Les Hérissons ne baissent jamais la tête.... ....sinon ils roulent !  
  Le Club
 Le Stade
 Le Maillot
 La Boutique
 La Mascotte
 Les Sponsors
 Les Supporters
  Les Joueurs
 Les Hérissons
 Les Juniors
 Les Blessés
  La Saison 69
 Actualités
 Le Calendrier
 Le Classement
 Les Buteurs
  Les Zanimos 
 Le Site
 La Coupe
  La Nature  
 Le Pingouin
 Le Hérisson
  Autres Pages
 Les Amis
 Livre d'Or
 Quelques Liens
  Notre Passé
  
  Félix Le Chat


























Du grand n'importe quoi ! 12/10/2018 
Passer de favori pour le titre à candidat au podium en seulement deux rencontres, faut le faire. C'est pourtant ce que les Hérissons ont fait, mais ils l'ont fait à l'insu de leur plein gré, comme dirait l'autre. Le match à domicile contre le Poitiers Football Club s'annonçait pourtant équilibré et Sébastien Petiot ouvrait rapidement le score, mais la poisse allait être au rendez vous et ce sont les visiteurs qui s'imposaient au courage. Plutôt malchanceuse au match aller, la vaillante formation poitevine trouvait là une belle récompense de ses efforts et la défaite 1 - 2 de nos amis ressemblait plus à un juste retour des choses qu'à une injustice. On ne pourra pas en dire autant du match suivant : il s'agissait alors de rendre visite à l'équipe de Checkmcfly et les Hérissons s'employaient à dominer au milieu de terrain pour s'assurer une bonne possession du ballon. Mais étrangement, cette supériorité flagrante ne leur procurait que deux occasions, heureusement converties en autant de buts, tandis que les joueurs locaux se voyaient attribuer


quatre fois plus d'occasions. Vous avez bien lu : ce match dominé par les Hérissons voyaient leurs adversaires bénéficier de quatre fois plus d'occasions qu'eux. Sur le bord du terrain, le staff du club n'y comprenait rien (notre photo) et ils avaient beau prodiguer leurs habituels conseils, ça n'y changeait rien et ils ne pouvaient que constater les dégats. À force de se voir offrir des occasions inespérées, les joueurs locaux finissaient par en convertir quelques-unes et c'est avec une défaite 2 - 5 totalement incompréhensible que les Hérissons rentraient à la maison. En écoutant à la radio les résultats des autres matches, ils apprenaient en plus que leur fauteuil de leader venait d'être occupé par un autre club et qu'ils allaient devoir batailler pour le reconquérir. Batailler oui, mais si c'est pour se faire voler au coin d'un bois par un moteur de jeu totalement absurde, quel intérêt ?
Un petit commentaire ? (1)
Abondance de buts ne nuit pas ! 27/09/2018 
Arrivés en tête au tournant de la saison, les Hérissons apprenaient que leur adversaire allait être beaucoup moins coriace que prévu : en effet, le manager du Symone FC ayant abondonné son club, les joueurs de cette équipe n'ont plus rien à espérer et ils se contentent de jouer sans pression en attendant des jours meilleurs. Autant dire qu'en face d'une équipe au jeu offensif, leur gardien va ramasser le ballon au fond de ses filets plus souvent qu'à son tour. On allait pouvoir le vérifier lors du match aller disputé dans un Jardin des Hérissons quasiment plein : il ne fallait que quelques minutes à Sébastien Petiot pour ouvrir le score avant que Samir Ben Slimene ne confirme sa bonne forme en inscrivant un doublé. Son compère Xavier Lèbre en faisait autant en fin de match et si on y ajoute le joli but inscrit par Frank Hérisson en première période, ça nous donne un 6 - 0 plutôt mesuré au vu de la domination de nos amis.


On se demandait ce qui allait se passer au match retour et au moment de l'entrée de joueurs sur la pelouse (notre photo) les gradins étaient bien remplis. Cette fois, le préposé au tableau d'affichage allait pouvoir se plaindre des cadences infernales car Samir Ben Slimene et ses coéquipiers allaient lui donner de quoi s'occuper : auteur d'un superbe triplé, le sympathique buteur ne manquait pas de féliciter ses deux ailiers Thomas Félix et Marc Francisco après qu'ils aient inscrit chacun un doublé. Déjà buteurs au match aller, Sébastien Petiot et Frank Hérisson remettaient ça et leurs compères Xavier Lèbre et Albert Daguet se faisaient un plaisir de les imiter. Les bons comptes faisant les bons amis, on s'arrêtait à 11 - 0 et cette avalanche de buts permettait aux Hérissons de consolider leur place en tête du classement. Les prochains matches risquent d'être nettement plus compliqués, mais pour l'instant tout va bien alors ne boudons pas notre plaisir !
Un petit commentaire ?
Samir Ben Slimene à l'honneur ! 12/09/2018 
Tous ceux qui suivent les aventures des Hérissons le savent bien : la formation est une partie importante de l'identité du club et la légendaire École des Petits Hérissons a déjà fourni beaucoup de joueurs à l'équipe première. Depuis quelques saisons, c'est Samir Ben Slimene qui incarne la réussite de cette politique de formation et c'est à force de travail qu'il est devenu le redoutable buteur que les petits supporters admirent. Au moment de recevoir Checkmcfly dans un Jardin des Hérissons plein comme un œuf, on comptait donc sur l'attaquant vedette et on n'allait pas être déçus car il ne lui fallait que quelques mintes pour ouvrir le score de façon un peu chanceuse. Après l'égalisation des visiteurs, il doublait rapidement la mise en reprenant victorieusement un ballon qui trainait dans la surface de réparation, histoire de prouver à ceux qui en doutaient que l'opportunisme fait bien partie de son registre. En seconde période, il allait montrer d'autres facettes de son talent en inscrivant un but tout en finesse, puis en reprenant de la tête un bon centre venu de l'aile droite. Ce magnifique quadruplé faisait de lui le héros du jour et les petits supporters qui possédent sa vignette dans leur collection (notre photo) étaient fiers de la montrer à leurs amis. Complêtement déchaînés, les Hérissons allaient suivre son exemple et le préposé au tableau d'affichage n'avait pas le temps de se reposer, de telle sorte que c'est un score de 7 - 2 qui s'affichait après le coup de sifflet final. Autant dire que la fête allait durer longtemps aux abords du stade, mais Fawzi Dimassi remettait vite tout le monde au travail car le match suivant s'annonçait plus compliqué qu'on ne pouvait le penser. En effet,


il s'agissait de rendre visite au Poitiers Football Club et cette équipe vaillante et acccrocheuse mérite mieux que son classement actuel. On allait en avoir la preuve dès le coup d'envoi : motivés comme jamais, les joueurs locaux se ruaient à l'assaut du but défendu par Wandifing Diallo et ce dernier devait s'employer à plusieurs reprises pour conserver sa cage inviolée. C'est un peu contre le cours du jeu que le rusé Albert Daguet ouvrait le score : déjà buteur la semaine précédente, le sympathique attaquant montrait qu'il avait lui aussi bien écouté les leçons de Florent "Super Papy" Hitrik pendant sa formation dans l'académie du club. En seconde période, les joueurs locaux continuaient d'attaquer sans relâche mais la réussite n'était vraiment pas avec eux et, en toute fin de match, c'est l'inévitable Samir Ben Slimene qui surgissait pour doubler la mise. Un peu chanceuse, cette victoire 2 - 0 faisait doublement la joie des fidèles supporters car ils venaient d'apprendre que nos amis les Escargots avaient été tenus en échec à l'extérieur. À la faveur d'une meilleure différence de buts, les Hérissons s'emparaient donc de la tête du classement et chacun espère que cet avantage durera jusqu'à la fin de la saison. On sait déjà que les prochaines rencontres seront difficiles à gérer, mais avec un buteur comme Samir Ben Slimene tout est possible !
Un petit commentaire ?
Les Hérissons jouent les costauds ! 28/08/2018 
Après deux partages des points (voir news précédente) les Hérissons désiraient renouer avec la victoire et le soutien chaleureux des habitués du Jardin des Hérissons allait leur être précieux dans cette entreprise. En effet, il s'agissait de recevoir un Olympique de Kolmar qui leur avait souvent posé des problêmes lors des saisons précédentes, mais cette fois le rusé Fawzi Dimassi avait bien préparé son affaire. Il ne fallait que quelques minutes à Samir Ben Slimene pour ouvrir le score et ses coéquipiers se faisaient ensuite un devoir de contrôler le jeu. En seconde période, nos amis avaient d'autres occasions mais il fallait attendre la fin de match pour voir Jean-Luc Point doubler la mise à la suite d’une attaque menée sur le flanc gauche. En inscrivant son premier but pour les Hérissons depuis son arrivée au club, le solide défenseur scellait le sort de la rencontre et la victoire 2 - 0 ne souffrait aucune contestation. Conscients d'avoir bien dominé leur sujet, les Hérissons pouvaient jouer les costauds (notre photo) avant de rendre visite au FC Chez Jo pour le match suivant. Géré par un manager enthousiaste, ce


club a décidé d'axer son travail sur la formation des jeunes, une option que les Hérissons ne peuvent qu'approuver.... et ce n'est pas Super Papy qui dira le contraire. En attendant que ses jeunes mûrissent, son équipe première a du mal à suivre le rythme mais ils continuent à lutter avec acharnement et ça finira bien par payer un jour. En attendant, c'est Xavier Lèbre qui débloquait le tableau d'affichage en tout début de match et on allait ensuite assister à un grand numéro de Samir Ben Slimene : avec deux buts en première période et un troisième après la pause, le buteur formé au sein de la fameuse École des Petits Hérissons montrait bien que la formation maison est une option parfaitement viable. Entretemps, les joueurs du FC Chez Jo avaient refusé de se décourager et c'est de façon méritée qu'ils réduisaient l'écart dans le dernier quart d'heure. Le score final était donc de 4 - 1 en faveur des Hérissons et ils pouvaient rentrer à la maison avec la satisfaction du travail bien fait. En plus, ces deux victoires leur permettaient de talonner les Escargots au classement et le duel entre les deux équipes promet d'être passionnant à suivre !
Un petit commentaire ?
Hérisson et Nougats font le spectacle ! 14/08/2018 
Un derby zanimo, c'est toujours une belle fête : en rendant visite au Sporting Étoile Clud de Créon pour inaugurer la nouvelle saison, les Hérissons se doutaient qu'ils allaient devoir jouer serré car les sympathiques Escargots leur avaient mené la vie dure la saison dernière. Cette fois encore, le match allait tenir ses promesses et c'est après plusieurs occasions de part et d'autre que Xavier Lèbre trouvait enfin l'ouverture dans la coquille adverse. Sa joie allait cependant être de courte durée car il ne fallut que quelques minutes aux joueurs locaux pour égaliser d'un superbe coup franc en pleine lucarne. Après le repos, les deux équipes continuaient de proposer du beau jeu et les gardiens devaient s'employer pour préserver leurs buts, ce qu'ils parvenaient à faire au prix de plusieurs beaux arrêts. C'est finalement avec un bon score de parité 1 - 1 que les Hérissons rentraient à la maison et ils se promettaient de continuer la fête le samedi suivant : il s'agissait en effet de recevoir leurs vieux amis du Montélimar Nougat Racing et on sait que les matches entre les deux équipes sont souvent spectaculaires. Cette fois encore, on allait être servis : dans un Jardin des Hérissons bien rempli, Albert Daguet ouvrait rapidement le score mais les Nougats ne tardaient pas à égaliser. Poussés par des supporters enthousiastes, les Hérissons pensaient avoir fait le plus difficile en prenant deux buts d'avance grace à Xavier Lèbre et Franck Hérisson mais les intraitables


Nougats réduisaient l'écart juste avant la pause. Au retour des vestiaires, Charles Brunet inscrivait un nouveau but et par la suite, les deux gardiens furent très sollicités et les surfaces de réparation étaient parfois très encombrées (notre photo) pour le plus grand plaisir des nombreux spectateurs. Petit à petit, les Hérissons commençaient à croire qu'ils allaient s'acheminer vers une victoire, mais on sait qu'un match n'est jamais terminé avant le coup de sifflet final, surtout avec les Nougats : dans les dernières minutes, ils marquaient à deux reprises pour arracher un résultat 4 - 4 qui était tout sauf nul. Épuisés par les efforts fournis mais heureux d'avoir disputé un aussi beau match, les joueurs des deux équipes quittaient la pelouse sous les acclamations de leurs supporters respectifs. Tout le monde était d'accord sur un point : le grand gagnant de ce match, c'était le football lui-même !
Un petit commentaire ?
 
Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84