Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 66
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























La chance sourit aux Hérissons ! 31/03/2016 
Quand on joue le maintien, il faut avoir du talent, de la motivation.... et aussi un peu de chance. Pas forcément vernis au cours de leur longue histoire, les Hérissons ont eu l'agréable surprise de voir le destin leur faire des petits cadeaux lors des deux derniers matches. Cette période chanceuse a commencé avec le voyage à Montauban pour rendre visite au leader de l'époque : contre une équipe plus forte qu'eux, nos amis faisaient le dos rond et ils ont eu la chance de mener deux fois au score grace à un doublé de Thomas Félix mais les joueurs locaux n'ont pas tardé à égaliser avant de prendre l'avantage. On se dirigeait donc tout droit vers une défaite honorable mais les dernières minutes allaient être fatales pour le leader car Romain Thomas plaçait un tir lointain qui laissait le gardien adverse sans réaction. Malmenés au milieu du terrain, les intrépides Hérissons étaient tout heureux de voir le match se terminer sur un score de parité 3 - 3 qui faisait bien leurs affaires. On se disait que ce point précieux allait forcément en appeler d'autres mais on ne se doutait pas qu'ils allaient arriver dès la semaine suivante car le match contre le FC Esa Igelec promettait d'être compliqué. Les sympathiques Rats proposent


en effet un jeu offensif très agréable à suivre mais beaucoup moins agréable à affronter et les Hérissons ont couru après le score pendant plus d'une heure. Heureusement, ils pouvaient compter sur un buteur d'exception en la personne de Samir Ben Slimene : l'ancien élève de la fameuse École des Petits Hérissons faisait une nouvelle fois la preuve de son immense talent en inscrivant un magnifique triplé (notre photo) qui maintenait son équipe à niveau. C'est alors que la chance se manifestait à nouveau : en expulsant un défenseur adverse pour un tacle trop appuyé, l'arbitre déséquilibrait la défense des vaillants petits Rats et ils allaient en payer le prix en fin de match. C'est tout d'abord Marc Francisco qui s'infiltrait pour aller inscrire un but opportuniste avant que Sébastien Petiot ne l'imite dans le dernier quart d'heure. Une nouvelle fois, les intrépides Hérissons avaient bénéficié d'un coup de pouce du destin et ils s'imposaient finalement 5 - 3 après un match qui aura tenu le Jardin des Hérissons en haleine. Deux coups de chance en aussi peu de temps, voilà un régime auquel nos amis n'étaient pas habitués et on se dit qu'il faut en profiter tant que ça dure.... pour combien de temps encore ?
Un petit commentaire ?
Florent Charretier fait parler la poudre ! 17/03/2016 
Une défaite et une victoire, tel était le bilan des Hérissons avant de se rendre sur le terrain de la redoutable AS La Sablière et le test promettait d'être intéressant car cette équipe est solide et procède par contres, une tactique qui met souvent nos amis dans l'embarras. On était donc curieux de voir ce que ça donnerait et on a assisté à un très beau match car les deux équipes se sont procurées un bon nombre d'occasions. Menés deux fois au score, les Hérissons sont revenus par deux fois grace à Samir Ben Slimene et Stéphane Blondin et on espérait les voir ramener au moins un point de ce déplacement mais le dernier but de l'équipe locale leur fut fatal. Le temps pour leur gardien de stopper les dernières offensives de nos amis et le match était plié : cette courte défaite 2 - 3 pouvait paraitre un peu cruelle mais elle était pourtant riche d'enseignements. Le match suivant allait être d'un tout autre genre puisqu'il s'agissait d'affronter le FC Real Britannia un club abandonné par son manager.... autant dire que ses joueurs n'étaient pas spécialement motivés et ils ont d'ailleurs rapidement rendu les armes face


à des Hérissons désireux de soigner leur différence de buts. C'est alors que Florent Charretier décida de se mettre en évidence : dans un Jardin des Hérissons bien rempli, il se mit à empiler but sur but et ce n'est pas la tenue folklorique du gardien adverse (notre photo) qui allait le déconcentrer. Présent dans les tribunes avec ses petits élèves de la fameuse École des Petits Hérissons le légendaire buteur Florent "Super Papy" Hitrik n'en ratait pas une miette et il ne manquait pas de souligner à ses jeunes apprentis les gestes techniques de son successeur. Finalement auteur de six buts dans ce match, une performance que le stade apprécia à sa juste valeur, le virevoltant Florent Charretier n'était pas pour rien dans la large victoire 9 - 1 de son équipe et on lui souhaite maintenant de récidiver aussi souvent qu'il en aura l'occasion !
Un petit commentaire ?
Pas si facile, ce retour.... 03/03/2016 
Après un match de barrages bien négocié (voir la news précédente) les Hérissons se lançaient dans la grande aventure des promus : la course au maintien. Pour commencer, il fallait rendre visite à Sorbiers et la partie s'annonçait rude car cette équipe joue bien en s'appuyant sur un milieu de terrain solide et bien organisé. En première période, nos amis allaient mesurer l'écart qui les sépare de leurs adversaires car ces derniers faisaient le siège du but défendu par Wandifing Diallo et les efforts de notre valeureux gardien ne faisaient que retarder l'échéance.
On était heureux de voir Marc Francisco sauver l'honneur sur un bon centre venu de la gauche, mais ça ne changeait rien à la domination de l'équipe locale. Après la pause, la rentrée de William Goupil ne permettait pas d'éviter la défaite et c'est sur le score de 1 - 5 que les Hérissons s'inclinaient pour leur retour à ce niveau. Les supporters étaient forcément déçus, mais ça ne les empêchait pas de garnir généreusement les tribunes du Jardin des Hérissons pour la venue de Paris Shame Go et chacun espérait forcément une victoire. Le trio d'attaque créait de nombreuses brèches dans la défense des visiteurs pour permettre au reste de l'équipe de s'y engouffrer, une tactique qui ne tardait pas à fonctionner puisque Alexandre Matéos et son acolyte Pierre Burgos marquaient dans le premier quart d'heure. Après le repos, le coach Philippe Fouquet faisait rentrer Sébastien Petiot et le nouveau milieu des Hérissons ne tardait pas à faire admirer sa vivacité (notre photo) en disputant de nombreux ballons dans l'entrejeu. Nos amis allaient profiter de son activité pour inscrire deux nouveaux buts par Xavier Lèbre et Marc Francisco avant l'heure de jeu, puis les visiteurs reprenaient un peu de poil de la bète et sauvaient l'honneur en fin de match. Après le coup de sifflet final, la victoire 4 - 1 était longuement applaudie par les fidèles supporters des Hérissons et même si la saison est encore longue et semée d'embûches, nos amis savent qu'ils ne seront pas seuls pour l'affronter !
Un petit commentaire ?
La cerise sur le gâteau ! 14/02/2016 
Jouer un match de barrages sur terrain adverse n'est jamais chose facile, on le sait bien, mais les Hérissons avaient décidé de jouer le coup à fond et ils s'étaient préparés en conséquence. Le public avait répondu présent pour ce match contre Touf Olympik qui constituait un joli derby breton et dès le coup d'envoi, nos amis montraient qu'ils avaient de quoi rivaliser avec l'équipe locale. Très en vue cette saison, le populaire buteur Samir Ben Slimene ne tardait pas à exploiter une erreur de la défense locale et il ouvrait le score sans se faire prier. Un peu plus tard, le jeu collectif des Hérissons était récompensé quand une superbe combinaison plaçait ce même Samir Ben Slimene en position de tir, ce qui lui permettait de doubler la mise. Les supporters locaux faisaient grise mine, contrairement aux petits élèves de la fameuse École des Petits Hérissons qui s'étaient regroupés derrière le but adverse (notre photo) pour mieux encourager leurs favoris et qui donnaient de la voix à chaque instant. Les joueurs locaux ne se


décourageaient pas et c'est de façon méritée qu'ils réduisaient l'écart un peu avant la pause, histoire de ménager le suspense. Malgré leurs efforts, ils avaient pourtant du mal à inquiéter le vigilant Wandifing Diallo et à l'heure de jeu, le remuant Florent Charretier faisait admirer sa technique en inscrivant un nouveau but d'une superbe reprise de volée. Décidément intenable pendant ce match, Samir Ben Slimene aurait pu ajouter un autre but pour les Hérissons après une jolie série de dribbles sur la gauche, mais son tir s’écrasait sur le poteau. Un peu plus tard, une série de passes se concluait par un nouveau but signé Romain Thomas et on sentait alors que l'affaire était faite, même si les vaillants joueurs du Touf Olympik concluaient la partie en réduisant l'écart. La victoire revenait donc à nos amis sur le score de 4 - 2 et le gâteau du titre était donc orné d'une jolie cerise en forme de promotion. Une nouvelle aventure commence et nul ne sait où elle nous mènera mais pour faisons confiance à la glorieuse incertitude du sport, comme disait l'autre, et arrivera ce qui arrivera !
Un petit commentaire ?
Barrages en vue pour les Hérissons 02/02/2016 
Après leur bourde de la semaine précédente, les Hérissons avaient à coeur de rattraper le coup et le match à domicile contre Golpsoccer allait leur en donner l'occasion. Déjà condamnés à la relégation et pas vraiment motivés, les joueurs adverses avaient en plus la malchance de perdre leur meilleur milieu sur blessure en première période. Autant dire que le match allait être à sens unique et nos amis en ont profité pour soigner leur différence de buts. On notait un but inscrit par le défenseur Romain Thomas qu'on n'a pas l'habitude voir rôder dans la surface adverse, mais c'est le rapide ailier Marc Francisco qui se mettait en évidence grace à un doublé inscrit après le repos. La large victoire 7 - 0 faisait la joie des supporters présents au Jardin des Hérissons et le dernier match de la saison se présentait plutôt bien, mais c'était sans compter sur la motivation de Spie Team qui espérait lui aussi échapper à la terrible épreuve des barrages en cas de large succès. Toujours aussi opportuniste, Florent Charretier ouvrait le score en reprenant un excellent centre venu de l'aile droite, mais les fougueux Bouquetins ne tardaient pas à égaliser puis à prendre l'avantage devant un public enthousiaste. Au retour des vestiaires, ils continuaient à mettre la pression sur Wandifing Diallo et sa défense, ce qui leur permettait d'ajouter un troisième but à l'heure de jeu. On se disait alors que cette affaire commençait à sentir le roussi pour les Hérissons mais Samir Ben Slimene prenait de vitesse la défense centrale avant de tromper le gardien d’une petite balle piquée et cette réduction du score ajoutait du suspense dans un match qui n'en manquait vraiment pas. Pourtant, malgré les


efforts de part et d'autre, le score restait inchangé et c'est donc avec une courte défaite 2 - 3 que nos amis prenaient le chemin du retour. Le lendemain, chacun attendait avec impatience les résultats des savants calculs effectués par les autorités fédérales et c'est en lisant son journal du matin (notre photo) que le buteur Samir Ben Slimene apprenait la nouvelle : les intrépides Hérissons devront en passer par un match de barrages pour espérer être promus en division supérieure. On peut penser que jouer sa saison sur un seul match est difficile à supporter mais c'est pourtant ce qui attend nos amis et il ne leur reste plus qu'à se préparer au mieux en vue de cette terrible épreuve....
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80