Une fois remis sur le chemin du succès, les Hérissons espéraient bien s'y maintenir à l'occasion du match à domicile contre les Gonzales et le public avait répondu présent au Jardin des Hérissons malgré un ciel nuageux. Comme d'habitude, le trio d'attaque se mit à assiéger le but adverse et le gardien des visiteurs eut à plusieurs reprises l'occasion de montrer son talent. Le remuant Samir Ben Slimene se voyait refuser un penalty, puis c'est Florent Charretier qui voyait son tir heurter la barre transversale alors que le gardien était battu. Fort heureusement, Stéphane Blondin venait de profiter d'une des rares erreurs de la défense adverse pour ouvrir le score, mais toutes ces occasions ratées avaient un goût amer et on espérait que la chance allait tourner en seconde période. Un but de Xavier Lèbre à l'heure de jeu semblait confirmer ces espoirs mais, malgré plusieurs autres tentatives, plus rien n'allait être marqué. Comble de malchance, on voyait Florent Charretier sortir sur une civière à quelques minutes du coup de sifflet final. La victoire 2 - 0 faisait tout de même plaisir mais on se disait qu'un score aussi léger manquait un peu de logique. Le match suivant permettait aux Hérissons de rendre visite à leurs vieux amis du Montélimar Nougat Racing et les deux équipes étaient contentes de se retrouver, une joie qui se concrétisait sur le terrain par un match très agréable à suivre. Les supporters qui n'avaient pas trouvé de place dans les tribunes pouvaient suivre la rencontre à la télévision (notre photo) grace à l'amabilité d'un commerçant local qui avait placé un récepteur dans sa vitrine. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'allaient pas être déçus du spectacle :


Stéphane Blondin ouvrait le score avant que le fidèle Albert Daguet ne double la mise. Poussés par un public enthousiaste, les vaillants Nougats parvenaient à égaliser avant le repos et la seconde période allait être tout aussi spectaculaire que la première. Au terme d'un belle montée, Jérémie Morel redonnait l'avantage aux Hérissons et un nouveau but signé Albert Daguet permettait de creuser l'écart. Formé au club et déterminé à y rester toute sa carrière malgré la rude concurrence en attaque, le sympathique attaquant trouvait là une belle récompense. Les joueurs locaux refusaient de céder et réduisaient à nouveau l'écart mais ils ne parvenaient pas à obtenir une égalisation qui aurait été pourtant méritée au vu du match. La victoire 4 - 3 sonnait donc de façon bizarre pour les Hérissons qui estimaient que leurs amis les Nougats auraient bien mérité le partage des points, mais chacun sait que le football n'est pas toujours logique et ces deux rencontres venaient de le prouver. On espère maintenant que ça n'arrivera pas trop souvent à l'avenir....
Un petit commentaire ? (1)
On repart à zéro.... ou presque ! 13/09/2017 
Après avoir été une nouvelle fois victimes de l'épreuve des barrages, les Hérissons décidaient de procéder à quelques changements pour repartir du bon pied. On opérait tout d'abord un changement de ligue pour affronter de nouveaux adversaires, puis c'est Philippe Fouquet qui échangeait sa place sur le banc avec son adjoint Fawzi Dimassi pour perpétuer la tradition du jeu offensif. Certaines choses restaient à l'identique, par exemple l'excellente pelouse du Jardin des Hérissons comme pouvaient le constater les officiels fédéraux (notre photo) venus arpenter le terrain avant le coup d'envoi de la saison. Les nombreux supporters qui se pressaient dans les tribunes pour recevoir le club adverse nommé Olympique de Kolmar allaient pourtant avoir une surprise pas très agréable. Les visiteurs ouvraient le score mais Charles Brunet égalisait rapidement avant que les Hérissons n'encaissent un second but et c'est alors que Stéphane Blondin se faisait bêtement expulser après un geste brutal envers un joueur adverse. Privés


d'un membre de leur fameux trio d'attaque, les Hérissons parvenaient quand même à égaliser une nouvelle fois grace à Samir Ben Slimene mais ils ne pouvaient empêcher les visiteurs d'inscrire le but vainqueur à un quart d'heure de la fin. Dépités par cette défaite 2 - 3 mais décidés à réagir rapidement, nos amis allaient montrer un visage bien différent sur le terrain du FC Pisseloteux et en un quart d'heure, Samir Ben Slimene et Florent Charretier avaient plié l'affaire. Ensuite, on assistait à un match beaucoup plus équilibré et si les occasions se succédaient de part et d'autre, c'était sans succès. En fin de rencontre, la fatigue se faisait sentir chez les joueurs locaux et les rusés Charles Brunet et Thomas Félix en profitaient pour marquer à leur tour. C'est donc avec une large victoire 4 - 0 que les Hérissons rentraient à la maison et chacun se disait que la saison serait peut-être aussi longue que les précédentes, mais elle sera certainement aussi passionnante !
Un petit commentaire ? (1)
Un titre presque inespéré ! 15/08/2017 
Après la leçon de football reçue de la part des Loups récemment, les Hérissons commençaient à douter de la possibilité de conquérir le titre mais le coach Philippe Fouquet leur a vite remis les idées dans le bon sens. Les premiers à ressentir les effets de ce changement furent les Dragons de Olimpija Ljubljana qui se battent avec courage pour éviter la relégation, mais ce derby zanimo allait rapidement tourner au vinaigre pour eux. Après qu'ils aient ouvert le score, ils allaient en effet subir la folie offensive de leurs visiteurs et l'inévitable Florent Charretier allait une nouvelle fois s'illustrer en signant un superbe triplé. Son compère du milieu Xavier Lèbre s'offrait pour sa part un joli doublé et malgré leurs efforts, les Dragons ne pouvaient que constater les dégats : au coup de sifflet final, les Hérissons rentraient à la maison avec une victoire 7 - 2 qui faisait du bien au moral et surtout à la différence de buts. La dernière journée de la saison allait montrer que cet élément n'était pas à prendre à la légère car ils recevaient le leader Ajax Normandie et une simple victoire ne suffisait pas à les remettre sur le fauteuil de leader, il fallait en plus remonter une différence de buts défavorable. Conscients de l'enjeu, les supporters avaient fait le déplacement en masse (notre photo) et il ne restait plus une place disponible dans les tribunes du Jardin des Hérissons au moment du coup d'envoi. Autant dire


que l'ambiance était torride malgré la pluie battante et c'et un déluge d'applaudissements qui salua l'ouverture du score par Romain Thomas après un quart d'heure de jeu. Décidés à ne pas laisser l'adversaire poser son jeu, les Hérissons se ruaient à l'attaque et, pour ne pas changer, c'est Florent Charretier qui doublait la mise dans une ambiance de folie avant que Xavier Lèbre n'ajoute sa petite touche personnelle juste avant la pause. Après le repos, les deux équipes se livraient à une débauche d'efforts pour faire pencher la balance d'un coté ou de l'autre mais l'expulsion d'un de leurs joueurs n'allait pas aider l'équipe visiteuse et, en toute fin de rencontre, c'est Jean Melle qui ajoutait la cerise finale sur un gâteau déjà fort savoureux. Au terme d'une saison palpitante et pleine de suspense, les Hérissons pouvaient enfin ajouter une nouvelle pièce à leur collection de trophées et la fête allait se poursuivre fort tard dans les bars de supporters.... mais le coach Philippe Fouquet rappelait fort à propos qu'il reste un match de barrages à disputer avant de pouvoir se réjouir une bonne fois pour toutes !
Un petit commentaire ?
Croqués par les Loups ! 01/08/2017 
Bien partis pour jouer le titre, les Hérissons savent pourtant que rien n'est décidé avant la fin de la saison et leur dernier déplacement en date est venu en apporter la confirmation. Au moment de rendre visite aux redoutables Loups de l'Asgard dans leur tanière, chacun avait encore en mémoire le match aller ponctué par l'irruption de la sympathique mascotte adverse sur la pelouse et cette fois, on espérait qu'elle allait se contenter d'assister au match depuis les tribunes. Le public ne tardait pas à applaudir les joueurs locaux car ils ouvraient rapidement le score mais Romain Thomas montait à l'assaut de la cage adverse pour égaliser d'une belle reprise de la tête. On assistait ensuite à de belles occasion de part et d'autre mais les Loups se montraient plus efficaces que les Hérissons et ils reprenaient l'avantage avant de se détacher nettement. Malgré leurs efforts, nos amis butaient sur une défense coriace (notre photo) et ils ne pouvaient rien faire contre l'énorme volonté adverse. Au terme d'un match intense, ils devaient s'incliner 1 - 4 contre des Loups qui avaient clairement la dent trop dure pour eux et,


du même coup, ils perdaient leur place de leader. Un peu dépités, ils étaient conscients qu'ils devaient une revanche à leurs supporters et c'est l'équipe de 93B4 qui allait en faire les frais. Pour l'occasion, le Jardin des Hérissons était bien rempli malgré un ciel nuageux mais le préposé au tableau d'affichage devait attendre un peu avant de se mettre au travail car les visiteurs opposaient une farouche résistance. Pourtant, les efforts des Hérissons finissaient par payer et Sébastien Petiot trouvait la faille dans la défense adverse pour ouvrir le score, rapidement imité par les inévitables Stéphane Blondin et Florent Charretier juste avant la pause. Après le repos, les visiteurs voyaient leurs efforts récompensés par un but mais ça ne changeait pas la physionomie de la rencontre et Marc Francisco faisait admirer son jeu de tête en inscrivant un nouveau but. Histoire de bien se placer au classement des buteurs, les duettistes Stéphane Blondin et Florent Charretier ajoutaient un but chacun pour porter le score final à 6 - 1 devant un public enthousiaste. La lutte pour le titre était relancée mais il faudra maintenant un sacré concours de ciconstances pour que les Hérissons ajoutent un trophée dans leur vitrine....
Un petit commentaire ?
Les Hérissons ont de la ressource ! 20/07/2017 
Quand on joue le titre, les occasions de marquer des points facilement ne sont pas nombreuses et il vaut mieux ne pas les laisser passer. Opposés à une équipe de Kyofu abandonnée par son manager, les Hérissons ont montré qu'ils ne sont pas du genre à sous-estimer un adversaire et leur jeu offensif a fait la preuve de son efficacité. Dans un Jardin des Hérissons écrasé sous la chaleur estivale, nos amis ont empilé les buts sans rencontrer de difficultés et on notera juste que les compères Florent Charretier et Samir Ben Slimene ont inscrit chacun un triplé. Pour le reste, le score final 10 - 0 permettait aux Hérissons de soigner leur différence de buts, ce qui peut avoir son importance comme on le verra un peu plus loin. Le match suivant promettait d'être d'une autre sorte car l'équipe de Miramas Dream Team avait une revanche à prendre, et pour cause : le match aller, on s'en souvient, avait été remporté par forfait par nos amis car leurs visiteurs ne s'étaient pas présentés sur la pelouse. Devant leurs supporters déchaînés, ils n'ont pas commis la même erreur et les deux formations étaient au complet au moment d'entrer


sur le terrain (notre photo) sous la conduite du trio arbitral. Pendant toute la première période, les joueurs locaux allaient étouffer les Hérissons et ne leur laissaient guère l'occasion de déployer leur jeu. Leur ligne d'attaque faisait mouche à trois reprises et il fallait une superbe inspiration de Sébastien Petiot pour réduire l'écart juste avant la pause, ce qui permettait d'entretenir un peu l'espoir. Dans un cas comme ça, on sait qu'on peut compter sur le terrible trio d'attaque des Hérissons et, une fois encore, on allait constater qu'ils ne renoncent jamais : un peu avant l'heure de jeu, c'est l'intenable Florent Charretier qui réduisait l'écart après avoir perforé la défense centrale adverse. Les occasions se succédaient ensuite de part et d'autre et les deux gardiens en profitaient pour faire admirer leur talent. On se dirigeait vers une courte défaite quand un centre anodin, venu de l'aile gauche, resta un peu trop longtemps dans la surface locale.... il n'en fallait pas plus à Florent Charretier pour se jeter dessus et égaliser dans un silence de cathédrale. Le match nul 3 - 3 faisait le bonheur de Philippe Fouquet et de tout son staff car il permettait aux Hérissons de se maintenir en tête du classement grace à une meilleure différence de buts. La fin de saison promet d'être pleine de suspense et personne ne s'en plaindra !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80