Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 87
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Les matches se suivent.... 13/06/2022 
....et ne se ressemblent pas : voilà ce que doivent se dire les Hérissons alors que la fin de la saison approche à grands pas. Toujours en course pour le titre, ils avaient l'occasion de prendre l'ascendant sur un de leurs concurrents directs en recevant Baugy 60 dans un Jardin des Hérissons plein comme un œuf malgré le ciel nuageux. Malchanceuse au match aller, cette équipe voulait montrer son vrai niveau de jeu et, malgré un but inscrit par Yves Le Hegarat après un quart d'heure, elle y parvenait plutôt bien. Pendant une heure, les deux formations faisaient jeu égal et les spectateurs appréciaient à leur juste valeur les mouvements collectifs qui se succédaient de part et d'autre. La sortie sur blessure de Stéphane Poirot entamait le moral de ses coéquipiers, mais le jeune Mathias Lardon, entré à sa place, ne tardait pas à se mettre en évidence en déposant le ballon sur la tête de Charles Lantz et ce dernier doublait l'écart. On sentait que la victoire était à portée de piquants, mais les joueurs de Baugy 60 continuaient de lutter avec vaillance et ils étaient récompensés en inscrivant deux buts coup sur coup dans le dernier quart d'heure. Le temps de remettre le ballon en jeu et le chef d'orchestre Julien Coindet donnait un coup de baguette : il se faufilait dans la défense adverse et trompait le gardien pour donner un avantage décisif aux Hérissons. Plus rien ne sera marqué et c'est


une courte mais précieuse victoire 3 - 2 qui s'affichait le lendemain dans le "Qui-Pique" pour la plus grande joie de ses lecteurs (notre photo) qui voyaient nos amis en tête du classement. Mais cette joie était de courte durée car le samedi suivant, les Last Action Heros montraient à leurs supporters qu'il fallait aussi compter sur eux et les Hérissons étaient dominés dans tous les secteurs du jeu. Malgré leur volonté de jouer, ils subissaient la loi des joueurs locaux et la défaite 0 - 3 qui sanctionnait ce match était tout sauf imméritée. À dix minutes de la fin, le malchanceux Merlin "Pantelis" Nativel rejoignait Stéphane Poirot à l'infirmerie et les deux compères pouvaient commencer à calculer les chances de tel ou tel club de s'adjuger le titre. On espère bien évidemment que ce sont les Hérissons qui vont s'en emparer, mais cette fin de saison est plus incertaine que jamais !
Un petit commentaire ?
Le suspense est à son comble ! 31/05/2022 
Dans une ligue très disputée, le moindre point vaut de l'or et les Hérissons le savaient en recevant le Génération Platini Team FC dans un Jardin des Hérissons rempli à ras bord. Placée au même niveau que nos amis dans le classement, cette équipe joue bien et pose souvent des problèmes aux équipes adverses, ce qui allait encore être le cas ce samedi. En première période, les deux formations faisaient jeu égal et se créaient plusieurs occasions, mais sans pouvoir conclure, et l'absence de Julien Coindet se faisait cruellement sentir sur le terrain. Après le repos, la défense renforcée des visiteurs continuait son travail de manière encore plus efficace et leurs contres devenaient de plus en plus incisifs. Ce qui devait arriver finit par arriver : en trois coups de massue, ils assommaient les Hérissons sans leur laisser la possibilité de réagir. Malgré tous leurs efforts, nos amis ne parvenaient pas à percer la muraille défensive adverse et ils devaient s'incliner 0 - 3 devant un public dépité. Le samedi suivant, les Hérissons retrouvaient cette même équipe, mais sur leur terrain cette fois, et on assistait avec plaisir au retour de Julien Coindet en attaque : désireux de rattraper le temps perdu à cause d'une blessure, le sympathique chef d'orchestre ne tardait pas à se mettre en action. Pourtant, ce sont les joueurs locaux qui frappaient les premiers en inscrivant rapidement deux buts et on


commençait à craindre que la déroute du match aller ne se reproduise, mais Charles Lantz sonnait la révolte en réduisant l'écart d'un tir bien placé (notre photo) puis c'était au tour de Yves Le Hegarat de faire admirer son talent : à l'heure de jeu, il transformait de façon magistrale un coup franc que n'aurait pas renié l'immense joueur français qui a donné son nom à l'équipe locale. Un peu plus tard, Clotaire Le Bozec montait à l'attaque et plaçait un bon tir qui était repoussé par le gardien, mais Stéphane Poirot surgissait pour reprendre le ballon et le propulser au fond des filets. Les deux équipes continuaient de proposer du beau jeu, pour le plus grand plaisir des spectateurs, mais le score restait inchangé et c'est avec une victoire 3 - 2 que nos amis prenaient le chemin du retour. En écoutant le compte rendu de la journée à la radio, ils apprenaient alors que quatre autres équipes équipes, dont leur adversaire du jour, se retrouvaient avec le même nombre de points qu'eux au classement : voilà qui devrait donner un goût encore plus savoureux à cette seconde partie de saison !
Un petit commentaire ?
Malgré les blessures, la course en tête continue ! 18/05/2022 
Un peu surpris de se retrouver en tête du classement, les Hérissons ont continué de travailler sous la houlette de Julien Borgès en espérant être un peu épargnés par les blessures. Espoir déçu lors du match à domicile contre Last Action Heros : dans un Jardin des Hérissons plein comme un œuf, le malchanceux Julien Coindet sortait au bout d'un quart d'heure de jeu après avoir reçu un tacle sévère. Son remplaçant Merlin "Pantelis" Nativel ne tardait pas à lui rendre justice en ouvrant le score, puis c'est Thomas Bally qui doublait la mise après un beau slalom dans la défense adverse. Mais la poisse continuait de s'abattre sur nos amis et à la demie heure de jeu, c'est Ghyslain Jamain qui devait sortir à son tour sur une civière. Après la pause, Yves Le Hegarat voyait son penalty stoppé par le gardien, mais il se rattrapait un peu plus tard en ajoutant un but après un bon échange de passes sur le côté droit, rapidement imité par Thomas Bally après une attaque sur le côté gauche. Finalement, on en restait à 4 - 0 et deux blessés chez les Hérissons, ce qui ne faisait évidemment pas les affaires du coach. Pour ce déplacement sur le terrain de Baugy 60 et afin de faire tourner un peu l'effectif, Julien Borgès décidait de donner sa chance au jeune Bruno Margerin en attaque. Présent dans les tribunes,


son oncle ne manquait pas l'occasion d'immortaliser ce moment en réalisant un de ses fameux dessins (notre photo) qui provoquait une vague d'hilarité dans les tribunes. Sur la pelouse, le pectacle était également très plaisant : les attaques se succédaient et le public était tenu en haleine, se demandant de quel coté la balance allait finir par pencher. Après plusieurs occasions de part et d'autre, ce sont finalement les Hérissons qui raflaient la mise grace à un but signé Yves Le Hegarat à un quart d'heure du coup de sifflet final. Malgré leurs efforts, les joueurs locaux ne parvenaient pas à égaliser et ils pouvaient légitimement s'estimer déçus, toujours est-il que c'est une courte victoire 1 - 0 qui s'affichait au tableau en faveur de nos amis. La course en tête continue donc pour eux et si l'effectif pouvait être un peu épargné par les blessures lors des prochains matches, on pourrait finir par croire au titre !
Un petit commentaire ?
Un suspense de très haut niveau ! 03/05/2022 
Une fois leur saison lancée, les Hérissons ont continué de travailler en vue du match contre ESSGB 72 car cette équipe, on s'en souvient, leur avait posé pas mal de problèmes lors des saisons précédentes. Dans un Jardin des Hérissons bien rempli, le match démarrait à vive allure et les deux formations se créaient plusieurs occasions. Après une vingtaine de minutes, ce sont les visiteurs qui ouvraient le score en profitant d'une erreur de la défense locale, mais il en fallait plus pour décourager les Hérissons : poussés par un public chaud bouilant, ils égalisaient quelques minutes plus tard par l'intermédiaire de Jérémie Paillart après une jolie feinte qui mettait la défense des visiteurs dans le vent. En seconde période, les deux équipes continuaient de proposer du beau jeu, pour la plus grande joie des spectateurs présents, et les deux gardiens avaient fort à faire pour maintenir ce score de parité. Finalement, on se séparait sur un score de 1 - 1 après une rencontre spectaculaire et jouée dans un très bon esprit. Le samedi suivant, c'est un US Orléans 45 mal en point au classement qui recevait les Hérissons et nos amis n'allaient pas leur permettre d'améliorer leur situation, bien au contraire : après une dizaine de minutes, Thomas Bally s'engouffrait dans la défense locale (notre photo) avant de placer un bon tir qui trompait le gardien adverse. Le score en restait là pendant un long


moment, mais la fin de match allait être pénible pour les joueurs locaux qui voyaient un des leurs expulsé pour un tacle dangereux : déjà auteur d'un but à l'heure de jeu, l'infatigable Yves Le Hegarat signait un joli doublé à quelques minutes de la fin après une attaque sur la droite. Histoire de bien enfoncer le clou, Charles Lantz déboulait sur le côté droit et propulsait le ballon au fond des filets. Le coup de sifflet final de l'arbitre mettait un terme au calvaire d'une équipe orléanaise courageuse mais manquant d'expérience et c'est donc avec un succès 4 - 0 que les Hérissons rentraient à la maison. Une agréable surprise les attendait : par le biais des résultats des aurtes matches, ils se retrouvent en tête du classement, mais quatre autres clubs comptent le même nombre de points et le suspense est donc plus épais que jamais !
Un petit commentaire ?
Un faux pas vite rattrapé 18/04/2022 
Après quelques jours de vacances bien méritées, les Hérissons se sont vite remis au travail sous la houlette de Julien Borgès et ils étaient fin prêts au moment de rendre visite à Thoran pour l'ouverture de la saison. Mais le club local avait lui aussi bien travaillé pendant l'intersaison et ses joueurs prenaient assez nettement l'ascendant sur nos amis. Nos attaquants manquaient de réussite et le vaillant Maxence Dumaine faisait quelques beaux arrêts, mais il ne pouvait empêcher l'ouverture du score un peu avant le repos. Le même schéma se reproduisait en seconde période avec des occasions manquées par les Hérissons et un second but pour Thoran dans le dernier quart d'heure. La qualité de jeu était pourtant là, mais c'est finalement une défaite 0 - 2 qui s'affichait au compteur et nos amis repartaient avec un sentiment de frustration assez pénible. Pour le match suivant, il s'agissait de recevoir le Stade Malherbe Caen et, malgré quelques nuages menaçants, le Jardin des Hérissons avait fait le plein et l'ambiance était festive au moment du coup d'envoi. Les supporters ne tardaient pas à se réjouir car le fidèle Yves Le Hegarat se mettait rapidement en action : quelques minutes


après avoir ouvert le score en conclusion d'une belle attaque sur l'aile droite, l'attaquant breton était fauché dans la surface de réparation adverse. Présent dans les tribunes, notre ami dessinateur reproduisait l'action sur une de ses œuvres (notre photo) tandis que l'arbitre sifflait un penalty que Yves Le Hegarat se chargeait lui-même de transformer. Idéalement lancés, les Hérissons continuaient à développer leur jeu offensif et ils étaient récompensés par deux nouveaux buts avant la pause grâce à Julien Coindet et Thomas Bally. Après le repos, le rythme se ralentissait un peu et les visiteurs en profitaient pour sauver l'honneur d'un coup de tête gagnant sur corner, mais Jérémie Paillart signait un joli doublé dans le dernier quart d'heure pour donner plus d'ampleur à la victoire des Hérissons. Ce net succès 6 - 1 réjouissait les supporters et permettait à nos amis de se replacer au classement, mais le faux pas de la journée d'ouverture indiquait clairement que le travail n'est jamais terminé et cette leçon devra être retenue pour réussir la saison !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110