Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























On aura besoin d'un miracle ! 13/04/2017 
Plus la fin de saison approche et plus les Hérissons croient que seul un coup du destin pourrait les sauver. Cette idée peut aisément se comprendre quand on voit à quel point leurs efforts sont mal récompensés et le match à domicile contre les Prédateurs n'a fait que confirmer cette impression. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli malgré la pluie, nos amis ont été saisis à la gorge d'entrée de jeu et ils avaient beau multiplier les efforts, le ballon semblait les fuir. Au contraire, les visiteurs n'avaient qu'à s'en approcher pour qu'il se précicpite au fond des filets et le malchanceux Wandifing Diallo ne pouvait que retarder l'échéance. Arrivés à la pause avec trois buts de retard, les Hérissons avaient droit à un sévère remontage de bretelles par leur coach Philippe Fouquet et au moment de revenir sur la pelouse (notre photo) ils arboraient un air motivé qui en disait long sur leurs intentions. Leurs efforts allaient enfin être récompensés avec un but signé Stéphane Blondin et leur habileté tactique se concrétisait ensuite par deux


autres buts inscrits par Thomas Félix et Marc Francisco qui montraient à cette occasion que les ailiers savent aussi se changer en buteurs. Le public avait beau pousser, plus rien n'était inscrit et il fallait se contenter de ce match nul 3 - 3 qui n'arrangeait personne, d'autant plus qu'un déplacement périlleux était au programme de la semaine suivante. En effet, il s'agissait de rendre visite à un US Puissalicon assez revanchard après la défaite du match aller et bien déterminé à laver l'affront. Épuisés par les efforts consentis à domicile, les intrépides Hérissons n'avaient plus que leur bonne volonté à opposer aux joueurs locaux et ce n'était hélas pas suffisant. Le rusé Marc Francisco permettait de sauver l'honneur en reprenant de la tête un corner bien tiré par Florent Charretier mais c'était la seule éclaircie dans ce match. Les joueurs adverses faisaient preuve de détermination et comme la réussite était de leur coté, le score final 1 - 7 n'était pas vraiment exagéré. La relégation pointe donc son nez en direction des Hérissons et pour lui échapper, ces derniers savent qu'ils auront besoin d'un miracle, mais ce miracle aura-t-il lieu ?
Un petit commentaire ?
Une bouffée d'oxygène.... 31/03/2017 
....mais guère plus : c'est ce qu'ont reçu les Hérissons lors de ces dernières journées. Le match à domicile contre les Chattes Noires s'annonçait délicat après les défaites précédentes et le temps nuageux n'arrangeait rien. Et pourtant, malgré la mauvaise passe traversée par le club, les supporters étaient venus en nombre aux guichets du Jardin des Hérissons pour acheter leurs tickets (notre photo) et assister au match. En première période, plusieurs occasions étaient à signaler mais seul Florent Charretier parvenait à glisser le ballon au fond des filets adverses, pour la plus grande joie de ses admirateurs. Un peu après la reprise, son compère Samir Ben Slimene se faisait un plaisir de l'imiter après une belle action collective. C'est à ce moment que les Chattes Noires décidaient de se révolter et il ne leur fallait que quelques minutes pour réduire l'écart avant d'égaliser dans un silence glacial. On pensait que la malédiction qui pèse


sur les Hérissons depuis le début de la saison allait encore frapper, mais nos amis puisaient dans leurs dernières ressources pour assiéger le but adverse et c'est finalement Sébastien Petiot qui inscrivait le but du 3 - 2 à un quart d'heure de la fin. Arrachée de haute lutte, cette victoire était saluée par un public enthousiaste et cette bouffée d'oxygène permettait à chacun de respirer un peu mieux, mais le match suivant allait ramener tout le monde à la réalité. En déplacement sur le terrain du FC Istres 13 dans un stade plein à craquer, les vaillants Hérissons n'allaient pas peser bien lourd face à l'armada adverse. Les efforts de Wandifing Diallo ne faisaient que retarder l'échéance et la maitrise des joueurs locaux ne tardait pas à se concrétiser au tableau d'affichage. Un peu après l'heure de jeu, c'est encore Florent Charretier qui permettait de sauver l'honneur mais la défaite 1 - 6 était quand même lourde à digérer. Plus la saison avance et plus les chances de se maintenir s'amenuisent mais les Hérissons restent déterminés à jouer le jeu jusqu'au bout. Reste à savoir si ce sera suffisant....
Un petit commentaire ? (1)
La dégringolade continue ! 15/03/2017 
Quand rien ne veut fonctionner, même les efforts les plus méritoires ne servent à rien : voilà le constat qu'ont pu faire les Hérissons après le tournant de la saison. On pensait pourtant que recevoir le dernier dans un Jardin des Hérissons bien rempli serait l'occasion de renouer avec la victoire, mais la désillusion fut terrible. Après la rapide ouverture du score par les visiteurs, c'est le poteau qui empêchait Stéphane Blondin d'égaliser alors que le gardien du FC Illimited était battu et à partir de là, tout allait s'enchaîner dans le mauvais sens. Ne s'avouant pas vaindu, Stéphane Blondin finissait par trouver le cadre mais les visiteurs ne tardaient pas à reprendre l'avantage. Et puis, un peu avant la pause, un coup terrible allait s'abattre sur nos amis : en moins d'une minute, ce sont Wandifing Diallo et Charles Brunet qui sortaient sur blessure et le jeu des Hérissons se trouvait fortement perturbé. Un quart d'heure avant la fin, Samir Ben Slimene pensait avoir fait le plus difficile en égalisant mais les joueurs adverses trouvaient le moyen d'inscrire un autre but et c'est sur le score de 2 - 3 que se terminait le match. Un peu perturbés par ce revers, ce qui peut se comprendre, les Hérissons ne savaient


pas trop à quoi s'attendre pour le match retour et le jeune Arnaud Chouteau n'était pas très rassuré en testant le ballon (notre photo) dans le tunnel qui mène à la pelouse. On allait vite comprendre qu'il avait raison de s'inquiéter : dès que le ballon arrivait dans les pieds des joueurs adverses, ça faisait un but et les efforts des Hérissons n'y changeaient strictement rien. La possession de balle était équitablement partagée mais aucun occasion n'en sortait du coté des Hérissons alors que leurs adversaires n'avaient qu'à taper dans le ballon pour marquer. Plus personne ne comprenait ce qui se passait et si le courageux Sébastien Petiot sauvait l'honneur en fin de match, c'est parce qu'il ne restait vraiment rien d'autre à sauver. Lourdement défaits sur le score de 1 - 7 sans avoir pu faire quoi que ce soit, les Hérissons se demandent maintenant si il ne vaudrait mieux pas accepter la relégation et attendre la saison prochaine pour avoir enfin le droit de jouer....
Un petit commentaire ?
Un début de réaction.... 01/03/2017 
Parfois, un match échappe à votre entendement et vous avez beau le retourner dans tous les sens, aucune explication rationnelle ne vous vient à l'esprit.... c'est ce qui est arrivé récemment aux Hérissons lors de leur match contre le FC Istres 13 en ligue. Sur le papier, la rencontre paraissait équilibrée et on espérait que le public du Jardin des Hérissons ferait la différence, mais rien ne s'est passé comme prévu. Malgré le travail fourni à l'entrainement, rien n'a fonctionné et les malheureux Hérissons semblaient perdus dans un stade beaucoup trop grand pour eux (notre photo) et surtout contre un adversaire impossible à arrêter. Poussés par une volonté de jouer, nos amis ont inscrit deux buts par Thomas Félix et Florent Charretier mais pour le reste, c'est comme si un sort contraire s'acharnait sur eux et la défaite 2 - 5 avait un goût vraiment amer. Une fois la déception digérée, le coach Philippe Fouquet remettait tout le


monde au travail et il annonçait du mieux pour le déplacement sur le terrain des Chattes Noires le samedi suivant. Et en effet, on allait voir de nettes améliorations dans la circulation du ballon aussi bien que dans le geste défensif. Toujours aussi rapide, le vif ailier Marc Francisco ouvrait d'ailleurs le score et mettait le feu dans la défense adverse. Hélas pour des Hérissons volontaires, les joueurs adverses savent également jouer au ballon et devant un public en liesse, ils égalisaient avant de prendre un net avantage avant la pause. Par la suite, ils contrôlaient le milieu du terrain pour consolider leur succès et le but inscrit sur penalty par Florent Charretier à l'heure de jeu venait remettre un peu de suspense mais le score ne bougeait plus. Battus 2 - 3 après avoir bien lutté, les Hérissons pouvaient s'estimer satisfaits des progrès qu'ils venaient de montrer mais il reste maintenant à convertir ce travail en points au classement car la zone de relégation va être difficile à fuir cette saison....
Un petit commentaire ?
Vraiment pas simple ! 14/02/2017 
Après deux défaites en autant de matches, la saison était mal lancée pour les Hérissons et il fallait réagir sans tarder pour se replacer dans la course au maintien. Le coach Philippe Fouquet avait remotivé ses troupes et le match à domicile contre US Puissalicon allait permettre de constater quelques progrès dans le jeu, pour la plus grande joie des supporters qui s'étaient massés dans les tribunes du Jardin des Hérissons malgré le temps couvert. Dès l'entame du match, Florent Charretier débloquait son compteur de buts et son compère Samir Ben Slimene se faisait un plaisir de doubler la mise un peu avant le repos. La sortie sur blessure du vaillant Alexandre Matéos gâchait un peu la fête mais Sébastien Petiot rassurait tout le monde en tenant sa place avec sérieux et application. Aux environs de l'heure de jeu, Jean Melle aggravait le score avant que Stéphane Blondin ne marque à son tour après un éblouissant slalom (notre photo) dans la défense adverse. Les visiteurs n'ayant jamais renoncé,


ils sauvaient l'honneur de façon méritée mais la victoire 4 - 1 des Hérissons ne laissait pas de place au doute.... c'est du moins ce qu'on croyait jusqu'au match suivant. En visite chez des Prédateurs qui n'avaient pas encore marqué le moindre point, nos amis espéraient profiter de leur bonne forme du moment pour engranger une victoire supplémentaire, mais c'est une bien étrange spectacle qui attendait les quelques supporters qui avaient fait le déplacement. Incapables de mettre leur jeu en place et totalement apathiques, les Hérissons se retrouvaient rapidement avec un retard de deux buts et la réaction d'orgueil de Samir Ben Slimene ne pouvait masquer l'indigence de leur jeu. Après la pause, les joueurs locaux ajoutaient un but et contrôlaient ensuite le ballon avec facilité jusqu'au coup de sifflet final. Battus 1 - 3 sans avoir pu réagir ou presque, les Hérissons commençaient à se rendre compte que la course au maintien sera tout sauf une partie de plaisir et même les plus optimistes des supporters s'accordaient à dire que ça ne serait vraiment pas simple....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80